Évanouissement

Évanouissement

Causes et Symptômes associés

Bloc auriculo-ventriculaire – Parfois aucun. Battements de cœur lents, étourdissements, impression de brouillard, pâleur.

Déshydratation – Variables (consultez la rubrique Déshydratation dans la section Symptômes généraux).

Épilepsie – Contractures musculaires, convulsions, (au début), incontinence urinaire (parfois), respiration bruyante.

Hyperventilation – Étourdissement, fourmillements, mains et pourtour de la bouche engourdis, respiration rapide.

Hypoglycémie – Baisse de la pression artérielle, bourdonnements d’oreille, comportement étrange, convulsions, étourdissements, grande faiblesse, hypersudation (sueurs froides), manque de concentration, maux de tête, pâleur extrême, palpitations, perte de connaissance (si non traitée), respiration rapide, sueurs froides, tremblements, vertiges, vision trouble.

Hypotension orthostatique – Etourdissement, syncope (parfois), vertiges, vision floue, vomissements.

Lipothymie – Faiblesse, nausées (parfois), pâleur, sueurs,
vision floue.

Maladie de Lyme – Douleurs musculaires, fièvre, inflammation des articulations, maux de tête. Puis: éruptions cutanées, problèmes cardiaques (douleurs à la cage thoracique).

Réaction médicamenteuse – Variables.

Syncope vasovagale – Agitation, étourdissements, faiblesse pâleur, soupirs, sueurs.

Ce que vous pouvez faire
Chose certaine, une simple syncope vasovagale ou encore une lipothymie sont des malaises sans importance. Ils durent très peu
(quelques secondes à peine) et ne laissent aucune séquelle. Ils sont dus à une cause purement passagère. Il n’en va pas de même pour les évanouissements ou les syncopes qui ont tendance à se répéter. Il faut les prendre au sérieux, c’est-à-dire consulter pour en connaître l’origine qui peut être coronarienne, neurologique ou métabolique.

S’il s’agit d’un bloc auriculo-ventriculaire
Consultez la rubrique Battements de cœur lents dans la section
Cœur et système circulatoire/respiratoire.

S’il s’agit d’une déshydratation
Consultez la rubrique Déshydratation dans la section Symptômes
généraux.

S’il s’agit d’hypoglycémie
Consultez la rubrique Étourdissements dans la section Symptômes généraux.

S’il s’agit d’hypotension orthostatique
Consultez la rubrique Vertiges dans la section Oreille.

S’il s’agit d’une lipothymie
Vous êtes probablement quelqu’un de très sensible. Un rien en effet suffit à stimuler votre nerf pneumogastrique, dont l’une des fonctions consiste à ralentir le cœur.
Lorsque vous avez une réaction lipothymique, vous ne perdez pas
nécessairement conscience. Cependant vous vous sentez très mal.
Votre vue se brouille» vous êtes étourdi et vous n’aspirez qu’à une
chose, vous étendre.
Si, d’aventure, vous n’arrivez pas à trouver un coin tranquille
(comme lorsque vous êtes au beau milieu d’une foule), presque aussitôt vous vous évanouissez.
Les causes de la réaction tipothymique
On en retrouve plusieurs:
– la vue du sang;
– une douleur que vous trouvez insupportable;
– une atmosphère trop lourde;
– une longue station debout sous la chaleur;
– un col de chemise ou un nœud de cravate trop serré, etc.
Que pouvez-vous faire?
Une seule chose si cela est possible, allongez-vous. Au bout de
quelques minutes, le malaise passera. Sinon, asseyez-vous par terre,
où que vous soyez, et prenez de grandes respirations.
Si vous vous êtes blessé à un doigt ou ailleurs (en d’autres mots,
si c’est la vue du sang qui vous met dans tous vos états), prenez au
moins quelques secondes pour panser la blessure, puis allez vous
étendre.
Lorsque tout reviendra à la normale, ne prenez pas d’alcool: il
vous montera à la tête et pourra ne pas vous faire de bien du tout.

S’il s’agit d’une syncope vasovagale
C’est un malaise fréquent auxquels les chercheurs prêtent une
origine surtout héréditaire. Comme dans le cas de la lipothymie, il
est dû à une brusque stimulation du nerf pneumogastrique, le nerf
responsable du rythme cardiaque.
Il est en général déclenché par une variété de causes en apparence
étranges. Exemples:
– le fait de passer trop brusquement de la position couchée à la position debout;
– un stress intense;
– une quinte de toux inextinguible;
– un vomissement;
– un fou rire sans fin;
– une miction.

Mais aussi…
Ayez des heures de sommeil autant que possible régulières. Le
fait de ne pas dormir assez est en effet une autre cause d’évanouissement, surtout lorsqu’il est associé à une mauvaise alimentation.
À moins que vous ne constatiez des signes de cyanose (peau du visage bleue), ne donnez jamais la respiration artificielle à une personne qui perd conscience.
Elle n’en a nul besoin. En dépit des apparences, elle respire tout à
fait normalement.
Si vous n’êtes pas certain de la cause de vos évanouissements,
même s’ils sont très peu nombreux, consultez votre médecin.
Histoire de vous rassurer, d’abord et avant tout.

 

Commentaires