Inflammation des articulations

Inflammation des articulations

Ce que vous pouvez faire
Dans une première étape, nous vous recommandons fortement de
Consulter un médecin.
Si vous êtes atteint d’arthrite, vous devrez vous aussi passer à
i ai non. En d’autres mots, ne pas attendre uniquement la médecine
nliicicllc pour vous tirer de votre mauvais pas.
Vous devrez, pour faire face à la maladie et même la vaincre,
adopter certaines stratégies de vie.
Dans les pages qui suivent, nous allons aborder ces stratégies.

S’il s’agit d’arthrite infectieuse
Comme le nom l’indique, elle est liée à une infection d’origine virale ou bactérienne.
Le virus ou la bactérie en question (parfois aussi un champignon
est en cause) pénètre l’organisme et va se loger dans les articulations. Il en résulte diverses manifestions, comme de la douleur, des
rougeurs, un gonflement, une désagréable sensation de chaleur.
Le traitement de l’arthrite infectieuse est simple: éliminer le
Virus, la bactérie ou le champignon responsable du problème. Ce
traitement est en général chose aisée, encore faut-il voir son médecin
en priorité.

S’il s’agit d’arthrite psoriasique
Son agent responsable est le psoriasis, cette maladie de la peau qui a parfois tendance à récidiver.
Tout comme l’arthrite infectieuse, l’arthrite psoriasique est curable mais dans la mesure seulement où son vecteur, le psoriasis, est tenu sous contrôle.
(Pour plus de précisions concernant le psoriasis, voyez la rubri-
que Éruptions diverses généralisées sur tout le corps dans la section
Peau, cheveux et ongles).

S’il s’agit d’arthrose
Consultez la rubrique Articulations rigides dans la section Muscles et squelette.

S’il s’agit de la goutte
Elle était jadis la maladie des grands seigneurs, très souvent amateurs – fort éclairés – de bonne chair et autres délices de la nature.
Aujourd’hui encore elle sévit: les amateurs de bonne chair n’ont bien sûr pas disparu dans la tourmente des siècles pour autant!

S’il s’agit d’une infection virale
Consultez la rubrique Douleurs musculaires (en général) dans la
section Muscles et squelette.

S’il s’agit du lupus érythémateux disséminé
Il est d’origine auto-immune, c’est-à-dire provoqué par vos propres anticorps; 8 fois sur 10. il atteint les femmes entre 20 et 30 ans.
Il se caractérise surtout par des plaques sur la peau, mais il touche aussi – et c’est là que la maladie déploie tout son potentiel destructeur – des organes comme le cœur, les poumons, les reins et mémo: le système nerveux.
Cependant, n’oubliez pas que. dans un stade initial, cette grave maladie risque d’être confondue avec l’arthrite rhumatoïde à cause des atteintes articulaires.
Pour ce qui est du traitement du lupus érythémateux disséminé, il dépend de sa forme et de sa gravité.
(Pour plus de détails, consultez aussi la rubrique Démangeaisons
cutanées avec éruptions dans la section Peau, cheveux et ongles).
S’il s’agit de la maladie de Lyme
La première manifestation de cette maladie date de 1975. l’Ile
s’est produite à Lyme. une petite ville du Connccticut.
D’abord confondante, on a vite fini par en trouver la cause: un
tique appelée hodes ricinusen (c’est son nom en Europe) qui vit et
prospère sur un animal familier de nos forêts, le daim.

S’il s’agit de la polyarthrite rhumatoïde
C’est la forme d’arthrite la plus répandue. Elle touche en général
les personnes entre 40 et 60 ans et de préférence les femmes.
Comme son nom le suggère, elle frappe plusieurs articulations à
la fois: mains, poignets, avant-pieds, etc.
La polyarthrite rhumatoïde est une maladie grave. Caractérisée
par des déformations aux doigts et aux orteils, elle rend très souvent
la vie quotidienne impossible à ses victimes. Chaque geste, chaque
mouvement se mue en un véritable calvaire.
Elle doit donc être traitée et cela, soulignons-le, dans les plus
brefs délais. Si vous hésitez trop, en effet, elle s’en prendra inévitablement à d’autres parties de votre corps : tendons, peau, poumons et vaisseaux sanguins.

S’il s’agit d’une polymyosite
Consultez la rubrique Faiblesse musculaire dans la section Mus-
cles cl squelette.

S’il s’agit de la pseudogoutte
Tout comme sa consœur la goutte, la pseudogoutte appartient à la
famille des arthrites microcristallines. Elle est caractérisée par des
dépôts de cristaux de pyrophosphate de calcium dans les articulations.
Si vous avez plus de 60 ans, vous faites partie de sa clientèle. Tout probablement s’attaque-t-clle à vos genoux, sinon à vos poignets ou à vos chevilles.
Beaucoup moins douloureuse que la goutte, la pseudogoutte n’en
est pas moins par moments fort gênante.

S’il s’agit du rhumatisme articulaire aigu (ou fièvre rhumatismale)
Cette maladie s’attaque aux enfants de 4 à 15 ans. Elle fait en général suite à un pharyngite ou une amygdalite non traitée, c’est-à-dire une infection causée par une bactérie de la famille des streptocoques (du groupe B).
Le rhumatisme articulaire aigu, bien qu’en nette régression en Occident grâce aux antibiotiques, est la maladie grave la plus répandue chez les jeunes. Elle est très insidieuse. Elle peut prendre des années à se manifester et parfois même elle dégénère en endocardite, c’est-à-dire en inflammation de la tunique interne du cœur. (Pour plus de détails sur l’endocardite, voyez ce qu’on en dit à la rubrique lèvre dans Symptômes généraux.)
Au moment même où elle s’installe dans l’organisme, la bactérie
responsable de la maladie est contagieuse. Mais rassurez-vous, elle perd son caractère offensif dès qu’elle a évolué en fièvre rhumatismale.

Arthrite et alimentation
Beaucoup d’études tendent à démontrer que la consommation de graisses animales est un facteur de risque d’arthrite.
L’une d’elles, relatée par le British Médical Journal en 1981. porte sur une femme de 38 ans atteinte de polyarthrite rhumatoïde et adepte des produits laitiers.
Aux fins de l’étude, on lui a demandé de supprimer ces produits de son régime. 4 mois plus tard, miracle, elle ne présentait plus de symptômes de sa maladie.
Se croyant délivrée, elle se remit d’elle-même à consommer ses chers produits laitiers. Mal lui en pnt. Douleurs, raideurs, gonflements revinrent aussitôt hanter ses articulations.

Attention!
Si vous avez mal aux articulations et ce, depuis plus d’une
lemaine, consultez un médecin.
Ayez toujours à l’esprit que certaines formes d’arthrite évoluent
très rapidement. Elles ne s’en prennent pas qu’aux articulations:
EIles gagnent les organes environnants et, par le fait même, vous
Invalident d’autant plus.

 

 

 

Commentaires