Rétention d'urine

Rétention d’urine

Causes et Symptômes associés

Cancer de la prostate – Affaiblissement du jet urinaire, douleurs
dans la région de la prostate, miction difficile, miction fréquente avec du sang, présence de sang dans le sperme (parfois).

Cancer de la vessie – Anémie, fièvre, miction douloureuse et fré-
quente, perte de poids, reins douloureux (au niveau lombaire), sang en fin de miction.

Cystocèle – Légère incontinence urinaire (due à l’effort), miction difficile.

Fibrome utérin – Douleurs utérines, gonflement de L’abdomen, lourdeur pelvienne, règles très abondantes, saignements entre les règles.

Hypertrophie de la prostate – Affaiblissement du jet urinaire, difficulté à vider complètement la vessie, douleurs dans la région de la prostate, gouttes retardataires, incontinence urinaire (parfois),
miction fréquente et impérieuse parfois avec sang, miction nocturne, présence de sang dans le sperme (parfois).

Prostatite – Augmentation du volume de la prostate, douleur dans la région de la prostate, fièvre élevée, miction fréquente et douloureuse
avec du sang, présence de sang dans le sperme (parfois), urines peu abondantes et troubles.

Les 2 types de rétention

Ce sont la rétention incomplète et la rétention complète,
– Chez l’homme, la rétention incomplète est souvent due à des problèmes d’ordre prostatique: hypertrophie ou cancer.
– Chez la femme, il s’agit plutôt d’une tumeur bénigne appelé!
fibrome utérin qui, lorsqu’elle est particulièrement volumineuse empêche la vessie de fonctionner normalement.
La rétention complète, elle, est plus grave. Etant donné que
l’urine ne trouve pas de voie d’évacuation, elle stagne, ce qui
provoque nombre d’infections.
La prostate est encore une fois à l’origine de ce type de problème
I chez l’homme. Du côté féminin, le principal responsable est la
fr cystocèle, c’est-à-dire la descente de la vessie.
Dans l’un comme dans l’autre cas, il faut évacuer l’urine ainsi
emprisonnée à l’aide d’une sonde, puis procéder à l’examen qui
déterminera la cause exacte.

Ce que vous pouvez faire
C’est un problème sérieux. Si l’on part du principe décrit ci-dessus, à savoir que tout ce qui stagne finit par dégénérer en infection il faut agir sans délai.
Qui plus est, votre vessie, à force de garder ainsi son urine, sel distend de plus en plus, ce qui risque de provoquer son affaissement.
Vous n’avez donc pas le choix: c’est une urgence médicale.

S’il s’agit d’un cancer de la prostate 
Consultez la rubrique Miction fréquente avec du sang dans la section Appareil urinaire.

S’il s’agit d’un cancer de la vessie
Consultez la rubrique Miction fréquente avec du sang dans la
section Appareil urinaire.
S’il s’agit d’une cystocèle

Les causes de la cystocèle sont les grossesses répétées, les fausses
couches et la ménopause. C’est donc un prblème typiquement féminin, qui parfois est accompagné d’une descente du vagin lui même, voire d’un prolapsus de l’utérus.
II n’existe aucun médicament pour venir à bout de cette source
d’embarras. Comme il s’agit à la limite d’une pathologie de type
urinaire, les deux seules issues sont l’intervention chirurgicale et
la réeducation du perinée.
L’intervention chirurgicale, bien sûr, est réservée aux cas extrêmes. Si vous n’en êtes pas là, songez aux exercices de Kegel.

Où, quand, comment pratiquer les exercices de Kegel?

Ils sont fort simples, en effet. Vous pouvez les exécuter n’importe où, à n’importe quelle heure du jour: dans une file d’attente à la banque ou au marché, en lavant la vaisselle, en regardant la télévision, en faisant votre petite marche quotidienne, dans votre bain. La façon de faire est la suivante : environ 3 fois par jour, vous contractez 10 fois de suite tous vos muscles urogénitaux. Attention: ne forcez pas trop. Chaque contraction devrait durer environ 20 secondes.

S’il s’agit d’un fibrome utérin
Une tumeur bénigne s’est développée sur le muscle de l’utérus.
Dans la rétention d’urine, elle risque de provoquer des saignements.
Dans 10 % des cas cependant, un fibrome utérin est asymptomatique (sans symptômes). Une simple surveillance médicale suffit.
Dans l’occurrence inverse, c’est-à-dire s’il y a symptômes, il faut
enlever le fibrome en ayant recours à la chirurgie.

S’il s’agit d’une hypertrophie de la prostate
Consultez la rubrique Miction fréquente et impérieuse dans la section Appareil urinaire.

S’il s’agit d’une prostatite
Consultez la rubrique Miction fréquente avec du sang dans la
section Appareil urinaire.

Attention! 
Tout problème de rétention d’urine doublé de fièvre, de perte de
poids mais, voire d’anémie, devrait aussitôt éveiller votre méfiance. Vous devriez normalement évacuer environ 1 litre et demi d’urine par jour et si cela n’est pas votre cas, gare à vos reins et à votre vessie. N’oubliez pas: tout ce qui stagne finit invariablement par s’infecter.

 

Commentaires