Somnolence

Somnolence

Causes et Symptômes associés

Abus de produits stimulants – Irritabilité, nervosité, insomnie.

Apnée du sommeil – Arrêts respiratoires d’une durée de 10 secondes ou plus suivis d’une reprise respiratoire bruyante et de ronflements
sonores, bouche sèche au réveil, céphalées matinales, hypertension artérielle, ronflements, somnolence diurne.

Digestion difficile – Ballonnement intestinal, gaz.

Maladie virale courante (grippe, rhume, etc.) – Pour la grippe brûlures dans les yeux, faiblesse musculaire, fièvre, frissons, gastro-entérite, maux de gorge, maux de tête, muscles douloureux, obstruction des fosses nasales avec écoulements, sueurs nocturnes, toux sèche avec ou sans mucosités.
En cas de complication
– Pour le rhume: écoulements nasaux, gorge irritée, mauvaise haleine, nez bouché, sueurs nocturnes, toux sèche avec ou sans mucosités, voix nasillarde.

Ce que vous pouvez faire

S ‘il s’agit d’un abus de produits stimulants
L’abus de produits stimulants (amphétamines, cocaïne, etc.) conduit tôt ou tard à la somnolence. C’est la même chose avec l’excès
de café ou de thé – les drogues de Monsieur et Madame Tout-le-Monde.
– Vous l’avez peut-être constaté, après quelques expressos bien tassés, vous ressentez une forte montée d’énergie qui, peu à peu,
débouche souvent sur un certain manque d’énergie. À moins
qu’un environnement stimulant ne prenne la relève.
C’est prouvé, le café peut vous donner le sentiment d’avoir la
pêche… tant qu’il agit. Mais en réalité, il s’agit plus d’un « prêt
énergétique » qu’il faut en principe rembourser par un supplément
de sommeil. Emprunter encore plus en augmentant votre con-
sommation quotidienne de café ne fait qu’alourdir votre dette
énergétique.
– L’usage modéré du café n’est pas contre-indiqué cependant. Un
café pris le matin et l’après-midi n’affectera pas votre rythme
biologique. Mais pour un effort mental soutenu et prolongé, le
mieux est de recourir au thé. à l’effet plus subtil mais non moins
efficace.
J- Vous pourriez aussi avoir recours au ginseng. une plante dont
l’effet stimulant est indéniable. Pour plus de détails sur son
usage, consultez S’il s’agit d’hypotension artérielle à la rubrique
Fatigue générale dans la section Symptômes généraux.
– Pour ce qui est des drogues en général, l’hyperstimulation qu’elles
produisent vide votre organisme et celui-ci doit nécessairement
récupérer. Cette conséquence de l’abus de substances stimulantes
vient aussi de ce qu’elles sont généralement associées à un mode
de vie qui bouleverse le cycle normal sommeil-éveil. (Voyez plus
loin S’il s’agit d’un mode de vie chaotique.)

S’il s’agit d’apnée du sommeil
Consultez la rubrique Apnée dn sommeil dans la section Cœur et
système circulatoire/respiratoire.

S’il s’agit d’une encéphalite
Consultez la rubrique Fièvre dans la section Symptômes géné-
raux.

S’il s’agit d’une lassitude mentale
Vous pensez que votre professeur d’histoire de l’art est un surdoué
en hypnose profonde ? Votre travail vous donne l’envie irrésistible de bayer aux corneilles tandis que vos yeux s’humectent ? Vous avez tendance à vous endormir souvent au volant? Pas de panique, vous ne manquez ni d’intelligence, ni de vigueur, ni de vigilance.

À part le simple fait que vous manquez de sommeil, il est normal
qu’une voix monocorde ou bien une action répétitive vous endorme.
Toute forme de répétition même subtile endort le cerveau.
Donc, dans tous les cas, qu’il s’agisse de voir la situation sous un
jour nouveau ou de la changer, l’important est de varier les stimuli.
Cela étant bien compris, vous pouvez combattre assez facilement la
somnolence.

S’il s’agit d’une maladie virale banale (grippe, rhume, etc.)
Vous l’avez sans doute constaté, la somnolence est souvent le
signe annonciateur d’une grippe ou d’un rhume.

Mais aussi…
Un régime alimentaire très glucidique favorise la détente mais
aussi la somnolence. Aux heures où la somnolence vous guette,
évitez donc les aliments contenant surtout des sucres industriels
(sucre blanc, pâtisserie, etc.) ou naturels (fruits, légumes hyper-
glucides comme la carotte, etc.).

La somnolence étani associée à un ralentissement du métabolisme, vous pouvez la combattre en faisant des exercices cardiovasculaires pendant quelques minutes.
Sachez faire bon usage de l’alcool, ce dépresseur du système nerveux. Dans ces moments de la journée où votre rythme biologique est dans une phase descendante, boire revient à prendre unaller simple pour le royaume de Morphée.
Un simple petit verre pris vers une heure par exemple peut avoir des répercussions catastrophiques lors d’un repas d’affaires, à moins que le client ou le partenaire n’ait également une forte chute d’énergie vers cette heure ! Tout dépend de chaque cas.
Cette question des rythmes biologiques a donné lieu à une science nouvelle : la chronobiologie. Cette discipline permet de déterminer à quelle heure de la journée il est préférable de prendre tel type de médicament ou d’opérer.
Il en est de même pour l’alcool. Observez bien comment il vous affecte selon le moment de la journée et contentez-vous de la « dose médicinale » qui vous relaxera ou, au contraire, vous stimulera.

Attention!
Même si votre crise d’hypoglycémie n’est pas très grave, vous devez agir tout de suite. Il vous suffira de prendre un peu de sucre.
On ne le rappellera jamais assez : la somnolence est un véritable fléau.
Vous pouvez aussi trouver sur le marché un dispositif très simple
et fort peu coûteux que vous vous placez sur l’oreille (un peu comme des lunettes). Dès que vous penchez un peu la tête, une sonnerie retentit. Vous pouvez même régler l’angle d’inclinaison pour que l’appareil réagisse en fonction de la position naturelle de votre
tête.

 

 

Commentaires