Lèvres et commissures des lèvres fendillées

Lèvres et commissures des lèvres fendillées

Causes et symptômes associés

Allergie aux cosmétiques: Habituellement aucun. Lèvres fendues

Carence en vitamine B2:  Bouche sèche, larmoiements, lésions cutanées, photophobie.

Carence en vitamine C (scorbut):  Déchaussement des dents, faiblesse, fragilité des os, hémorragies gingivales et des muqueuses, inflammation des gencives, taches rouges provoquées par des hémorragies sous-cutanées. Chez les enfants : douleurs intenses dans les jambes, perte d’appétit, perte de poids.

Carence en zinc:  Anémie, diminution de l’appétit, douleurs dans la bouche, éruptions cutanées, fatigue, perte de goût, ulcérations buccales.

Chéilite angulaire (inflammation de la commissure des lèvres):  Commissures des lèvres rouges ou blanches.

Faiblesse des muscles de la bouche:  Douleurs et rougeurs aux commissures des lèvres.

Perlèche:  Plaques grises ou rouges aux commissures.

Syndrome de Gougerot- Sjogren:  Bouche sèche ; brûlures dans la bouche ; impression d’avoir du sable dans les yeux ; langue fendillée ; sécheresse oculaire. Si cela s’impose

Vos lèvres, une proie facile
Qu’on le veuille ou non, elles sont notre porte-étendard. Mais un porte-étendard bien fragile, concédons-le. Mises à part, en effet, les glandes labiales chargées de les hydrater, les lèvres ne jouissent pas vraiment de protection. Seule une fine muqueuse de 1/20 de mm d’épaisseur les recouvre, de sorte que pour le reste elles sont à peu près totalement lais sées à elles-mêmes. En d’autres mots, elles sont les victimes toutes désignées de infections et allergies les plus diverses.

Ce que vous pouvez faire 
Les affections aux commissures des lèvres, pour très gênantes qu’elles soient, ne présentent guère de caractère sérieux, en général. Elles sont relativement faciles à soigner. En appliquant les quelques mesures d’hygiène qui suivent, vous devriez donc, normalement, pouvoir remonter la pente assez vite.  Dans le cas inverse, consultez un médecin bien sûr.

S’il s’agit d’une chéilite angulaire 
Cette forme d’inflammation s’attaque aux commissures des lèvres uniquement. Celles-ci prennent une teinte blanche ou rouge, signe d’une infection malgré tout bénigne.  Bien des choses peuvent être à l’origine d’une chéilite angulaire : une allergie à des cosmétiques ou à un dentifrice en particulier, une exposition trop prolongée au vent, au soleil ou au froid, un écoulement involontaire de salive, l’habitude se passer la langue sur les lèvres, etc.
En d’autres mots, elle est souvent difficile à cerner.
– Malgré tout, elle est parfaitement curable. A défaut de pouvoir en identifier la cause exacte, il suffit tout simplement d’appliquer un corps gras sur les lèvres : vous en trouverez une multitude de marques dans le commerce, la plupart se présentant sous forme de stick hydratant.

S’il s’agit de la faiblesse des muscles de la bouche
En réalité, ce sont les muscles d’un côté de votre visage qui sont faibles, suite, probablement, à une blessure à la tête ou à un traumatisme crânien. Ceux de votre bouche, eux, ne font que subir le contrecoup de cette faiblesse initiale.
La faiblesse des muscles de la bouche entraîne des écoulements involontaires de salive d’un seul côté qui, à la longue, finissent par irriter au sens propre comme au sens figuré.
Que faire pour y mettre fin ?
– À moins qu’un jour l’on ne corrige la véritable source de votre problème – la faiblesse des muscles du visage – il n’existe, hélas,
qu’un seul remède, le stick hydratant. Celui-ci, à défaut d’enrayer l’infection pour de bon, vous permettra d’utiliser les muscles de votre bouche sans éprouver de douleurs. Ce qui constituera un net progrès par rapport à votre situation présente, vous en conviendrez.

S’il s’agit de laperlèche
Les enfants, à cause de cette habitude qu’ils ont parfois de se lécher continuellement les lèvres, ont plus que toute autre catégorie de personnes tendance à développer ce genre d’affection. Mais d’autres causes sont possibles : maladie vénérienne du type syphilis, mycose, tabagisme, prothèse dentaire mal ajustée. Infection particulièrement douloureuse, la perlèche s’en prend uniquement aux commissures des lèvres. Cependant, comme il peut s’agir d’un problème s’ajoutant à un autre problème (on parle alors de surinfection), un bon conseil :
voyez d’abord votre médecin, afin de savoir ce qu’il en est exactement.

Mentionnons tout de même quelques indices
– Si la peau des commissures est rouge, c’est qu’il s’agit sans doute d’une mycose. Une mycose se soigne surtout à l’aide de bains de bouche alcalins (du type bicarbonate de soude).
– Si elle est anormalement gonflée, cela dénote la présence d’une syphilis, et dans ce cas la perlèche est extrêmement contagieuse. L’administration de pénicilline est ici obligatoire.  »

Quand la perlèche est-elle contagieuse?Elle l’est uniquement dans le cas de la syphilis. Pour le reste,
elle ne l’est pas du tout ou fort peu.

 

Autres méthodes curatives
Si votre enfant est atteint, mettez-le aux bains de bouche de type alcalin, c’est-à-dire à base de bicarbonate de soude. Des applications d’aloe vera aux coins des lèvres sont également souhaitables. (Voyez Un mot sur Palpe vera à la rubrique précédente). Par la même occasion, convainquez-le de cesser de se lécher ainsi la bouche, car là réside la source de son mal. Un fongicide est parfois nécessaire pour venir à bout d’une mycose (lorsque les bains de bouche ne suffisent plus). À cette fin, nous vous suggérons un extrait de plante aux propriétés véritablement multiples (entres autres, fongicides), l’aloe vera. (Voyez Un mot sur l’aloe vera à la rubrique précédente). Votre prothèse dentaire est-elle bien ajustée ? Si tel n’est pas le cas, ne soyez pas surpris si vous êtes parfois victime d’infections diverses à la bouche. Voyez votre dentiste. Amateurs de tabac, pourquoi ne pas abandonner votre vice ? Vous n’êtes pas sans le savoir : en fumant, vous ne faites pas seulement mal à votre bouche mais aussi à tout votre corps.

Mais aussi…
– La salive sert, entre autres, à hydrater la bouche et les lèvres. Mais il en va de la salive comme de tout le reste : son abus provoque souvent l’effet contraire, à savoir des infections. Si donc vous avez cette habitude de vous passer sans arrêt la langue sur les lèvres, cessez. Cela vous semblera peut-être difficile au début, car il s’agit là
souvent d’un automatisme auquel on ne pense même pas, mais il n’y a hélas pas d’autre façon d’épargner et vos lèvres et leurs
commissures.
– Êtes-vous porteur de la syphilis ou de toute autre maladie d’origine bactérienne ? Parlez-en sans délai à votre médecin, qui trouvera sûrement une solution pour mettre fin à vos lèvres douloureuses.

Attention !
Si vos lèvres ou leurs commissures présentent de sérieuses fissures, consultez dès que possible. N’attendez pas qu’elles se mettent à saigner ou qu’elles vous causent davantage d’ennuis. Agissez.

Commentaires