Langue noire ou violacée

Langue noire ou violacée

Inutile de vous alarmer
La langue noire ou même violacée est un symptôme que l’on rencontre fréquemment. Tl ne dénote habituellement rien de sérieux, si ce n’est une réaction à un produit en particulier ou à un champignon.
Si vous êtes aux prises avec ce problème, sachez qu’il n’est pas absolument nécessaire de voir un médecin. La seule exception à la
règle est la suivante : si vous soupçonnez la présence d’un champignon sur votre langue, autrement dit, si vous avez attrapé une mycose.

Ce que vous pouvez faire
Dans pratiquement tous les cas de langue noire et violacée, une simple intervention ponctuelle suffit. En l’occurrence, des mesures curatives du type bains de bouche ou le pur et simple abandon de certaines habitudes de vie néfastes. Pour le reste, une hygiène buccale suivie contribuera à ramener votre langue à sa couleur normale, le rose.

S’il s’agit d’antibiotiques
Il leur arrive de donner à la langue un aspect blanchâtre et aussi, à l’occasion, une teinte noire ou foncée. Plus précisément, ils peuvent provoquer l’apparition de taches noires au centre même de la langue, tâches peu esthétiques, convenons-en. Le cas échéant, devez-vous vous inquiéter ? Pas vraiment. Cette réaction, purement biologique, est en un sens normale. Les antibiotiques, en effet, en même temps qu’ils font leur travail, modifient la flore microbienne de l’organisme, en particulier au niveau de l’intestin et de la cavité buccale.
Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que votre langue en subisse le contrecoup.

Que faire pour que ces vilaines taches disparaissent ?
Dites-vous une chose : aussitôt votre traitement terminé, votre langue retrouvera sa teinte normale. Si ce n’est pas le cas, consultez votre médecin.
En attendant :
– des bains de bouche à base de bicarbonate de soude et à l’aloe vera contribueront à accélérer les choses.
– complétez chaque brossage de dents par un brossage de la langue. Cette pratique contribuera à chasser les germes responsables de cette coloration noire si particulière que revêt votre précieux appendice ;
– une tranche d’ananas frais pose sur la langue pourra aussi vous
être d’un précieux secours. Les propriétés acides de ce fruit feront en sorte de combattre activement les germes et même de les annihiler.

S’il s’agit d’une mycose
Son origine est un champignon microscopique du nom de Candida albicans. Le Candida albicans a pour particularité de se développer dans les endroits chauds et humides (dans les cavités buccales et vaginales, en particulier), de même que dans les zones de frottements (plis de la peau, intérieur des cuisses, espaces entre les orteils).
Le Candida albicans profite toujours d’un moment de faiblesse
pour s’installer. En d’autres mots, il attend que vous soyez malade ou pas très en forme. Est-ce votre cas ?
Si oui, ne vous découragez pas, il est relativement aisé de se débarrasser d’une mycose!

Comment faire
– Votre médecin vous aura sans doute prescrit un antifongique sous forme liquide. Utilisez-le selon ses indications et normalement, vous devriez pouvoir dire adieu à votre affection assez rapidement.
– Sachez qu’il existe aussi un produit tout à fait naturel ayant le même type de propriété. 11 s’agit de l’aloe vera, une plante aux nombreuses vertus médicinales.
– Tout comme dans le cas d’une langue noire due à des antibiotiques, une tranche d’ananas posé sur l’appendice lingual pendant quelques minutes aidera à éradiquer le champignon.

S’il s’agit du tabagisme
Vous êtes sûrement un gros fumeur pour avoir ainsi hérité d’un organe aussi foncé. En fait, le responsable de l’état de votre langue, c’est le goudron contenu dans le tabac que vous fumez. Le goudron, ne l’oublions pas, est une substance cancérigène et qui laisse des dépôts, notament sur les poumons et la langue.

Y a-t-il quelque chose à faire ?
Certes oui.
– Et d’ailleurs, la solution saute aux yeux : laissez tomber le tabac. Le tabac, on ne le dira jamais assez, est responsable d’un grand nombre de maladies cardio-vasculaires, de lésions cancéreuses, de problèmes respiratoires, d’ulcère duodénal, d’ulcère gastrique, d’ostéoporose et d’une multitude d’autres affections encore, y compris les problèmes touchant la cavité buccale. En cessant de fumer, non seulement vous éloignerez le spectre de la plupart de ces maladies, mais aussi vous vous sentirez mieux en général.
– Vous, hésitez encore à cesser de fumer ? En attendant, faites des bains de bouche à base de bicarbonate de soude et/ou d’aloe vera.

Mais aussi…
– Brossez votre langue régulièrement. C’est un excellent moyen de lutter contre l’envahissement des germes.
– Les rince-bouche sont parfois fort utiles, car ils tuent également les germes. Mais il arrive aussi qu’ils décolorent les dents : à utiliser avec prudence, donc, c’est-à-dire sans exagération.
– Si les antibiotiques sont à l’origine de votre problème, parlez-en à votre médecin. Dans certains cas, il est possible de changer l’ordonnance, dans d’autres, comme dans celui de la tétracycline,
c’est impossible.
– Changez votre brosse à dents au moins tous les 3 mois. Vous éviterez ainsi le risque de propagation de germes.
– La menthe, largement incorporée aux dentifrices, possède des propriétés antiseptiques intéressantes. Si vous en faites des tisa-
nes, vous aurez encore meilleure « bouche ».
– Voici un remède homéopathique à employer dans les cas de langue décolorée : Natrum muriaticum.

Autres cas de langue décolorée1. Langue « géographique » Comme le terme l’indique, votre langue ressemble à une carte géographique, c’est-à-dire qu’elle présente des zones rouges en alternance avec des zones blanches. La cause de ce type de décoloration (que l’on appelle aussi glossite bénigne) est inconnue. C’est toutefois un problème sans gravité, bien qu’il ait parfois tendance à récidiver. La meilleure solution thérapeutique est encore les bains de bouche : eau tiède salée, bicarbonate de soude, aloe vera.

2. Langue brun-jaune

Elle est causée soit par les antibiotiques du type tétracycline, soit par le tabac. Mais la cause plus fréquente demeure le tabac. La tétracycline, en effet, est beaucoup moins utilisée, depuis quelques années. On lui préfère des antibiotiques à effets secondaires moins perturbants et d’un coût moindre.

Les solutions thérapeutiques à la langue brun-jaune sont
les mêmes que celles décrites dans S*il s’agit d’antibiotiques et S’il s’agit de tabagisme. À noter toutefois : si votre langue est non seulement décolorée mais aussi douloureuse, voyez votre médecin. Il est possible que vous souffriez d’anémie pernicieuse.

3. Langue rouge feu

Il peut s’agir de 3 choses :
– d’une carence en vitamine B2 ;
– d’une réaction médicamenteuse ;
– d’un état précancéreux.
Bref, vous n’avez guère le choix, faites-vous examiner.

4. Langue bleuâtre

Parfois, elle est un signe de cyanose, c’est-à-dire de mauvaise circulation. igiaoèa »
Mais le plus souvent, il s’agit d’une anomalie congénitale contre laquelle, hélas, il n’y a rien à faire. Pour donner plus de « relief » encore à la langue, il arrive que celle-ci soit plus épaisse que la normale et même couverte de sortes de poils.

 

Attention !
Si vous avez cessé de prendre des antibiotiques et que votre langue
persiste à demeurer décolorée, consultez sans faute une autorité médicale.
Faites de même dans tous les autres cas, lorsqu’ils sont accompagnés de douleurs ou de symptômes qui vous inquiètent.

Commentaires