Sueur (absence de)

Causes et Symptômes associés

Déshydratation – Variables (consultez la rubrique Déshydratation dans la section Symptômes généraux).

Hypopiruitarisme – Absence de règles, cheveux très fins, chute de la libido, décoloration des mamelons et des organes génitaux, fatigue, pâleur, peau fine et ridée, trous de mémoire, perte des poils (aisselles, pubis, visage), ralentissement des fonctions intellectuelles.

Hypothyroïdie – Chez les enfants:allure irapue, distension de l’abdomen, goitre, oedème aux pieds, paupières et visage boursoufles, peau froide et moite, retard de développement physique et mental (petite taille, air hébété), traits grossiers.

– Chez l’adulte: apathie, baisse de la libido, changements dans les règles, cheveux clairsemés, constipation, fatigue et somnolence, dépression, difficulté à concevoir un enfant, douleurs musculaires accompagnées de crampes, frilosité, goitre, intolérance au froid, manque de concentration, ongles secs et friables qui poussent plus lentement, paupières et visage bourvniflés. peau froide, sèche et rugueuse; perte d’équilibre, perte de mémoire, ralentissement du rythme cardiaque, règles plus longues et plus abondantes (chez certaines femmes), rigidité des articulations surtout le matin,
stérilité, surdité, voix basse.

Lichen plan – Démangeaisons cutanées; petites lésions rougeâtres qui forment des plaques prurigineuses apparaissant aux poignets, au tronc, aux jambes, aux organes génitaux et à la muqueuse buccale Dans le cas de la bouche: bouche rêche, érosion de la couche superficielle de la langue, dépôts blanchâtres sur la langue, papules violacées.

Maladie de Christ-Siemens-Touraine – Absence de dents et de larmes, arrêt du développement du système pileux, sensibilité à la chaleur.

Réaction médicamenteuse – Variables.

Sclérodermîe systémique limitée ou diffuse – En cas de sclérodermie limitée: déglutition difficile; douleurs articulaires; épaississement, durcissement et rigidité de la peau; extrémités froides ; faciès figé, rougeurs et taches cutanées.

– En cas de sclérodermie diffuse: les mêmes que ci-dessus et hypertension artérielle.

Souvent une menace pour la santé
L’anhydrose (terme décrivant l’absence anormale de sueur) peut
être localisée et généralisée.
Si elle est localisée, le problème n’est pas grave en soi. Il signale tout au plus une affection dermatologique (lichen plan, dermite, etc.) ou encore une maladie auto-immune se manifestant sous forme de plaques (la sclérodermie, par exemple). Une fois la cause elle-même supprimée, le fonctionnement des glandes sudoripares revient à la normale.
Si elle est généralisée, le point de vue change. En effet, il vous faut agir, et vite. Car une anhydrose généralisée est souvent une menace pour la santé.

Elle signifie que le surcroît de chaleur interne que le corps génère lors d’un exercice, par exemple, ne peut plus être évacué par ces voies naturelles que sont les pores. Il reste prisonnier, en quelque sorte, avec toutes les conséquences que cela implique, la principale étant une hyperthermie grave.

Ce que vous pouvez faire
Si aucune goutte de sueur ne vient perler sur votre peau après un exercice ou une exposition au soleil, agissez. Cela signifie que votre peau ne laisse plus rien passer et que, par le fait même, elle est devenue très sèche, donc beaucoup plus à risque en ce qui concerne les coups de soleil, les coups de chaleur, les érailures, etc.
Si le phénomène est localisé seulement, voyez quand même votre médecin. Il vous prescrira un lait émollient qui devrait vous permettre de désensibiliser votre peau.

S’il s’agit d’une déshydratation
Consultez la rubrique déshydratation dans la section Symptômes
généraux.

S’il s’agit d’hypopituitarisme
C’est un déficit en hormones hypophysaires, lesquelles règlent la
croissance, la sexualité, le fonctionnement des reins, du foie, la
lactation chez la femme, etc.
L’hypopituitarisme est une maladie rare, aux causes multiples
(présence d’une tumeur, surcharge en fer, nécrose de l’antéhypophyse) mais qui heureusement se traite bien: par des hormones de remplacement ou par une chirurgie s’il s’agit d’une tumeur.

S’il s’agit d’une hypothyroïdie
Consultez la rubrique Goitre dans la section Peau, cheveux et ongles.

S’il s’agit du lichen plan
Consultez la rubrique Démangeaisons cutanées avec éruptions dans la section Peau, cheveux et ongles

S’il s’agit de la maladie de Christ-Siemens-Touraine
Elle est très rare. D’origine congénitale, elle est souvent associée la dysplasie ectodermique anhidrotique, une malformation de la peau qui touche les jeunes enfants et dont la caractéristique majeure
est un retard de croissance des dents.

S’il s’agit d’une réaction médicamenteuse
Les médicaments pouvant provoquer une anhydrose se retrouvent
parmi les inhibiteurs du système nerveux végétatif – lequel régule,
entre autres, toutes les excrétions du corps, sueur comprise. Ce sont
les anticholinergiques et les sympatholytiques.
Les anticholinergiques sont prescrits dans les cas de vomissements, de troubles gastriques et de maladie de Parkinson.
Quant aux sympatholytiques, on les utilise surtout à titre d’anti-hypertenseurs.

Dois-je cesser d’en prendre?
Pas du tout. Ne commettez pas cette erreur. Parlez-en plutôt à votre médecin, qui veillera peut-être à diminuer la dose ou à changer votre ordonnance.

S’il s’agit de la sclérodermie systémique limitée ou diffuse
Consultez la rubrique Éruptions diverses généralisées sur tout le
corps dans la section Peau, cheveux et ongles.

Mais aussi…
Si vous souffrez d’anhydrose généralisée, vous pouvez prendre
certaines mesures en attendant de voir votre médecin:

1. Si vous vous apercevez que la température de votre corps monte, prenez tout aussitôt une douche et buvez beaucoup de liquide… froid, bien sûr.

2. Par temps chaud, évitez toute forme d’activité physique. Restez
de préférence dans un environnement frais.

3. N’absorbez aucun aliment risquant de faire monter votre tempé-
rature interne. N’avalez que des plats tiédes ou froids.

Attention!
Si votre peau refuse de transpirer, cela est très mauvais signe,
répétons-le.
Avant que cela ne s’aggrave, passez vite voir votre médecin.

 

 

Commentaires