Yeux secs

Yeux secs

Causes et Symptômes associés

Âge – Douleurs légères, impression d’avoir un grain de sable dans l’œil.

Allergie (verres de contact) – Douleurs oculaires, larmoiement, sensation de corps étranger, yeux injectés de sang.

Arthrite rhumatoïde – Douleurs articulaires, mouvements limités,
parfois: membres engourdis (bras), fourmillements.

Hyperthyroïdie – Amaigrissement (sans perte d’appétit), battements de cœur accélérés et irréguliers, bouffées de chaleur, crampes musculaires, démangeaisons oculaires, dérèglement du cycle menstruel (chez la femme), faiblesse générale, goitre (parfois), hyperactivité, larmoiement, nervosité, protubérance oculaire unilatérale ou bilatérale (il peut même y avoir une difficulté à fermer l’œil protubérant – ou les 2 yeux), sensibilité à la lumière, transpiration excessive, tremblement des doigts, vision floue, yeux cernés.

Ménopause – Augmentation ou au contraire diminution des règles; bouffées de chaleurs; confusion; état dépressif; étourdissements; frissons; gain de poids; insomnie; irritabilité; manque de concentration; maux de tête; miction fréquente et impérieuse;

Travail sur ordinateur – Diminution des clignements, fatigue oculaire, maux de tête, torticolis.

Vous avez cessé de pleurer?
Voilà qui est normal, en un sens, si vous avez passé 40 ans.
Une fois ce cap franchi, les glandes lacrymales ont plutôt ten-
dance à renâcler à la tâche. Elles ont la larme moins facile.
Cela ne signifie pas pour autant que vous avez le cœur sec. Tout
simplement, ce sont soit vos glandes lacrymales proprement dites (il
y en a 2, situées chacune dans la partie supérieure de l’orbite, du
côté de la tempe), soit vos glandes lacrymales accessoires (responsables de la sécrétion de base des larmes et de la lubrification des yeux) qui ont décidé d’abandonner la partie.
Mais il est possible, comme vous vous en doutez bien, de déjouer
la nature.

Ce que vous pouvez faire
En tout premier lieu, examinez le bord de vos paupières. Sont-
elles rouges ? Notez-vous aussi la présence de pellicules?
Si c’est le cas, vous souffrez d’une infection causée par des bactéries staphylocoques. Allez voir votre médecin qui vous prescrira un antibiotique. C’en sera fini ensuite de vos yeux secs.
Si vos yeux sont secs, tout simplement, il faudra alors les hydrater en permanence.

S’il s’agit d’an problème lié à l’âge
Vos glandes lacrymales ayant plus ou moins décidé de faire la grève, une grève même pouvant entraîner la quasi fermeture de l’usine, vous n’avez pas le choix : vous devez vous tourner du côté des larmes artificielles.
Il en existe deux sortes sur le marché : les larmes épaisses et les larmes légères.
Les larmes épaisses ont la propriété d’obscurcir parfois la vue, mais par contre leur fréquence d’utilisation est moindre.
– Les larmes légères, elles, à l’inverse, ne causent aucun problème de vision, mais il faut en mettre beaucoup plus souvent, parfois même toutes les heures, tout dépendant du degré de sécheresse de vos yeux. Un autre bon truc: clignez souvent des yeux. Ce petit exercice
incitera vos glandes lacrymales à s’activer un tant soit peu.

S’il s’agit d’une allergie (verres de contact)
Consultez la rubrique Douleurs oculaires dans la section Œil.

S’il s’agit de l’arthrite rhumatoïde
Consultez la rubrique Cou raide dans la section Muscles et squelette.

S’il s’agit d’une hyperthyroïdie
Consultez les rubriques:
– Goitre dans la section Peau, cheveux et ongles;

S’il s’agit de la ménopause
Beaucoup de femmes, arrivées à cette période de leur existence,
se retrouvent avec les yeux secs.
En réalité, le responsable de cet état de fait n’est pas tant le cycle
de la ménopause lui-même que la prise d’hormones qui en résulte.
Les hormones de synthèse, cela est reconnu, diminuent le débit
des larmes. Il en va de même pour certains médicaments, tels le
librium, le valium et la pilule anticonceptionnelle.
Si la sécheresse oculaire, chez vous, n’est pas accompagnée de
maux de tête (très fréquents lors de la prise de progestérone), le
traitement est simple : les larmes artificielles. Il en existe plusieurs marques en vente libre dans les pharmacies.
Vous pouvez aussi, si vous avez tendance à avoir les yeux très
secs le matin, appliquer un onguent ou un gel ophtalmique au
coucher. Si vous l’appliquez le matin, votre vision durant la journée sera brouillée, car ces préparations se résorbent directement.
Si vos yeux sont secs et qu’en même temps vous avez mal à la
tête, il est possible alors que le taux d’hormones qu’on vous a
prescrit soit trop élevé. Demandez à votre médecin de le réviser,
si possible.
Pour plus détails concernant la ménopause et les solutions de
rechange « naturelles » à l’hormonothérapie, consultez la rubrique
Bouffées de chaleur dans la section Symptômes généraux).
Pour plus de détails sur la ménopause, voyez aussi:
Perte de la libido (S’il s’agit d’un changement hormonal chez la
femme) dans la section Organes sexuels et reproducteurs ;
Règles abondantes dans la section Organes sexuels et reproducteurs;
Sécheresse vaginale (S’il s’agit d’une sécheresse vaginale due à
la ménopause) dans la section Organes sexuels et reproducteurs;
Chute de cheveux (ou calvitie) dans la section Peau, cheveux et
ongles.

S’il s’agit du travail sur ordinateur
II est tout à fait normal, dans ce cas, que vos yeux soient secs, si
vous n’avez pas pris certaines précautions.
Restez-vous parfois de nombreuses heures rivé à votre écran,
sans rien faire d’autre ? Ou bien observez-vous par intervalles une
pause?

Mais aussi…
Des compresses d’eau chaude, appliquées plusieurs fois par jour
pendant 5 ou 10 minutes, donneront une bonne poussée à vos  glandes de Meibomius, situées sous vos paupières.

L’air est-il un peu trop sec chez vous la nuit? Si oui, l’installation d’un humidificateur ne serait certainement pas une mauvaise idée.

Attention!
Dans certains cas, la sécheresse oculaire ne vient pas seule. Elle
arrive en éclaireur mais tôt ou tard elle amène avec clic d’autres
compagnons d’infortune : problèmes d’articulations et de digestion,
bouche sèche, etc.
Si vous vous sentez visé, une visite chez votre médecin serait une
sage précaution à prendre, surtout si vous manquez d’entrain et que
vous avez tendance à accumuler les infections de toutes sortes.
Sans doute tout le problème est-il là. Les études le démontrent: après 3 ou 4 heures de travail face à un écran cathodique, la fréquence des clignements diminue, d’où ce phénomène courant, la sécheresse oculaire.
Toutes les 20 minutes, donc, arrêtez-vous pendant quelques
temps. Regardez ailleurs, entamez une brève discussion avec un
confrère ou une consœur. Enlevez également vos lunettes (si vous
en portez) et massez-vous les yeux.
De plus, l’éclairage ambiant est-il satisfaisant ? Est-il trop fort pour vos yeux?
Sur votre écran, avez-vous fait installer un filtre antireilet?
Prenez également l’habitude de cligner fréquemment vos yeux.
Ce simple exercice stimulera vos glandes lacrymales. Enfin, si vraiment vos yeux sont secs, ayez recours aux larmes artificielles.

 

Commentaires