Miction fréquente et excessive

Miction fréquente et excessive

Causes et Symptômes associés

Constipation – Flatulences, incontinence urinaire (parfois),
langue chargée, maux de ventre, migraines, sensation de lourdeur à l’abdomen.

Diabete insipide – Fatigue générale, perte de poids, soif impérieuse le jour comme la nuit, tendance à la constipation, urines abondantes et fréquentes.

Diabète sucré – Bouche sèche, bourdonnements d’oreilles,
crampes musculaires dans les jambes, engourdissement, faim excessive, fatigue générale, frigidité, gain de poids (dans le
cas du diabète gras), impuissance, mauvaise haleine, perte de la libido, perte de poids (dans le cas du diabète maigre), soif excessive, vision trouble (dans le cas du diabète gras), vulnérabilité aux affections cutanées et vaginales (dans le cas du diabète gras).

Hyperaldostéronisme primaire (syndrome de Conn) – Bourdonnements d’oreille, crampes, faiblesse musculaire, engourdissement, fourmillements, hypertension artérielle, rythme  (syndrome de cardiaque perturbé, soif excessive.

Hypertension artérielle – Initialement, aucun dans 50 % des cas.
Sinon: bourdonnements d’oreille, étourdissements/vertiges, maux de tête la nuit ou au réveil, nervosité, troubles oculaires. Signes subséquents : douleurs à la poitrine, mictions nocturnes, paralysie passagère des membres, saignements du nez, respiration difficile, troubles oculaires sévères (les mictions fréquentes et excessi-
ves apparaissent dans la phase subséquente).

Migraine – Cécité temporaire unilatérale, douleurs oculaires, engourdissement du visage ou fourmillements (parfois), étourdissements, faiblesse dans un bras ou une jambe (parfois), larmoiements, maux de tête violents, nausées/vomissements, perception de points lumineux, sensibilité à la lumière, sueurs
froides.

Ce que vous pouvez faire
Voyez d’abord et avant tout votre médecin. Le fait d’uriner trop
fréquemment et de manière excessive peut cacher bien des maladies,
et vous voulez – ce qui est tout à fait normal – en avoir le cœur net.
Mais avant de vous rendre chez votre médecin, un bon conseil:
notez la fréquence de vos visites aux toilettes et, si possible, mesurez votre débit d’urine dans un contenant gradué. Cela vous assurera peut-être. Beaucoup de gens, en effet, croient payer un tribut beaucoup trop élevé à leur vessie, alors qu’en réalité ils sont dans la norme ou peu s’en faut.

S’il s’agit de constipation
Beaucoup de cas de polyurie, surtout chez les personnes âgées, sont en fait dus à une masse intestinale trop importante – autrement dit, à la constipation. Cette masse, par la force des choses, comprime la vessie et contribue à augmenter la fréquence des mictions.

Que faire?
Une seule chose: remettez vos intestins en ordre.

Dans ce but, incluez à votre alimentation ce remède bien connu :
les fibres. Buvez également beaucoup de liquide, de 1 litre et
demi à 2 litres par jour, car les fibres sans eau ne donnent pas
grand résultat.
– Faites aussi un exercice régulier, comme la marche, afin d’aug-
menter votre péristaltismc intestinal.
(Pour plus de détails concernant la constipation, voyez la rubri-
aue du même nom dans la section Svstème gastro-intestinal.

Quelle quantité de fibres faut-il manger chaque jour?
La réponse est simple: de 30 à 50 grammes par jour. Cela équivaut environ à 3 portions de fruits et 3 portions de légumes, ainsi qu’à 5 ou 6 portions de céréales (céréales du petit déjeuner, blé entier, pâtes, etc.).
Beaucoup d’autres aliments contiennent des fibres. Mentionnons les légumineuses, les grains (l’orge perlé étant le champion en ce domaine), les fruits séchés, le son de blé et d’avoine, etc.
Détail très important, répétons-le, l’eau: buvez-en le plus possible. Sans elle, les fibres ont tendance à former des bouchons dans les
intestins, donc à provoquer la constipation.

Peu importe votre type Je diabète, mettez-vous à l’exercice
L’exercice est indispensable pour tous les diabétiques. Vous ayez donc tout intérêt à consulter un éducateur physique qui pourra élaborer un programme d’exercices bien adapte à vos besoins.
Si vous souffrez de diabète de type II, votre programme d’exercices vous permettra de perdre progressivement du poids.
Si votre cœur n’est pas en bon état, une consultation médicale s’impose avant d’entreprendre un programme d’exercice.

Consultez régulièrement votre médecin
Des visites médicales régulières sont indispensables afin de connaître votre état de santé général et d’éviter le risque d’une maladie liée au diabète (cécité, gangrène, affections cardio-vasculaires, etc.)!

Vous êtes enceinte et diabétique?
Les femmes diabétiques peuvent très bien avoir une grossesse
normale. Si vous êtes enceinte et diabétique, vous devez toutefois
surveiller régulièrement votre taux de glucose et savoir que 6 % (les
enfants nés d’un parent diabétique risquent de développer la mala-
die.

S’il s’agit d’hyperaldostéronisme primaire (syndrome de
Conn)
Consultez la rubrique Hypertension artérielle dans la section
Symptômes généraux.

S’il s ‘agit d’hypertension artérielle
– Sans doute prenez-vous des diurétiques, cause de vos randonnées
trop fréquentes aux toilettes. Si c’est le cas, demandez à votre*
médecin ce qu’il en pense. Peut-être réduira-t-il la dose ou vous
prescrira-t-il un autre médicament. D’un autre côte, si vous consommez beaucoup de sel, ne vous surprenez pas de vos allées et venues répétées aux toilettes. Ce condiment est aussi un diurétique, au même titre d’ailleurs que le café, le thé et l’alcool.
Avez-vous tendance à avoir de l’embonpoint? Là encore, vous
n’accordez guère de répit à votre vessie. Celle-ci. faute d’espace,
se retrouve coincée, vous obligeant par le fait même à en faire
très souvent la vidange.
Dans cet ordre d’idée, un exercice régulier comme la marche
vous ferait probablement le plus grand bien.
Pour plus de détails concernant l’hypertension artérielle, lisez les
rubriques:
– Saignement de nez dans la section Nez et gorge;

Mais aussi..
En traitant la cause de la miction fréquente et excessive, vous devriez normalement pouvoir uriner d’une manière plus régulière. Si cela ne se produit pas, voyez votre médecin. Peut-être souffrez-vous d’un problème purement fonctionnel.
Si vous êtes constipé parce que vous avez pris trop de laxatifs (cela arrive fort souvent), il existe un remède homéopathique qui pourra vous être très utile, Nux vomica 9 CH.
Diminuez votre consommation de liquides autant que faire se peut, surtout le soir avant de vous coucher.
Ne laissez pas toujours votre vessie prendre le dessus sur vous.
Essayez de l’endurcir. Consultez à ce propos la rubrique inconti-
nence urinaire dans cette même section.

Attention!

Le symptôme associé le plus inquiétant, en ce qui concerne la miction fréquente et excessive, reste et demeure la soif excessive. Si vous le ressentez, inscrivez sans faute une visite médicale à votre calendrier.

Commentaires