Incontinence fécale

Incontinence fécale

Causes et Symptômes associés

Constipation chronique: Accès de diarrhée, flatulences, sensation de lourdeur (voyez aussi la rubrique Constipation)

Diarrhée très sévère:  Symptômes associés : variables, selon le problème de santé (voyez Diarrhée aiguë et Diarrhée chronique dans la section Système gastro-intestinal)

Encoprésie: Troubles du comportement

Souvent un sujet de honte 
Beaucoup de gens en souffrent mais n’en parlent pas. Ils préfèrent garder le secret pour eux-mêmes. Pourtant, il est possible de mettre fin à cet état gênant. L’incontinence fécale frappe beaucoup les personnes âgées, et notamment les femmes de 65 ans et plus.
Pourquoi les femmes ? Parce qu’elles souffrent plus souvent de constipation que les hommes et que la constipation est l’une des
causes. Mais les enfants sont aussi et très souvent touchés, de même que les personnes aux prises avec des problèmes dans la région anale ou ayant subi une chirurgie dans la môme région. Bref, c’est un problème beaucoup plus fréquent qu’on ne croit.

Ce que vous pouvez faire
Il faut d’abord identifier la cause. Cela n’est pas toujours facile, mais la plupart du temps on y arrive. Une fois que vous l’aurez trouvée, demandez de l’aide. L’incontinence fécale, en effet, se soigne, mais il faut frapper à la bonne porte.
Dans certains cas, toutefois, comme dans celui de la constipation, il est tout à fait possible de prendre soi-même les choses en main.

S’il s’agit de constipation chronique
C’est la cause la plus fréquente de ce type d’incontinence. Les matières fécales s’accumulant dans la partie terminale de l’intestin, le sphincter anal, sous la pression, finit par se relâcher. Le remède, dans ce cas, est simple : évitez la constipation. Ayez des habitudes d’évacuation régulières, n’attendez jamais lorsque l’envie se fait sentir et, surtout, consommez des fibres. Les fibres, en ce qui vous concerne, sont en effet tout indiquées. Elles vous permettront de régulariser votre transit, d’éliminer les flatulences (chose fréquente chez les constipés chroniques) et, par voie de conséquence, vous aideront à mettre fin à votre problème.

S’il s’agit d’encoprésie
C’est un trouble fonctionnel propre aux enfants de plus de 4 ans. Il est relativement fréquent. L’encoprésie (ou incontinence fécale chez l’enfant) est due essentiellement à deux choses :
• soit à une ignorance des règles de la propreté ;
• soit à une réaction stressante que l’enfant n’arrive pas à surmonter (problèmes familiaux, séparation, entrée imminente en classe, etc.).
Ce type d’incontinence, normalement, se déroule en dehors de toute maladie d’origine organique. L’enfant est parfaitement sain, seulement voilà : « il s’échappe ».

Que faire ?
S’il s’agit d’une ignorance absolue des règles de la propreté, la réponse est évidente. Prenez l’enfant en main ou tout au moins – si
vous êtes malade, surchargé de travail, etc. – confiez-le à une personne qui pourra lui enseigner les rudiments de la propreté.
Pour le cas où il réagirait à une situation stressante, le mieux serait de chercher une aide psychologique extérieure. Mais avant toute chose, amenez-le voir un médecin. Il est possible, en effet, qu’il souffre d’une maladie du tube digestif, l’empêchant de contrôler son sphincter anal.

S’il s’agit du sectionnement d’un nerf
Le sectionnement des nerfs commandant le sphincter anal (les récepteurs muscariniques) est chose rare. Mais ses effets, eux, sont immédiats. Il survient essentiellement au cours d’une chirurgie
(dans la région du rectum, entre autres). Si le sectionnement est irréversible, seule une autre chirurgie pourra réparer les choses. Soit il s’agira de créer un anus artificiel (colostomie), soit l’on procédera à une transplantation de tissu que l’on prélèvera dans la partie nerveuse de votre hanche interne. Dans un cas comme dans l’autre, vous retrouverez votre dignité.

S’il s’agit d’un trouble du sphincter anal
Vous n’êtes ni âgé, ni constipé et pourtant vous avez à l’occasion des accès d’incontinence ? Peut-être alors souffrez-vous d’un problème d’origine mécanique à l’anus : infection, tumeur, fissure, blessure même.
– N’hésitez pas, consultez. Dites-vous que, si c’est le cas, vous retrouverez vite vos moyens.

Mais aussi…
Les cas d’incontinence fécale causés par la diarrhée sont aussi nombreux. Dans cet ordre d’idée, certains aliments et médid
ments sont à éviter, étant réputés exacerber le problème. Ce sont :
– l’alcool, le café, la muscade et le sorbitol (additif chimique remplaçant le sucre) ;
– les antiacides, les myorelaxants et les sédatifs.

Certains aliments représentent une aide précieuse. Ils épaississent en effet les selles et réduisent donc le risque d’incontinence. Ce sont:
– la banane ;
– le fromage ;
– le psyllium ;
– le riz;
– le yaourt;

– Si vous êtes constipé et incontinent, ne cherchez surtout pas à régler votre problème au moyen de laxatifs. Vous ne ferez alors qu’aggraver les choses. Songez plutôt à vous débarrasser de votre état de constipation par des méthodes plus naturelles, telles que vous les retrouverez plus haut à la rubrique Constipation dans la section Système gastro-intestinal.
– Dans certains cas d’incontinence fécale dus à un relâchement irréversible du sphincter anal, la chirurgie constitue un bon recours. Elle corrigera votre dysfonction par des moyens mécaniques mais efficaces. Parlez-en à votre médecin.

Attention !
Dans la mesure où il ne s’agit pas d’un simple dérèglement dû à un état de constipation ou de diarrhée, il ne faut pas hésiter à consulter, en cas d’incontinence fécale. C’est un problème assez répandu, entre autres chez les personnes âgées, aussi n’y a-t-il rien de déshonorant à demander de l’aide.
Si vous attendez trop, il pourra arriver que le remède soit plus difficile à appliquer.

 

Commentaires