Woman Eating Strawberry

Perte de goût (agueusie)

Causes et  Symptômes associés

Cancer de la langue : Apparition d’une tumeur, difficulté à avaler, douleurs à la langue, gonflement des ganglions lymphatiques, mauvaise
haleine, perte de goût, saignements locaux

 Carence en zinc : Anémie, diminution de l’appétit, douleurs dans la bouche, éruptions cutanées, lèvres et commissures des lèvres fendillées, ulcérations buccales

 Lésion du nerf lingual : Langue à moitié insensibilisée

Problème d’oreille : Variables

Réaction médicamenteuse : Langue décolorée

Tabagisme : Variables

Troubles psychiques : Variables

Un phénomène normal en vieillissant
Il est tout à fait normal qu’en vieillissant nous perdions un tant soit peu le sens du goût. De fait, les papilles de la langue, avec le temps, suivent la tendance générale : elles diminuent en nombre. Les papilles de la langue, contrairement à ce que beaucoup de gens croient, ne permettent de distinguer que 4 saveurs : le sucré, le salé, l’amer et le sûr (ou l’acide). Pour tout le reste, c’est le sens olfactif qui. allié aux papilles, prend le relais. « Mais, direz-vous, je suis plutôt jeune et en bonne santé, or je ne goûte plus les aliments, les boissons comme avant. Que se passe-t-il?
Nombre de facteurs peuvent entrer en ligne de compte.

Ce que vous pouvez faire
Assurez-vous tout d’abord que ce n’est pas plutôt votre sens de l’odorat qui est affecté. Dans 90 % des cas, en effet, les gens se plaignant d’une perte de goût souffrent plutôt d’une perte de l’odorat. Faites donc quelques tests au préalable, comme sentir des parfums, des odeurs diverses. Une fois bien fixé, voyez votre médecin.
Dans tous les autres cas (carence en zinc, tabagisme, etc.), la solution viendra de vous-même : des mesures que vous prendrez pour faire face à votre mal.

Comment savoir si vous souffrez d’une carence en zinc : les 4 indices
1. Absorbez-vous moins de 2.400 calories par jour (en raison d’un régime amaigrissant ou d’une perte d’appétit) ?
2. Etes-vous végétarien ? Végétalien ? (Les meilleures sources de zinc sont les viandes, les poissons et les crustacés.)
3. Consommez-vous beaucoup de fibres alimentaires (elles mettent souvent en péril l’absorption du zinc) ?
4. Avez-vous plus de 50 ans et des habitudes alimentaires irrégulières?

Que faire pour mettre fin à votre carence en zinc ?
Si par principe vous avez banni la viande et les poissons de votre régime alimentaire, dites-vous qu’il vous faudra forcément aller
chercher ailleurs le zinc qui vous manque. Et où le trouverez-vous ?
Dans les suppléments, bien sûr. Le gluconate de zinc, le citrate de zinc et la monométhionine de zinc sont les principaux suppléments de zinc en vente dans le commerce.

– Jean Carper, auteur du livre Les Aliments pour rester jeune, recommande une dose quotidienne de 20 mg de ce type de
supplément. Si vous êtes âgé de 75 ans et plus, elle suggère 50 mg.
Si vous n’êtes pas végétarien ni adepte d’une quelconque théorie alimentaire, sachez que les principales sources de zinc sont, par ordre d’importance :
– les huîtres (très forte concentration), les viandes, les poissons, les céréales, les noix et les grains ;
– les fruits et les légumes n’en contiennent que très peu, en général.
Par ailleurs, partons du principe (qui est souvent la règle) qu’il n’est pas toujours facile de trouver tout le zinc nécessaire dans son alimentation.

Que faire alors ?
Il faut bien sûr avoir recours aux suppléments de zinc (voir cidessus) ou encore aux suppléments vitaminiques.
– Si vous penchez pour ce dernier choix, assurez-vous qu’ils contiennent au moins 15 mg de zinc (ou plus, tout dépendant de votre âge, de vos habitudes alimentaires, de vos besoins).

 

S`il s’agit d’une lésion du nerf lingual
Avez-vous rendu visite à votre dentiste, dernièrement, et celui-ci vous a-t-il fait une (parfois davantage) piqûre anesthésiante ?
Si oui, ne vous posez plus de question quant à savoir pourquoi vous ne sentez plus la moitié de votre langue et n’arrivez plus à goûter vraiment les aliments. Tout simplement, votre dentiste est allé trop loin avec l’aiguille de sa seringue. Il a plus ou moins sectionné votre nerf lingual. Ce sont là des choses qui, hélas, se produisent assez fréquemment : les fameux impondérables du métier. Mais, rassurez-vous, rien d’irréparable n’a été commis. Dans les cas bénins, le nerf lingual est rétabli dans les quelques semaines qui suivent. Mais la plupart du temps, il faut se montrer plus patient. Six mois environ sont nécessaires avant que le nerf ne se reconstitue. Entre-temps, parlez-en à votre dentiste, mettez-le au fait de vos malheurs. La prochaine fois, il fera sûrement plus attention.

S`il s ‘agit d’un problème d’oreille
C’est une chose qui parfois arrive. Le nerf du goût traverse en effet l’oreille interne et. si vous avez subi une opération récemment, ou encore avez été victime d’une infection à ce niveau, il peut en résulter une interaction menant à une perte plus ou moins prononcée du goût.

Que faire ?
Si vous prenez des médicaments pour une infection, laisse/ tout simplement le temps Faire son œuvre. Il en va de même si vous avez été opéré à l’oreille. Les choses se replaceront, n’ayez crainte.

S`il s’agit d’une réaction médicamenteuse 
La cause de cette réaction, ce sont les antibiotiques. Il arrive parfois qu’ils favorisent le développement d’un champignon de type Candida sur la langue, lequel nuira au fonctionnement de vos papilles.
Normalement, le phénomène s’estompe avec l’arrêt des antibiotiques. Mais comme il n’est pas toujours très agréable de subir une perte de goût, voici 2 suggestions qui vous permettront de recouvrer vos papilles :
1. Faites diluer 1 cuillerée à soupe de sel brut dans un grand verre d’eau chaude et gargarisez-vous avec cette solution de 2 à 3 fois
par jour .
2. Faites des bains de bouche à Paloe vera, un extrait de plante aux nombreuses propriétés. Il est entre autres bactéricide, virulicide et fongicide. Il pénètre en outre les tissus rapidement et favorise leur régénération.

Que faire si vous ne constatez aucune amélioration ?
Votre traitement aux antibiotiques est terminé et vous n’arrivez toujours pas à goûter vraiment ce que vous mangez et buvez?
Qui plus est, vous avez essayé les bains de bouche aux intervalles prescrits? Il n’y a aucune solution de rechange possible : voyez votre médecin. Vous avez sans nul doute besoin d’un fongicide plus puissant, encore que l’aloe vera, normalement, est en mesure de débusquer des champignons récalcitrants.

S’il s`agit du tabagisme
Le tabac, c’est bien connu, s’attaque non seulement aux poumons mais aussi aux papilles gustatives, les anesthésiant par le fait même. Si vous êtes un fumeur même moyen, ne manifestez donc pas trop d’étonnement si vous avez l’impression de perdre un tant soit peu votre sens du goût. C’est là un phénomène tout à fait normal,
dans ces circonstances et qui du reste explique, dans une large mesure, certains « appétits d’oiseau ».
Quelle solution envisager ?
Elle est bien sûr évidente : bannissez le tabac de votre vie. Ce faisant, de nombreux avantages vous attendent. Outre que vos papilles sortiront enfin de leur phase d’endormissement, vous constaterez que :
– vous dormirez mieux ;
– vous mangerez mieux ;
– vous ne tousserez plus ;
– vous respirerez mieux ;
– vous serez moins sujet aux infections des voies respiratoires ;
– vous diminuerez, et de beaucoup, le risque de cancer et de maladies cardio-vasculaires ;
– vous ne cracherez plus sans arrêt ;
– vous serez plus résistant physiquement ;
– votre haleine aura meilleure odeur ;
– vous vivrez dans un environnement plus sain ;
– vous ne polluerez plus votre entourage.
Tout cela, sans compter que votre portefeuille vous en remerciera. Convaincu ?

S’il s’agit de troubles psychiques
La perte de goût, ici, n’est pas totale. Elle consiste plutôt en hallucinations gustatives portant à confondre les saveurs. L’odorat, lui, reste intact.

Mais aussi…
– Voici un bon moyen de redonner vie à vos papilles : mangez épicé. Les épices excitent les papilles et leur donne un « coup de
– Si vous avez moins d’appétit depuis quelques temps parce que vous n’arrivez pas à goûter aux aliments, essayez les suppléments vitaminiques, surtout ceux contenant du fer et de la vitamine B12. Ils stimuleront vos papilles.
– Une hygiène buccale déficiente est parfois à l’origine d’une perte de goût. Trop de bactéries se sont en effet installées sur la langue, prenant par le fait même toute la place. Pourquoi ne pas les en
déloger en vous brossant plus souvent les dents (de 2 à 3 fois par jour) et en passant le fil dentaire ?
– Autre façon de chasser les bactéries gênantes : brossez-vous la
langue tous les jours. Attention : faites-le doucement, les tissus de votre précieux appendice sont fragiles.
– Prenez garde aux bains de bouche piquants. N’en abusez pas. Ils ont souvent un effet délétère sur les papilles. Si vous les utilisez régulièrement, dites-vous qu’une fois par jour suffit amplement.

Commentaires