Varices

Varices

Causes et Symptômes associés

Affaiblissement des veines principales des jambes suite à une blessure, un caillot, une inflammation ou un problème circulatoire: Tous les symptômes liés aux varices (ciaprès mentionnés dans Hérédité) + divers autres symptômes variables, selon qu’il s’agit d’une blessure, d’une inflammation ou d’un problème circulatoire majeur

Constipation chronique, parfois associée à des troubles hépatiques:  Constipation tenace, tous les symptômes liés aux varices (ci-après mentionnés dans Hérédité), tous les symptômes liés à un mauvais fonctionnement du foie (digestion lente, fatigue, maux de tête latéraux, teint jaunâtre)

Hérédité:  Bosses isolées ou en chapelet le long des veines, crampes nocturnes, démangeaisons, jambes lourdes, veines bleutées et douloureuses, veines éclatées

Sécrétion accrue d`œstrogènes (grossesse, menstruations. prise de pilule contraceptive):  Mêmes symptômes que ci-dessus mentionnés dans Hérédité

Ce que vous pouvez faire
Les varices résultent d’une accumulation de sang dans les veines qui, rappelons-le, ont pour fonction de ramener le sang vers le cœur. Pour faire ce travail, les veines sont pourvues d’une multitude de valvules, lesquelles s’ouvrent et se referment au passage du sang, un peu comme un système d’écluses. Il arrive cependant que ces valvules fonctionnent mal. Le sang a tendance alors à refluer dans un segment veineux, provoquant ainsi une dilatation de la veine.

Dans tous les cas
Les varices sont souvent héréditaires mais vous pouvez toutefois les prévenir ou, tout du moins, en retarder l’apparition. Voici quelques mesures simples et bénéfiques que vous pouvez adopter.
– Évitez tout ce qui dilate les veines : les douches et les bains très chauds, les saunas, les bains de soleil ainsi que les épilations à la
cire chaude.
– Ne portez pas de vêtements trop serrés (gaines, panties, jeans étroits).

– Portez des chaussures à petits talons. Les talons hauts favorisent l’affaissement de la voûte plantaire, ce qui freine la circulation sanguine.
– Ne maintenez pas trop longtemps une même position, surtout  si vous êtes debout. Le sang a alors tendance à stagner dans les jambes et exerce une pression sur les veines variqueuses.
– Attention aux positions qui nuisent à la circulation sanguine des jambes. Un dos courbé, par exemple, comprime l’abdomen qui, A son tour, écrase les veines des jambes. Les jambes croisées nuisent aussi à la circulation sanguine des membres inférieurs.
– Si vous voyagez sur de longues distances, prenez régulièrement quelques minutes pour vous étirer.
– Surélevez vos jambes aussi souvent que possible.
– Massez vos jambes de bas en haut, tout en évitant de presser les parties douloureuses. Pour un meilleur effet, utilisez l’huile de
massage que voici :
• 100 ml d’huile d’Osiris ;
• 5 ml d’huile essentiel de cyprès ;
• 5 ml d’huile essentielle de menthe.

Mélangez bien la préparation avant de l’utiliser.
– Faites des exercices qui activent la circulation sanguine aux niveaux des jambes. La marche et la natation sont ici particulièrement indiquées.
– Si vous souffrez d’embonpoint, essayez de perdre un peu de poids.
– Durant les périodes où vos varices sont particulièrement douloureuses, portez des bas de contention. Enfilez-les le matin, avant même de vous lever. La compression qu’ils exercent sur les jam-
bes empêche l’accumulation de sang dans les veines.
– Durant ces périodes plus critiques, vous pouvez également soulever les pieds de votre lit. Vous favorisez ainsi le retour du sang veineux vers le cœur.

La question alimentaire 
– Pour tous les problèmes de type circulatoire, mieux vaut adopter un régime pauvre en graisses et en calories. Ce régime est d’autant plus pertinent si vous avez des varices puisque l’excès de graisses et de calories mène facilement à l’embonpoint, un autre facteur aggravant.
– Faites également attention aux aliments qui constipent (fromages, bananes, etc.). Mettez plutôt l’accent sur les aliments riches en fibres alimentaires (céréales entières, légumineuses, fruits et légumes). La rhubarbe, les fraises et les prunes sont particulièrement recommandées.
– Consommez régulièrement des oranges, des clémentines ou tout autre fruit de la même famille. Ils sont à la fois riches en vitamine C et en biollavonoïdes, deux substances très bénéfiques.
– La vitamine C favorise la circulation sanguine et prévient la formation de caillots tandis que les bioflavonoïdes fortifient les tissus des parois veineuses.
– La vitamine E est également indispensable à l’entretien des parois des vaisseaux sanguins. Dans son livre Les vitamines ont leurs secrets (Ed. Tchou, 1977), l’auteur Adclle Davis rapporte qu’une hypovitaminose E entraîne la formation de « déchets » produits par l’oxydation des acides gras insaturés. En grande quantité, il semble que ces « déchets » qui se déposent notamment sur la paroi des vaisseaux sanguins nuisent à la dissolution des caillots sanguins.

Quelques plantes bénéfiques
– Le souci (Calendula officinalis) : il inhibe l’inflammation et raffermit les tissus. Appliquez soir et matin de l’huile de souci sur les zones affectées.
– L’ail (Allium sativum) : une ou deux gousses d’ail par jour, crues de préférence, favorisent la souplesse et la tonicité des vaisseaux
sanguins.
– Le gingko (Gingko biloba) : plusieurs recherches ont démontré les vertus phlébotoniques du gingko biloba. Prenez l’extrait standardisé à 24 % qui est disponible dans les boutiques de produits diététiques sous forme de comprimés.

La sclérothérapie
La sclérothérapie est un traitement tout indiqué pour les petites varices et les varicoses. Le médecin traitant injecte une solution irritante dans les petites veines superficielles éclatées, ce qui provoque la « fermeture » de ces veines. Le sang est ainsi forcé de passer dans de nouvelles veines non affectées de varicosité. Les veines rendues inutiles se résorbent peu à peu et ne laissent généralement pas de traces.

Le stripping
Le stripping est une intervention de dernier recours, qui consiste à extraire la veine principale de chacune des jambes. Le traitement exige une hospitalisation de 2 à 3 jours et une convalescence de 4 ou 5 semaines. Compte tenu de ses conséquences non négligeables (formation de caillot sanguin, hémorragie, etc.), cette intervention n’est réservée qu’aux personnes dont la veine principale des jambes est gravement atteinte.

Attention !
Il est faux de croire que les varices sont surtout un problème esthétique, car elles sont parfois très douloureuses. De plus, elles peuvent donner lieu à une inflammation, à des douleurs chroniques et à des ulcères difficiles à guérir.
Il arrive à l’occasion qu’un caillot de sang se forme dans une veine infectée, provoque un engorgement, puis une hémorragie interne ou externe.
Pour prévenir de telles éventualités, évitez de gratter les varices qui vous démangent. Si une veine se brise, allongez-vous et surélevez la jambe affectée, afin de minimiser la perte de sang. Dans un cas ou dans l’autre, n’hésitez pas à prévenir votre médecin.

Commentaires