Inflammation des gencives

Inflammation des gencives

Vous n êtes pas seul au monde
Vos gencives sont-elles parfois rouges, gonflées ? Ont-elles tendance à saigner facilement ? Si oui, vous n’êtes pas seul au monde. Selon une étude récente, 59 % des Français ont des problèmes de gencives. À cela rien d’étonnant : la durée de brossage moyen n’est que d’une minute, ce qui est nettement insuffisant. Un véritable brossage devrait prendre 3 minutes, soit le temps nécessaire pour effectuer un nettoyage en profondeur. Autre cause de l’inflammation des gencives : les brossages trop vigoureux ; si vous êtes un adepte de ce genre de technique, vous savez qu’ils n’ont pas leurs pareils pour léser le revêtement des gencives et ainsi provoquer l’invasion des germes et bactéries les plus divers.

Ce que vous pouvez faire :
Normalement, une inflammation des gencives est indolore, même s’il y a saignement. Si ce n’est pas le cas en ce qui vous concerne, c’est que vous couvez un problème. Voyez sans délai votre dentiste. Il en va de même, du reste, pour tout problème concernant les gencives. Un détartrage minutieux est en effet souvent nécessaire dans un premier temps. Parfois même, une intervention allant davantage en profondeur s’impose. Un avis médical est donc nécessaire. Ensuite, pour éviter le risque de récidive, il vous faudra adopter certaines habitudes d’hygiène buccale, dont vous retrouverez la description plus bas.

S’il s’agit d’un abcès de la dent
Consultez la rubrique Mal de dent dans la section Bouche.

S’il s’agit d’une carence en vitamine C (scorbut)
Le meilleur allié des gencives est la vitamine C. Elle participe à la formation du collagène, une protéine favorisant la cohésion des tissus, en particulier ceux des gencives. Consultez également la rubrique Taches rouges virant au pourpre ou au noir dans la section Peau, cheveux et ongles.

S’il s’agit d’un épulis
Un épulis se manifeste sous l’apparence d’une pseudotumeur, c’est-à-dire d’une petite protubérance apparaissant entre les dents. Une pseudotumeur, contrairement à un tumeur en bonne et due forme, n’est jamais maligne. Elle consiste en une prolifération anormale de tissus vivant en symbiose avec leur milieu. Une tumeur, elle, est complètement autonome par rapport à son environnement. Elle se développe, se multiplie selon un véritable système autarcique.

Comment soigner un épulis
Dans certains cas, un épulis peut disparaître comme il est venu, c’est-à-dire tout à fait spontanément. Mais dans d’autres cas, il s’installe à demeure et c’est alors qu’il faut intervenir. Le plus souvent, des bains de bouche à l’eau tiède salée ou à base de bicarbonate de soude suffisent pour l’éradiquer complètement.
– Mais parfois aussi l’intervention du dentiste est nécessaire. Cette intervention consiste en l’ablation de la ou des pseudotumeurs, après anesthésie locale.

S’il s’agit d’une gingivite
Scion le Dr Jo Anne Allen, dentiste à Albuquerque en Alabama, beaucoup plus de femmes que d’hommes souffrent de gingivite. La raison en est que chez la femme, les changements hormonaux (menstruations, grossesse) sont plus fréquents et que ceux-ci ont un impact sur les muqueuses. Cela dit, l’hérédité joue aussi un rôle dans la fréquence des gingivites. Mais le principal responsable reste et demeure la plaque dentaire qui, elle-même, en se calcifiant, se transforme en tartre. La plaque dentaire est la résultante d’une hygiène buccale déficiente : mauvais brossage ou brossages trop espacés, oubli du fil dentaire.

D’autres facteurs, liés à une mauvaise hygiène, peuvent accélérer ou favoriser le développement d’une gingivite. Ce sont :
– la prise de contraceptifs oraux ;
– la risc de certains médicaments : antidépresseurs, antihistaminiques, antihypertenscurs, décongestionnants ;
– la présence d’une maladie systémique : diabète, leucémie ;
– le tabagisme ;
le stress excessif.

Le risque majeur lié a une guigrvire
Une gingivite que l’on néglige de soigner risque de dégénérer en parodonlite. Une parodontite est une inflammation du parodonte, cette structure de soutien de vos dents.
Un parodonte enflammé est source de graves problèmes. Il peut même entraîner, si vous tardez à le faire traiter, la perte de certaines de vos dents.

Il est donc de la première importance, en présence d’une gingivite, d’agir vite.

Comment traiter une gingivite
– Dans tous les cas de gingivite, il faut d’abord procéder à un détartrage en règle. Une visite chez le dentiste s’impose donc, car lui
seul peut faire ce travail.
– Suite à votre visite chez le dentiste, il vous faudra observer une hygiène buccale rigoureuse, pour éviter que vos gencives ne s’enflamment à nouveau. La base de ces mesures d’hygiène, c’est bien sûr le brossage. Selon le Dr Bruce Philstrom, professeur de dentisterie et directeur du département de dentisterie de l’Université du Minnesota, à Minneapolis, l’idéal serait de se nettoyer les dents après chaque . repas. A défaut, un brossage matin et soir comblera en bonne partie vos besoins.
-Le brossage lui-même devrait durer environ 3 minutes. Ce laps de temps peut sembler énorme, à première vue, mais dites-vous que c’est là la seule façon de combattre l’ennemi numéro un de vos dents, la plaque.
-L’utilisation du fil dentaire, une fois par jour, est aussi primordiale. Le fil dentaire n’a pas son pareil pour déloger les résidus de plaque.
– Certaines personnes emploient un rince-bouche antiplaque avant le brossage. C’est une bonne habitude car dans la majorité des cas le rince-bouche éliminera 40 % des germes présents dans la cavité buccale. Mais il faut aussi savoir que certains rince-bouches contiennent du chlorhexidine, une substance qui parfois décolore les dents.
Mais aussi…
– La plaque dentaire et son fidèle acolyte, le tartre, étant souvent a l’origine de l’inflammation des gencives, une visite chez le dentiste est absolument nécessaire au moins tous les 6 mois. Seul le dentiste, rcpétons-Ic, peut procéder au détartrage de vos dents. Vous aurez beau vous brosser les dents, une fois le tartre incrusté il est impossible de le déloger à l’aide des moyens conventionnels à votre disposition.
– Divers rapports scientifiques font état de la grande efficacité de
l’aloe vera dans le traitement des maladies de la bouche, môme graves. Cette plante est un bactéricide efficace, de même qu’un virulicide et un fongicide. Qui plus est, il réduit les saignements et accélère la cicatrisation. Selon Robert Dehin, auteur de Docteur Aloès, il est tout particulièrement indiqué dans les cas de  gencives enflées et douloureuses.

L’aloe vera se vend sous forme de gel ou de liquide. Pour pouvoir profiter de ses bienfaits, il suffit de le garder en bouche pendant quelques minutes, tout comme dans le cas d’un bain de bouche ordinaire.

Autres remèdes naturels, de type homéopathique, ceux-là : Bella- donna et Mercurius solubilis. Au dire du Dr Serge Rafal, ils
forment une « association royale » contre la gingivite. Sa recommandation :
– Prendre 4 granules de chacun, 3 fois par jour
-Si vous portez une prothèse dentaire, n’oubliez pas de la nettoyer
quotidiennement et de l’enlever chaque soir avant de vous coucher, pour laisser reposer vos gencives.
– Vos gencives saignent-elles lorsque vous passez le fil dentaire ? Si oui, ne vous inquiétez pas, surtout si vous êtes novice en la matière. Peu à peu, vos gencives s’endurciront et vous ne saignerez plus.
– Des solutions salines nettoyantes pour la bouche sont disponibles dans le commerce. Si vous êtes pressé ou peu enclin à suivre un traitement régulier, elles pourront se révéler de bons dépanneurs, pour vous.

Commentaires