Lésions de la muqueuse a buccale

Lésions de la muqueuse a buccale

Causes et  Symptômes associés:

Angine de Vincent (gingivite ulcéreuse) :  Amygdalite unilatérale, douleurs à la langue, fièvre (parfois), gonflement des ganglions lymphatiques (parfois), mauvaise haleine, saignements gingivaux, ulcérations sur la langue ct/ou à l’intérieur des lèvres.

Aphtes buccaux:  Douleurs dans la bouche, salive abondante, ulcérations arrondies sur fond jaunâtre avec pourtour rouge.

Cancer de la bouche:  Gonflement des ganglions lymphatiques, perte de poids, saignements locaux, sensation de malaise général, ulcère persistant et indolore.

Candidose (muguet):  Dépôts blanchâtres, douleurs dans la bouche, langue et intérieur des joues rouge vif.

Leucokeratose:  Douleurs dans la bouche, plaques sur la langue ou la face interne des joues et des lèvres

Leucoplasie buccale:  Parfois aucun. Langue blanchâtre, tion de brûlure et/ou de picotement

Lichen plan:  Absence de sueur ; démangeaisons cutanées ; petites lésions rougeâtres qui forment des plaques prurigineuses apparaissant aux poignets, au tronc, aux jambes, aux organes génitaux et à la muqueuse buccale. Dans le cas de la bouche : bouche rêche, érosion de la couche superficielle de la langue, dépôts blanchâtres sur la langue, papules violacées.

La bouche : un foyer à microbes
La bouche, vous ne serez pas étonné de rapprendre, est un incubateur idéal. On ne fait pas mieux. De fait, dans son maigre espace cohabite tout ce qui parfois peut mettre notre santé en péril : microbes, germes, bactéries, virus. A cela, quand on y pense, rien de bien surprenant. Car par la bouche transite tout ce qui pénètre dans notre corps : nourriture, liquides, médicaments, air, fumée, polluants divers, etc. Par conséquent, que nous devions de temps à autre payer un tribut à ce lieu de passage obligé, c’est en quelque sorte une loi de la nature. Seulement voilà, loi de la nature ou non, les lésions à la bouche sont généralement fort désagréables

Ce que vous pouvez faire

S’il s’agit d’une leucoplasie buccale
Vous êtes probablement un gros fumeur. Si tel est le cas, vos habitudes tabagiques bien ancrées ont provoqué l’apparition de lésions dans votre bouche, lésions qui, à leur tour, ont peut-être été colonisées par un minuscule champignon appelé Candida albicans.
Si vous souffrez de leucoplasie buccale, il n’est pas absolument nécessaire, dans un premier temps, de demander un avis médical. C’est en effet une maladie dont il est possible de venir à bout sans médicaments prescrits.

– En tout état de cause, le remède est simple mais radical : cessez de fumer. Ou tout au moins diminuez de beaucoup votre consommation de tabac, de manière à donner un peu de répit à vos lésions.
– En même temps (ceci dans le cas où le Candida albicans aurait envahi votre muqueuse buccale), faites des bains de bouche à
base de bicarbonate de soude et/ou d’aloe vera (voyez l’encadré
ci-dessous). Fréquence : de 2 à 3 fois par jour.
– Si, en dépit de ce traitement, les lésions persistent, consultez un médecin. Il est tout à fait possible qu’une intervention au laser ou au gaz carbonique s’impose.

S’il s’agit du lichen plan
Le lichen plan est une maladie dermatologique qui, en tant que telle, peut requérir un traitement plus complexe. L’avis d’un méde-
cin – en l’occurrence, un dermatologue – est donc nécessaire. Mais
il ne vous sera pas interdit, loin de là, d’intervenir à votre façon par la suite.

Un mot sur l’aloe veraL’aloe vera est le nom commercial désormais consacré de l’AIoe vera Linné ou Aloe barbadensis Miller, une plante de la famille des aloès très cultivée en particulier au Texas, au Mexique et en République Dominicaine. Cette plante possède de nombreuses propriétés médicinales que la médecine officielle ne cesse d’inventorier. Entre autres, l’aloe vera est bactéricide, virulicide et fongicide. En application cutanée, il est maintenant bien prouvé qu’il accélère la cicatrisation et la régénération de la peau, ce qui le rend notamment très utile en cas de brûlures (voyez La plante des brûlures à la rubrique Ampoule dans la section Peau, cheveux et ongles). De par son action anesthésiante, il combat aussi les diverses formes d’irritations cutanées. Un excellent produit donc, à inclure dans votre armoire à pharmacie. Vous trouverez des produits à base d’aloc vera dans le commerce sous forme liquide et en gel. Il faut savoir cependant que beaucoup d’extraits vendus sur le marché sont de piètre qualité. Heureusement, il existe au moins deux excellentes marques disponibles sur le marché français. Dans les boutiques de produits diététiques, recherchez donc la gamme de produits Aloès Force 10. Si vous n’habitez pas dans la région parisienne, consultez le centre de Paris. On pourra vous recommander des distributeurs en provinces. Un point est très important en ce qui concerne l’appelation « aloe vera » : vous entendrez souvent le terme « aloès » pour désigner le même type d’extraits puisqu’ils proviennent d’une plante de la famille des aloès. Mais ces extraits ne doivent surtout pas être confondus avec ce que les compendiums pharmaceutiques traditionnels momment « aloès »  Cet « aloès » pharmaceutique contient un taux très élevé d’aloïne, un élément actif provenant de la sève circulant dans la partie dure (écorce) qui recouvre la feuille. Cet élément actif est un purgatif et un vermifuge puissant qu’il faut utiliser très modérément. II est considéré comme un « médicament » au sens strict. Ce que vous trouverez comme « aloe vera » ou « aloès » sur le marché provient essentiellement du gel mucilagineux contenu au centre des grosses feuilles de l’Aloe vera Linné ou Aloe barbadensîs Miller. Ce gel possède une palette thérapeutique fort étendue qui diffère beaucoup de celle de la sève, d’ailleurs très restreinte, Ne vous fiez donc pas aux livres de médecine ou aux compendiums pharmaceutiques pour apprendre l’usage correct du gel d’aloe vera!

 

Mais aussi…
Dans le cas du lichen plan, le Dr Alain Horvilleur, médecin homéopathe et auteur du Guide familial de l’homéopathie , fait diverses recommandations. Si la maladie fait suite à un traumatisme affectif ou professionnel, il suggère Ignatia 9 CH, à raison de 3 granules, 3 fois par jour. Pour toute autre raison, il conseille Anacardium orientale 9 CH et Rhus toxicodendron 9 CH, à raison également de 3 granules de chaque, 3 fois par jour.
En cas de problème avec votre prothèse dentaire, voyez bien sûr votre dentiste. Une prothèse dentaire mal ajustée, aussi étrange que cela puisse paraître, est souvent un facteur déclenchant de lésions buccales.

– Souffrez-vous d’une maladie systémique (diabète, hypertension, colite chronique, etc.) et en même temps de lésions à la bouche? Si oui, il serait bon que vous voyiez votre médecin, pour qu’il vous indique la façon de vous débarrasser de ces lésions.
– Quel que soit le type de lésions à la muqueuse buccale dont vous
êtes affligé, dites-vous qu’en cas d’absence de traitement, elles risquent fort de dégénérer. La forme la plus courante qu’elles peuvent revêtir est celle de lésions précancéreuses.

Attention!
Si vos lésions durent plus d’une semaine et sont accompagnées de douleurs, songez à voir votre médecin. Un champignon est peut-être en cause, qu’il faudra éliminer au moyen d’un fongicide.

 

Commentaires