Sécheresse vaginale

Sécheresse vaginale

Causes et Symptômes associés

Allergie – Démangeaisons ci irritation de la paroi vaginale.

Baisse d’oestrogènes due à la ménopause -Augmentation ou au contraire, diminution des règles; bouffées de chaleurs; confusion; état dépressif; étourdissements; frissons; gain de poids; insomnie; irritabilité; manque de concentration; maux de tête; miction fréquente et impérieuse; perte de cheveux; perte de mémoire; sécheresse vaginale; transpiration excessive; yeux secs.

Manque d’excitation sexuelle – Manque d’intérêt pour la sexualité, frigidité.

Prise d’antihistaminiques – Manque de lubrification.

Ce que vous pouvez faire
La lubrification vaginale diffère passablement d’une femme à
l’autre mais elle est également sujette à des fluctuations chez une même femme.
Ainsi, durant les périodes où vous produisez moins d’œstrogènes, votre vagin devient un peu plus sec. C’est le cas de la nouvelle mère surtout si elle allaite son petit. C’est aussi le cas de la femme ménopausée.
Une baisse d’œstrogènes se produit également à chaque cycle menstruel durant les quelques jours qui précèdent les menstruations. Quelle que soit la cause de votre sécheresse vaginale, ayez recours à une solution lubrifiante vaginale lorsque vous avez des relations sexuelles avec pénétration. Autrement, le coït peut s’avérer passablement désagréable.
Il existe différentes sortes de lubrifiants, que ce soit sous forme de gelées, de crèmes ou de mousses.

S’il s’agit d’une allergie
Tentez d’identifier l’élément allergène et supprimez-Ie. Plusieurs
produits peuvent être en cause : préservatifs, tampons, serviettes
hygiéniques parfumées, désodorisants vaginaux, savon, teinture textile, etc.

S’il s’agit d’une baisse d’œstrogènes due à la ménopause
Toute crème vaginale peut faire l’affaire mais vous pouvez également utiliser des crèmes vaginales à base d’œstrogènes. Ces crèmes
sont conçues spécifiquement pour les femmes ménopausées.
Maintenez une vie sexuelle active
C’est bien connu: un organe qui ne sert pas tend à s’atrophier.
Ainsi en est-il de vos organes génitaux, d’où l’importance de maintenir une vie sexuelle active. Vous aurez ainsi une meilleure lubrification et un muscle vaginal plus tonique.

S’il s’agit d’un manque d’excitation sexuelle
La lubrification vaginale est une réponse sexuelle. Si une femme se prête à un coït sans être suffisamment excitée, il est normal que sa
paroi vaginale reste un peu sèche.
Si vous n’êtes pas suffisamment excitée pour faire l’amour, le mieux serait sans doute de vous abstenir. Ce n’est pas parce que noire société a traversé une grande révolution sexuelle que toutes les
femmes se sont automatiquement métamorphosées en bombes
sexuelles.
L’intensité de la libido varie passablement d’une personne à l’autre et ce. aussi bien chez les hommes que chez les femmes.
Cela dit, si vous avez l’impression que votre manque de désir provient d’une inhibition sexuelle, voilà qui est une tout autre histoire.
Vous vous sentirez alors sans doute mieux dans votre peau en vous réconciliant avec votre sexualité. Et n’oubliez pas que toutes
les femmes ne connaissent pas d’emblée les plaisirs de la sexualité.
Plusieurs n’ont appris qu’au fil des ans à laisser monter leur désir
sexuel et à s’y abandonner librement, jusqu’à l’orgasme.
Demandez à votre conjoint – si conjoint il y a – d’être compréhensif. Si nécessaire, offrez-vous les services d’un sexologue pour vous aider à voir clair dans votre sexualité.

S’il s’agit de la prise d’antihistaminiques
Mentionnons finalement que le manque de lubrification peut être
provoqué par la prise d’antihistaminiques, lesquels ne font pas
qu’assécher la muqueuse nasale…
Si vous ne pouvez vous en passer, utilisez des lotions lubrifiantes pour atténuer la sécheresse vaginale qu’ils entraînent.

 

Commentaires