Taches dans l'œil

Taches dans l’œil

Causes et Symptômes associés

Excroissance – Sous forme de boule, vernie, kyste ou grain.

Pinguecula – Taches jaunes.

Ptérygion – Rougeurs.

Sclérite – Douleurs, larmoiement, maux de tête, sensibilité à la lumière, yeux injectés de sang.

Le grand coupable: la conjonctive
Les affections liées à la conjonctive sont en effet fréquentes. Et en un sens, rien de plus de normal, car la conjonctive est d’une des régions les plus exposées de l’œil.
La conjonctive, c’est un peu, si vous voulez, le fantassin du globe
oculaire: chargée de repousser les assauts de l’extérieur, d’assurer
son bon fonctionnement, il peut lui arriver, tant la pression ennemie
est parfois forte, de faillir à la tâche.
Dès lors, des taches font leur apparition, rouges, jaunes, taches
qui, à première vue, peuvent inquiéter mais, rassurez-vous, elles
sont très souvent sans gravité.

Ce que vous pouvez faire
Même si elles ne sont pas en soi très graves, les taches sur l’œil  requièrent un examen médical. Certaines sont en effet le signe annonciateur d’une maladie non pas nécessairement plus grave, mais plus sérieuse, plus difficile à guérir. Il s’agit donc, dans une première étape, d’en avoir le cœur net. Cela fait, il vous faudra sans doute – dans le cas, notamment, d’un ptérygion – envisager l’intervention chirurgicale. Cette intervention se fait la plupart du temps sous anesthésie locale, mais soyez bien conscient d’une chose, c’est qu’elle ne réglera peut-être pas définitivement votre problème. Des récidives se produisent qu’il faut éliminer par une deuxième intervention.

S ‘il s’agit d’une excroissance
Il s’agit en fait de nodules, probablement de couleur violacée. Us
sont généralement bénins.
On les traite avec des collyres et, à l’occasion, par voie chirurgicale.

S’il s’agit d’une pinguecula
Cette petite lésion survient souvent avec l’âge. Elle prend un aspect jaunâtre et s’installe sur le blanc de l’œil.
Même si la pinguecula est aussi causée par une trop grande exposition au soleil, au vent et au froid, elle entraîne beaucoup moins de conséquences qu’un ptérygion. On ne l’opère que lorsqu’elle est
vraiment inesthétique, mais dans ce cas les récidives sont fréquentes,
de l’ordre de 40 %.
En évitant autant que faire se peut le soleil, le vent et le froid, vous aiderez votre cause. Mais n’hésitez pas aussi à porter des verres fumés, de préférence de type enveloppant. N’oubliez pas qu’avee l’amincissement graduel de la couche d’ozone, le soleil peut facilement se transformer en ennemi.

S’il s’agit d’un ptérygion
Ce problème est facile à diagnostiquer. Un voile sanguin, de forme triangulaire, s’étend sur la sclérotique (blanc de l’œil), depuis
la partie interne jusqu’à la cornée (l’envahissant parfois même).

S’il s’agit d’une sclérite
Consultez la rubrique Sensibilité à la lumière dans la section Œil.

Comment éviter la récidive
En vous tenant aussi loin que possible du soleil, du vent et
du froid. Tous ces éléments déshydratent l’œil et le rendent
donc plus sensible aux infections.
Le port de verres fumés est également essentiel. Choisissez-les à répreuve des rayons ultraviolets et des rayons infrarouges, et de type lunettes de ski (type « enveloppant »). Plus vous mettrez vos yeux à l’abri, même si vous y perdez un peu au change, plus longue sera leur durée de vie.

Mais aussi…
Répétons-le : à la moindre apparition de taches sur votre œil.
voyez votre médecin.

Si une tache s’approche un peu trop de votre cornée, sachez que
vous risquez d’avoir des troubles de vision. Raison de plus donc
pour agir.
Ayez une vie aussi régulière que possible : nombre d’infections
de l’œil sont très souvent dues à un manque de repos et à une
alimentation insuffisante en vitamines – entre autres – du côté de
Prenez garde à la pollution atmosphérique. Insidieusement elle
s’attaque à l’œil, en exacerbant la moindre source d’infection.

Attention! 
La sclérotique est une zone très peu vaseulariséc. La présence de taches sur cette région de l’œil est donc un événement rare. Si toutefois cela se produit, peu importe la forme de ces taches, voyez aussi-tôt votre médecin. Vous couvez peut-être une autre maladie, que des analyses ultérieures pourront mettre en évidence.

 

Commentaires