Lactation insuffisante

Lactation insuffisante

Causes et Symptômes associés

Bébé qui ne tète pas, qui tète mal, trop peu ou pas du tout – Bébé de petit poids, bébé prématuré, bébé malade, mauvaise position de l’enfant à la tétée, mère anxieuse, sein invaginé, etc.

Mère anxieuse, nerveuse ou stressée – Douleurs, fatigue physique, mauvaise santé générale, tension émotive.

Ce que vous pouvez faire
L’allaitement est une fonction toute naturelle chez la femme mais son succès reste conditionne à certains facteurs. Votre état de santé aussi bien que celui de l’enfant sont déterminants.
S’il s’agit d’un bébé qui ne tète pas, qui tète mal, trop peu ou pas du tout.
Chez tous les mammifères, le réflexe de lactation est déclenché et
entretenu par la succion du nourrisson. Plus ce dernier réclame de
lait, plus sa mère en produit.
Pour accroître votre production de lait, il faut donc stimuler votre petit afin qu’il boive un peu plus.
N’hésitez pas à réveiller votre bébé pour ses tétées
Si votre petit dort beaucoup, stimulez-le doucement pour le maintenir réveillé le temps que dure la tétée. Réveillez-le toutes les
2 heures 1/2 ou 3 heures pour qu’il boive.
Maintenez un contact peau à peau avec votre petit. Plusieurs études démontrent que cette stimulation cutanée est très bénéfique pour les bébés.

Multipliez les tétées
Comme nous venons de le voir, la production de lait s’ajuste
généralement à la demande. Le simple fait de donner plus souvent le
sein à votre petit suffit dans bien des cas à augmenter votre production de lait.

Ne limitez pas la durée des tétées
Un bébé trop faible (prématuré ou de petit poids) ou trop endormi  risque de ne pas téter assez vigoureusement le réflexe de lactation. Par conséquent, ce dernier aura tendance à boire un peu plus longtemps. Essayez de vous ajuster à ses besoins. Si, malgré tout, vous constatez que l’allaitement au sein lui demande trop d’efforts, tirez votre lait et donnez-lui ce lait au biberon, le temps que bébé se fortifie. Ainsi, ce dernier profitera de votre lait et vous maintiendrez votre production.

Videz les 2 seins à chaque tétée
Si vous avez l’habitude de ne donner qu’un seul sein par repas à votre bébé, votre production de lait risque d’être inadéquate. Videz complètement un sein et passez ensuite à l’autre. A la tétée suivante, présentez d’abord le sein qui, à la tétée précédente, a servi de « dessert » puis terminez par l’autre.
Si vous avez du mal à vous souvenir du dernier sein que votre bébé a tété, fixez une épingle de nourrice sur votre soutien-gorge pour identifier le bon côté.

Trouvez la bonne position
Pour bien téter, la bouche de votre bébé doit couvrir l’aréole du sein. Autrement, la stimulation risque d’être insuffisante pour provoquer le réflexe d’éjection.
Veillez à ce que ses narines ne collent pas sur le sein afin que votre bébé puisse respirer librement.
Apres chaque tetee, laites éructer votre bébé. L’air que votre bébé
avale pendant qu’il boit peut diminuer son appétit.

S’il s’agit d’une mère anxieuse, nerveuse ou stressée
La fatigue, le stress, le manque de soutien de la part de votre entourage, l’insécurité, le manque de confiance en vous, l’ambiguïté, etc. voilà autant de facteurs qui peuvent réduire votre sécrétion de lait.

Mais aussi…
Il est normal qu’un nouveau-né perde un peu de poids dans les quelques jours qui suivent sa naissance. Par contre, si au bout
d’une semaine il ne commence pas à regagner le poids perdu, vous devez réagir rapidement. Consultez votre médecin.
L’enfant nourri au sein travaille généralement plus ton pour extraire son lait qu’un bébé noum au biberon. Si votre bébé est faible, il se pourrait que l’allaitement au sein le fatigue en raison de l’effort exigé.
Si vous constatez que votre bébé ne se nourrit pas suffisamment,
ne vous acharnez pas à le nourrir exclusivement au lait maternel.
Complétez son alimentation avec un lait maternisé. Donnez-lui
d’abord le sein puis terminez avec du lait maternisé.
Pour favoriser la production du lait, mieux vaut en effet compléter les tétées par un biberon que de remplacer carrément une ou deux tétées par un biberon de lait matemisé.

Attention!
Pour savoir si votre bébé boit suffisamment, comptez le nombre
de couches qu’il mouille.
S’il en mouille de 6 à 8 par jour, ne vous inquiétez pas. Tout se
passe sans doute normalement.

 

 

Commentaires