Frigidité

Frigidité

Causes et Symptômes associés

Ablation des organes génitaux – 

– Dans le cas des ovaires: perte de la libido duc à la chute des hormones sexuelles, sécheresse vaginale.
– Dans le cas de l’utérus : disparition du désir sexuel dû à des causes psychologiques.

Anémie – Amaigrissement, confusion mentale, démangeaisons cutanées sans éruptions, diarrhée, douleurs diffuses, engourdissement et picotements dans les extrémités, essoufflement, étourdissements. faiblesse, impuissance, insuffisance cardiaque, langue rouge et sensible, lèvres violacées, manque d’appétit, manque de coordination, nausées, pâleur extrême, palpitations, saignements de ne/, teint jaunâtre, vertiges, vomissements.

Diabète sucré – Bouche sèche, bourdonnements d’oreilles, crampes musculaires dans les jambes, engourdissement, faim excessive, fatigue générale, gain de poids (dans le cas du diabète gras), impuissance, mauvaise haleine, perte de la libido, perte de poids (dans le cas du diabète maigre), soif excessive, urines abondantes et fréquentes, vision trouble (dans le cas du diabète gras), vulnérabilité aux affections cutanées et vacinales (dans le cas du diabète gras).

Dysharmonie au sein du couple –Animosité, manque d’écoulc cl de compréhension, manque de confiance, peur. etc.

Relâchement du plancher pelvien –Incontinence urinaire, sensation de lourdeur dans le bas-ventre.

Sclérose en plaques – Douleurs faciales, engourdissemeni, faiblesse musculaire croissante, fatigue, fourmillements, incontinence unnaire. mouvements incontrôlables des yeux, paralysie faciale, perte de la libido, pertes de mémoire, raideurs musculaires, troubles de coordination (perte d’équilibre, etc.). troubles émotifs, vertiges, vision floue’dédoublée.

Troubles psychologiques – Culpabilité, dépression, éducation stricte, frustration, manque de connaissances, peur, traumatisme, problèmes de communication.

Ce que vous pouvez faire
Certaines femmes peuvent mener une vie tout à fait sereine et créative malgré une absence quasi totale de sexualité. Si tel est votre cas, ne vous tourmentez pas inutilement. Vous avez sans doute trouvé dans votre travail, votre vocation ou dans l’art un exutoire à votre énergie sexuelle.
Toutefois, pour le commun des « mortelles », les impératifs sexuels commandent une réponse bien sexuelle. Donc, autant accepter sa sexualité et en tirer satisfaction. Si vous éprouvez des difficultés sexuelles, mieux vaut chercher à comprendre pourquoi.

Les différents visages de la frigidité
Vous pouvez souffrir de différentes formes de frigidité mais il est
rare que la frigidité résulte d’un problème physique. C’est généralement ce qui se passe dans votre psyché qui fait toute la différence.
Mais que votre fngidité soit psychologique ou physique, elle peut
prendre différentes formes.
Voici les 3 principales catégories de femmes frigides telles que
définies par la plupart des sexologues:

1. Les femmes anorgasmiques, qui peuvent ressentir un certain
plaisir lors de contacts sexuels mais sont incapables d’atteindre l’orgasme.
2. Les femmes anaphrodisiques. qui éprouvent une réelle répulsion
aux contacts physiques et qui ne ressentent aucun plaisir.
3. Les femmes qui n’ont pas de désir sexuel, mais à qui il arrive de ressentir du plaisir lors d’un éventuel contact sexuel.
Sachez faire aussi la distinction entre frigidité primaire et frigidité secondaire.
Vous souffrez:
d’une frigidité primaire si vous n’avez jamais ressenti quelque plaisir sexuel que ce soit;
d’une frigidité secondaire si. au contraire, vous avez déjà connu les « plaisirs de l’amour ».
Notez que certaines femmes traversent des périodes plus ou moins longues durant lesquelles leur désir sexuel peut disparaître complètement.
C’est souvent le cas, par exemple, chez la femme qui vient d’accoucher, chez celle qui a subi une intervention chirurgicale
importante ou chez celle qui traverse une période de stress intense.
Vous pouvez alors attendre tout simplement que votre appétit sexuel vous revienne.

S’il s’agit de l’ablation des organes génitaux
L’ablation des ovaires provoque une diminution marquée de la
sécrétion des hormones sexuelles et peut, par conséquent, entraîner une baisse de votre désir sexuel.
L’ablation de l’utérus pour sa part, même si elle ne modifie pas le métabolisme de vos hormones sexuelles, peut avoir des répercutions psychologiques.
En effet, chez les femmes pour qui la sexualité est d’abord et avant tout liée à la conception – ce qui était très souvent le cas il n’y a encore pas si longtemps -, l’impossibilité définitive de
concevoir un enfant peut suffire à éteindre tout désir sexuel.
Pour celles qui le « désirent » vraiment, cette situation n’est pas  irréversible. Mais elles devront « nourrir » leur sexualité en s’y intéressant et en la stimulant par tous les moyens habituels: massages, masturbation, lectures erotiques, etc. Sans doute leur faudra-t-il aussi suivre une psychothérapie. Cependant, il est également vrai que certaines femmes peuvent vivre sans vie sexuelle et s’en porter fort bien.

S’il s’agit d’une anémie
Consultez la rubrique Anémie dans la section Symptômes généraux.

S’il s’agit du diabète sucré
Si vous souffrez du diabète, peut-être devez-vous composer avec
différents problèmes sexuels qui ne sont pas sans influencer votre libido. Ainsi, il est fréquent que les femmes diabétiques présentent une mauvaise lubrification vaginale, qu’elles souffrent d’infections urinaires et vaginales ainsi que de démangeaisons de la vulve.
Le diabète, à un stade avancé, altère les nerfs sensoriels et inhibe
ainsi les sensations physiques.
Bien que vous puissiez pallier à certaines complications génitales propres au diabète par l’emploi d’un lubrifiant, par exemple, un suivi médical est essentiel pour bien contrôler votre taux de glycémie.
Pour plus de détails, consultez les rubriques :
– Miction fréquente et excessive (polyuricj dans la section Appareil
urinaire;
Perte de la libido dans la section Organes sexuels et reproducteurs.

S’il s’agit d’une dysharmonie au sein du couple
Il n’est pas rare de constater qu’une femme soit-disant frigide recommence à jouir au contact d’un nouveau partenaire. Même si vous êtes la principale responsable de votre jouissance, il n’en reste pas moins qu’un partenaire avec qui vous n’avez pas d’atomes crochus peut modérer passablement vos ardeurs.

S’il s’agit d’un relâchement du plancher pelvien
Vous connaissez votre « muscle anti-frigidité » ? C’est ainsi
qu’André Van Lyscbeth, spécialiste du yoga et auteur prolifique,
désigne le périnée ou – pour employer une expression plus élo-
quente – votre plancher pelvien.
Le plancher pelvien, soyons précis, est un ensemble de muscles
qui inclut les muscles vaginaux, le sphincter de l’urètre et ceux de
l’anus. (Rappelons qu’un sphincter est un muscle en forme d’an-
neau.)
Mais quel est le rapport entre votre plancher pelvien et la frigidité? En 1952, le docteur Kegel, gynécologue, s’est aperçu qu’un pourcentage élevé de femmes qui le consultaient pour des problèmes d’incontinence dus à un manque de tonus de leur plancher pelvien déploraient souvent une absence de sensations sexuelles.
Le relâchement du plancher pelvien va généralement de pair avec une atrophie des muscles vaginaux. lesquels sont indispensables à la
vigueur sexuelle. Si vos muscles vaginaux sont lâches et peu conscients, vos sensations sexuelles seront à l’avenant.

Tonifiez votre muscle « anti-frigidité »
Un bon moyen de tonifier votre plancher pelvien et faire renaître
vos sensations sexuelles consiste à pratiquer régulièrement certains exercices spécifiques. Et pour obtenir de bons résultats, vous devez vous y adonner tous les jours.

En position assise, debout, accroupie ou couchée, contractez fermement les muscles de votre vagin, maintenez la contraction quelques secondes puis relâchez. Répétez entre 50 et 100 fois par jour.
Au début, vous aurez sans doute besoin d’une bonne concentration pour bien exécuter vos exercices mais, à la longue, ceux-ci deviennent presque automatiques. Vous pourrez alors exécuter vos contractions vaginales tout en vaquant à vos activités régulières.
Comme ce sont des exercices très discrets, vous pouvez très bien les pratiquer en public. Les files d’attente vous sembleront moins
longues!

S’il s’agit de la sclérose en plaques
Consultez la rubrique Engourdissement dans la section Symptômes généraux.

S’il s’agit de troubles psychologiques
Si vous souffrez de frigidité primaire ou secondaire susceptible de cacher un problème plus profond, posez-vous des questions.
Essayez de voir ce qui bloque vos pulsions sexuelles.
C’est là un travail essentiel, même s’il n’est pas toujours facile.
Votre acceptation de vous-même, celle de votre corps et votre équilibre psychologique sont étroitement liés à votre épanouissement sexuel. La femme qui redécouvre son plaisir vit souvent une véritable métamorphose. Une femme dont la vie sexuelle est bien vécue respire la joie, le calme et la bienveillance envers elle-même et les autres.

Mais aussi…
Certains médicaments peuvent avoir un effet inhibiteur sur la sexualité.
C’est notamment le cas des pilules anticonceptionnelles, des tranquillisants, des médicaments pour traiter rhypertension, de même que les sédatifs.

 

 

Commentaires