Vertiges

Vertiges

Causes et Symptômes associés

Anémie – Amaigrissement, confusion mentale, démangeaisons cutanées sans éruptions, diarrhée douleurs diffuses, engourdissement et fourmillements dans les extrémités, essoufflement, étourdissements, faiblesse, frigidité, impuissance, insuffisance cardiaque, langue rouge et sensible, lèvres violacées, manque d’appétit, manque de coordination nausée pâleur extrême, palpitations, saignements de nez. teint jaunâtre, vomissements.

Cancer de l’oreille – Bruits divers dans les oreilles (sonneries, bourdonnements, sifflements, etc.), écoulement constant de sang et de pus, élourdissements, paralysie partielle d’un côté du visage, surdité croissante du côté affecté.

Hypertension artérielle – Initialement, aucun dans 50 % Sinon: bourdonnements d’oreille, étourdissements. maux de tête la nuit ou au réveil, nervosité, troubles oculaires Signes subséquents: douleurs à la poitrine, mictions nocturnes fréquentes et excessives, paralysie passagère des membres, saignements du nez, respiration difficile, troubles oculaires sévères.

Hypotension orthostatique – Etourdissement, évanouissements, syncope (parfois), vision floue, vomissements.

Labyrinthite aiguë – Baisse de l’ouïe, bourdonnements ou sifflements dans les oreilles, ctourdissements, nausées.

Maladie de Ménière – Baisse de l’ouïe, bourdonnements dans les oreilles, maux de tête, nausées, sensation d’oreille pleine, sueurs, vomissements.

Neurinome de l’acoustique – Bourdonnements dans les oreilles, surdité unilatérale.

Sclérose en plaques – Douleurs faciales, engourdissement, faiblesse musculaire croissante, fatigue, fourmillements, incontinence urinaire mouvements incontrôlable des yeux, perte de la libido ou frigidité, impuissance, pertes de mémoire, raide musculaires, troubles émotifs, vision floue/dédoublée.

Traumatisme cranien – Changement d’humeur, confusion, convulsions, étourdissements, irritabilité, maux de tête, nausées avec vomissements, perte de conscience, perte de l’usage d’un côté du corps, pertes de mémoire, pouls lent, somnolence, vertiges, vision double.

Las faux vertiges et les vrais vertiges
eau, vous décidez de faire une excursion. Quelques temps aprés vous vous retrouvez au sommet d’une falaise horriblement à pic, et vous regardez en bas. Juste pour voir.
Mal vous en prend. Vous avez les jambes qui flageolent, la tête qui tourne. Un peu plus et c’est le vide qui vous tend les bras. Vite vous reculez.
Vous venez d’avoir ce que l’on appelle un faux vertige. C’est-à-dire, en termes plus savants, une crise d’acrophobie.
Les vrais vertiges, eux, sont autrement plus sérieux. Ils résultent
Il plus souvent d’un déséquilibre dans l’oreille interne.

Ce que vous pouvez faire
Voyez un médecin. Les crises de vertige passé 40 ans doivent
être soigneusement analysées.
Les personnes souffrant d’hypertension, de diabète ou ayant été
victimes d’un traumatisme crânien, même très léger, sont aussi  sujettes au vertige. Est-ce votre cas? Avez-vous par exemple rectl dernièrement un coup sur la tête? Si oui, faites-vous examiner. Pour le reste, voici la marche à suivre.

S’il s’agit d’une anémie
Vous sentez-vous plutôt faible, ces derniers temps? Vous fait-on
remarquer que vous êtes pâle, que vous manquez de vigueur?
Si oui, demandez-vous si par hasard vous ne seriez pas anémique
ou en voie de le devenir.
L’anémie, en termes strictement médicaux, est caractérisée par une diminution du taux d’hémoglobine. Mais elle peut être due aussi
à une alimentation fortement carencéc en vitamines et en sels minéraux.
Si vous avez des vertiges, entre autres lorsque vous passez brusquement de la station couchée à la station debout, c’est que vous
accusez un déficit en protéines.
Mangez donc normalement et, s’il le faut, ajoutez des suppléments vitaminiques à votre alimentation régulière. Reposez-vous, également. Peut-être au fond n’avez-vous besoin que de vacances. (Pour plus détails sur cette maladie, consultez la rubrique Anémie dans la section Symptômes généraux.)

Des solutions homéopathiques pour vos petits problèmes de vertige
Voici 4 remèdes pour autant de types de vertiges. Tous sont disponibles sous forme de granules dans les boutiques de
diététique ou les pharmacies:

1. Bryonïa: pour ceux qui ont peine à passer sans problème
de la station couchée à la station debout;

2. Cocculus: pour les voyageurs en train qui ont le mal des
transports ;

3. Nux vomica: pour le cas où vous auriez des levers de table pénibles après avoir fait trop bonne chère;

4. Tabacum: si, pour vous, le fait de voyager en voiture est parfois une épreuve (la tête vous tourne, vous êtes obligé d’ouvrir une fenêtre, etc.).

S’il s’agit a un cancer de l’oreille
Consultez la rubrique Baisse d’audition dans la section Oreille.

S’il s’agit d’hypertension artérielle
Consultez les rubriques:
Miction fréquente et impérieuse dans la section Appareil urinaire;
Saignements de nez dans la section Nez et gorge;
Mal de tête et Hypertension artérielle dans la section Symptômes généraux.

S’il s’agit d’hypotension orthostatique
Vous prenez sans doute des médicaments. Beaucoup de cas d’hypotension orthostatique (chute brusque de la pression artérielle) sont en fait consécutifs à la prise d’antidépresseurs ou d’antihypertenseurs, ou l’association des deux.
Si vraiment vous croyez que c’est le cas, voyez sans délai votre médecin afin qu’il ajuste votre ordonnance. Ne perdez pas de temps car il arrive que ces crises de vertige soient telles qu’elle se transforment en syncopes.
En attendant, pour pallier aux crises, la meilleure chose à faire consiste à vous étendre aussitôt que le vertige vous gagne. Ne luttez pas, reposez-vous.

S’il s’agit d’une iabyrinthite aiguë
Une Iabyrinthite aiguë peut être duc à une infection d’origine virale ou bactérienne.
Elle consiste en une inflammation de cette partie de l’oreille interne chargée justement d’assurer l’équilibre, le labyrinthe.
Une Iabyrinthite d’origine virale, le plus souvent, est la résultante de maladies propres autant à l’enfance qu’à l’âge adulte: rougeole, oreillons, grippe ou mononucléose. Normalement, lorsque la cause première disparaît, elle guérit d’elle-même, sans demander son reste.
Dans le cas d’une Iabyrinthite d’origine bactérienne, les moyens
d’action diffèrent. Ici, le grand coupable, souvent, est une infection
mal soignée, de type otite.
Que faire, en l’occurrence? Voyez séance tenante votre médecin.
Il vous prescrira des antibiotiques qui seuls viendront à bout de votre infection. Ne tardez pas trop sinon vous risquez des complications (méningite, surdité, etc.).

S’il s’agit de la maladie de Ménière
Les causes de cette maladie, hélas, sont inconnues. Elle va et vient, pour finir par s’estomper dans la nuit des temps mais non sans laisser des séquelles, la plus fréquente étant une ouïe plus ou moins endommagée.
La maladie de Ménière est caractérisée par une atteinte de l’oreille interne se traduisant par des manifestations de surdité unilatérale (ou bilatérale, mais dans 20 % des cas seulement).
Si vous êtes aux prises avec cette maladie, en d’autres mots si vous avez des bourdonnements d’oreille et des crises pouvant durer de longues minutes, parfois même des heures, voyez votre médecin.
Celui-ci vous prescrira la panoplie de remèdes usuels, à savoir des
antivertigineux et des antihistaminiques. Ces remèdes ne vous guériront pas (car la maladie de Ménière a cette particularité d’être incurable), mais ils vous aideront contrôler les crises et même à les
La maladie de Ménière, pour qui en est victime, appelle également certaines modifications dans les habitudes de vie. Attendez-vous donc à ce que votre médecin vous ordonne d’adopter une alimentation pauvre en sel (pour éviter la rétention d’eau dans votre oreille interne), de même que l’élimination du tabac et de l’alcool.

S’il s’agit d’un neurinome de l’acoustique
Consultez la rubrique Baisse de l’audition dans la section Oreille.

S’il s’agit de la sclérose en plaques
Consultez la rubrique Engourdissement dans la section Symptômes généraux.

S’il s’agit d’un traumatisme crânien
Avez-vous reçu un coup au crâne, dernièrement? Avez-vous fait une chute sur la tête? Êtes-vous tombé à la renverse?
Il arrive parfois qu’une simple chute ou un coup même mineur à la tête soit cause de vertiges. Si c’est votre cas, faites-vous examiner sans tarder par votre médecin. Ne vous fiez pas à l’absence de douleur. Celle-ci, dans les cas de traumatisme crânien, n’est pas toujours au rendez-vous.

Mais aussi… 
Si vous avez des crises de vertige en voiture, baissez la fenêtre bien sûr et aspirez beaucoup d’air. Mais vous pouvez aussi – de manière très efficace faire se résorber la crise en fixant un point quelconque à l’horizon, de façon que votre cerveau reçoive une image stable. Dès lors la tête cessera de vous tourner. C’est du reste la technique qu’emploient les danseuses de ballet, lorsqu’elles tournent vivement sur elles-mêmes. Pour ne pas perdre l’équilibre, elles regardent une image, toujours la même, située sur un plan horizontal).
Il en va de même si vous voyagez régulièrement en train et que vous avez le mal des transports. Concentrez-vous sur une image au loin et ne la lâchez pas des yeux tant que votre problème n’est pas résolu.
Souvenez-vous de ceci : les crises de vertige, la plupart du temps, sont ducs au fait que le cerveau, en certaines circonstances, reçoit une trop grande multiplicité d’images. N’arrivant pas à s’adapter à cette situation confuse, il s’ensuit que vous perdez l’équilibre.
Certaines personnes arrivent très difficilement à quitter leur lit le matin sans êtres prises de vertige. Que faire, alors? Ne vous levez pas tout de suite. Restez assis quelques secondes sur le rebord de votre lit, le temps que les fluides se stabilisent dans l’oreille interne, puis redressez-vous.
Faites régulièrement de l’exercice: marche, tennis, natation, etc.
Des études le démontrent: les personnes actives et ayant au sur plus une bonne alimentation réussissent à espacer leurs crises de vertige. Avez-vous parfois de la difficulté à bien contrôler vos émotions, d’où vos accès de vertige? Un truc simple: lorsque vous expirez, rentrez le ventre et lorsque vous inspirez, faites le contraire.

Essayez la salade antivertiges
Certaines études démontrent que les personnes souffrant de vertiges ont aussi très souvent un problème de surplus de poids, de même qu’un taux de cholestérol trop élevé. Est-ce votre cas? Si oui, faites l’essai de cette petite salade composée d’ingrédients « minceurs » et antivertiges. À déguster de préférence le midi, en lieu et place de votre repas habituel.
Dans un bol, mélangez les ingrédients suivants:
– germe de soja (excellent pour la circulation);
– tomate (vitamine C garantie!);
– ail (ses propriétés sont nombreuses – entre autres, il combat l’artériosclérose);
– fenouil (un concentré de vitamines; très bon aussi contre les vertiges);
– vinaigre de cidre (sans lui, la digestion serait plus difficile);
– huile d’olive (un antioxydant important, sans parler que le foie ne saurait s’en passer).

Attention! 
Ne vous inquiétez pas outre mesure s’il vous arrive parfois d’avoir un accès de vertige et que celui-ci passe sans laisser de traces. C’est là le genre de problème qui arrive à Monsieur et à Madame Tout-le-Monde. Un peu de fatigue, une certaine tension ou un régime amaigrissant un peu trop sévère peuvent expliquer ces étourdissements.

Si, par contre, vos accès de vertige sont accompagnes de l’un ou l’autre de ces symptômes, prenez garde. Demandez des éclaircissements à votre médecin:
– douleurs à la poitrine;
– pouls rapide (battement rapide du coeur);
– vision floue;
– engourdissements.

 

 

Commentaires