Toux rauque

Toux rauque

Causes et Symptômes associés

Cancer du larynx:  Gêne respiratoire, gonflement d’un plusieurs ganglions lymphatiques du voix enrouée

Laryngite aiguë:  Altération de la voix, déglutition difficile, douleur, fièvre, irritation de la gorge, respiration courte et bruyante, voix enrouée

Laryngite chronique:  Altération de la voix, déglutition difficile, douleur, toux

Soignez votre larynx comme la prunelle de vos yeux
Le larynx est un organe fragile. C’est celui de la phonation. La moindre petite inflammation de ce côte et hop ! votre voix subit une transformation étrange. De normale qu’elle était, elle devient affreusement caverneuse, au point qu’elle semble sourdre d’un vieux
tourne-disque marchant au ralenti. Il ne faut donc pas trop jouer avec votre larynx. Autant que possible, vous devez le ménager. Un larynx malade, ce sont des jours de classe perdus pour votre enfant et pour vous, sans doute des journées de travail ou des occasions d’affaires parties en fumée. Hélas, les maladies du larynx sont fort répandues. Mais en contrepartie, elles sont souvent d’ordre bénin. Avec quelques précautions, elles se soignent fort bien. Au bout de quelques jours, vous passez de sujet aphone à sujet bien portant et bien parlant.

Ce que vous pouvez faire
Ici, une fois de plus, la règle commune s’applique : de l’humidité et encore de l’humidité. Toutes les maladies affectant les voies respiratoires commandent du reste la même stratégie, qui consiste à hydrater les conduits par où entre l’air.

S’il s’agit d’un cancer du larynx
Il frappe généralement les gros fumeurs et les grands consommateurs d’alcool. Son principal symptôme, outre la toux grasse, est une voix rauque persistante. Le traitement varie selon la tumeur.

De ta mauve pour votre larynx
Dans son livre La Santé à la Pharmacie du Bon Dieu, la célèbre herboriste Maria Trében affirme que la mauve (Malva vulgaris) peut faire disparaître un cancer du larynx, même très avancé.
Elle insiste toutefois sur l’importance absolue d’utiliser des plantes fraîchement cueillies, car la mauve perd rapidement ses vertus thérapeutiques.
– Après la cueillette, placez fleurs, feuilles et racines dans de l’eau froide à raison d’une cuillerée à café bombée dans 1/4 de litre
d’eau. Laissez macérer toute la nuit.
– Au matin, réchauffez la préparation, passez. Comme cette tisane doit est être bue chaude, l’idéal est de la conserver dans une bouteille thermos.

Posologie : 4 tasses par jour à raison d’une gorgée toutes les 15 à 20 minutes tout au long de la journée.
– Utilisez également 6 tasses de tisane de mauve par jour pour des gargarismes et des rinçages.
– Récupérez la mauve utilisée pour les tisanes afin d’en faire des enveloppements. Procédez comme suit :
• réchauffez légèrement la mauve récupérée avec un peu d’eau chaude, ajoutez suffisamment de farine d’orge (en vente dans les boutiques de produits diététiques) pour obtenir une bouillie épaisse et réchauffez de nouveau ;
• étalez la bouillie chaude sur un morceau de lin, appliqua sur la région du larynx et maintenez en place à l’aide d’une écharpe ou d’un foulard ;
• gardez l’enveloppement entre 2 et 4 heures. Maria Trébcn mentionne qu’après un premier enveloppement, le malade se sent déjà un peu mieux et que 4 ou 5 jours plus tard, celui-ci retrouve la voix.

S`il s’agit d’une laryngite aiguë
Tout le monde est concerne, petits et grands, mais elle frappe en grande majorité les enfants de moins de 5 ans. Les pauvres petits se retrouvent du jour au lendemain en partie ou complètement aphones, et, bien sûr, ils ne comprennent pas pourquoi.
Qui plus est, ils ont peine à respirer car qui dit inflammation du larynx du aussi rétrécissement du même organe. Heureusement, c’est une affection qui se guérit très bien. Dans quelques cas seulement il y a risque de complication. L’enfant a alors vraiment de la difficulté à respirer et la seule solution consist à l’amener voir le médecin.
Pour le reste, les quelques conseils suivants s’appliquent. Faites-lui faire boire beaucoup d’eau, de préférence à la température de la pièce.
– Les bains chauds et les douches chaudes restent de rigueur. Evitez les gargarismes. De toute façon, ils ne sont d’aucune utilité dans les cas de laryngite, selon le Dr Robert J. Feder. Le laryn étant situé dans le cou, aucun gargarisme, si puissant fut-il, ne saurait l’atteindre.

Qui plus est, en se gargarisant, la vibration exercée sur les cordes vocales risque d’accentuer l’inflammation. Donc, à proscrire.
– Demandez à votre enfant de ne pas parler. Tâche très ardue s’il en est, mais ô combien nécessaire. Même le chuchotement peut lui être néfaste. Au dire du Dr George T. Simpson H, le chuchotement a le même effet nocif sur les cordes vocales que le cri. Il exacerbe tout autant l’inflammation.

Attention à l’épiglottiteC’est une complication de la laryngite aiguë – son stade suprême. Elle s’attaque quasi uniquement aux enfants. Bien que très rare, elle peut se révéler mortelle si elle n’est pas traitée dans les plus brefs délais. Sa cause : une bactérie appelée Hœmophilus influenza, qui s’installe sur l’épiglotte, le petit cartilage surmontant le larynx. En voici les symptômes. Si vous les reconnaissez chez votre enfant après que celui-ci ait contracté une laryngite, conduisez-le immédiatement à l’hôpital :
– peau du visage bleuie ;
– gene respiratoire très importante ;
– bouche ouverte en permanence à cause du manque d’air
– salivation abondante ;
– état de somnolence.

N’oubliez pas : chaque année, dans le monde, 5.000 enfants meurent des suites de cette maladie.

 

S’il s’agit d’une laryngite chronique
C’est la maladie, entre autres, des professionnels de la parole: professeurs, chanteuses et chanteurs, conférenciers, encanteurs, sani mentionner les beaux parleurs en général !
Mais le plus souvent, elle est due aux effets combinés du tabac et du surmenage des cordes vocales. En général, la laryngite chronique se soigne par la prise de médicaments. Mais il faut aussi y ajouter un peu du sien si on veut vraiment en venir à bout. À savoir :
– cessez de fumer. C’est un impératif majeur. La fumée du tabac, outre qu’elle endommage les tissus de vos voies respiratoires, est une des causes du ronflement. Or, en cas de laryngite, le ronflement, pour des raisons évidentes, est à proscrire à tout prix ;
– évitez autant que faire se peut le surmenage des cordes vocales.
Dans certains métiers cela est difficile, mais on peut exercer ses  talents oratoires sans nécessairement se prendre pour Stentor .

Mais aussi…
– Comme tout ce qui concerne les maladies des voies respiratoires, il est toujours très important de bien vous hydrater. Ainsi, si vous avez à voyager en avion, buvez beaucoup d’eau, car Pair pressurisé assèche.
– Evitez les grogs et les pastilles mentholées. Ces produits également assèchent. Si vous avez soif et que vous ne voulez pas boire d’eau, prenez plutôt du thé additionné de miel ou de citron. Voilà qui fera le plus grand bien à vos cordes vocales.
– Un conseil du Dr Laurence Levine, de la faculté de médecine de l’Université Washington : faites une croix sur l’aspirine. Si votre laryngite est due à un surmenage de la voix, cela signifie qu’une veine capillaire s’est ouverte dans votre larynx. Or l’aspirine retarde la coagulation et donc la guérison de toute inflammation.
– Autre sage conseil, cette fois d.u Dr Earl V. Dunn de l’Université de Toronto : ajoutez à votre lit quelques oreillers de manière à surélever non seulement votre tête mais aussi une partie de votre torse. Vous faciliterez ainsi le passage de l’air jusqu’à vos poumons et vous éviterez le ronflement.
– À ne surtout pas négliger : les inhalations. (Pour plus de précisions sur ce sujet, voyez Mais aussi… à la rubrique Toux sèche avec ou sans mucosités dans la section Cœur et système circulatoire/respiratoire). Pour le reste, un bon humidificateur d’air est un outil indispensable pour vous, selon le Dr Scott Kessler, de New York. Il vous hydratera sans que vous ayez à fournir le moindre effort.
– Dernier point : faites de l’exercice. C’est encore et toujours la meilleure manière d’accroître votre résistance physique et donc de résister aux assauts des virus et bactéries de toutes sortes.

Attention !
Ne négligez jamais une laryngite, surtout de type chronique. Au moindre symptôme, courez voir votre médecin. Certaines laryngites annoncent en fait un état cancéreux, ce qui fait qu’on se doit de porter une attention d’autant plus grande à ce type de maladie.

Commentaires