Étourdissements

Étourdissements

Causes et Symptômes associés

Accident ischémique transitoire – Difficultés d’élocution, engourdissement, faiblesse dans les jambes, moitié du corps paralysée ou engourdie, perte de la vision d’un œil, sensation de lourdeur aux extrémités.

Anémie – Amaigrissement, confusion mentale, démangeaisons cutanées sans éruptions, diarrhée, douleurs diffuses, faiblesse, frigidité, engourdissement et fourmillements dans les extrémités, essoufflement, impuissance, insuffisance cardiaque, langue rouge et sensible, lèvres violacées, manque d’appétit, manque de coordination, nausées, pâleur extrême, palpitations, saignements de nez, teint jaunâtre, vertiges, vomissements.

Arthrose cervicale – Cou raide, douleurs intermittentes, maux de tête, mouvements limités, oscillation involontaire de la tête (parfois).

Bloc auriculo-ventriculaîre – Parfois aucun. Battements de cœur lents, impression de brouillard, pâleur, perte de connaissance brève.

Hypertension artérielle – Initialement, aucun dans 50 % Sinon: bourdonnements d’oreille, maux de tête la nuit ou au réveil, nervosité, troubles oculaires, vertiges Signes subséquents: douleurs à la poitrine, mictions nocturnes fréquentes et excessives, paralysie passagère des membres, saignements du nez, respiration difficile, troubles oculaires sévères.

Hyperventilation – Engourdissement, évanouissements, mains et pourtour de la bouche engourdis, picotements, respiration rapide.

Hypotension orthostatique – Évanouissement, syncope (parfois), vertiges, vision floue, vomissements.

Labyrinthite aiguë -Baisse de l’ouïe, bourdonnements ou sifflements dans les oreilles, nausées, vertiges.

Migraine – Cécile temporaire unilatérale, douleurs oculaires, engourdissement du visage ou fourmillements (parfois), faiblesse dans un bras ou une jambe (parfois), larmoiements, maux de tête violents, mictions fréquentes et excessives, nausées/vomissements, perception de points lumineux, sensibilité à la lumière, sueurs froides.

Syncope vasovagale – Agitation, évanouissements, faiblesse, pâleur, soupirs, sueurs.

Traumatisme crânien – Changement d’humeur, confusion, convulsions, irritabilité, maux de tête, nausées avec vomissements, perte de conscience, perte de l’usage d’un côté du corps, pertes de mémoire, pouls lent, somnolence, vertiges, vision double.

Tumeur maligne au cerveau – Changement de personnalité, convulsions, faiblesse, fièvre, léthargie, maux de tête, somnolence, troubles neurologiques divers (difficulté d’élocutîon. perte de sensation unilatérale, tremblements, problèmes de mémoire et de concentration, vision dédoublée, etc.), vomissements.

Ce que vous pouvez faire

S’il s’agit d’un accident ischémique transitoire
Consultez la rubrique Engourdissement dans la section Symptômes généraux.

S’il s’agit d’une anémie
Consultez la rubrique Anémie dans la section Symptômes généraux.

S’il s’agit d’hyperventilation
Consultez la rubrique Respiration rapide dans la section Cœur et
le système circulatoire/respiratoire.

S’il s’agit d’hypoglycémie
L’hypoglycémie correspond à une chute brutale de votre taux de glucose sanguin qui se traduit par une faiblesse extrême suivie, si elle n’est pas soignée, d’une syncope (perte de connaissance). Elle
se produit souvent après un repas, surtout composé d’hydrates de carbone.
Le glucose, rappelons-le. provient de la transformation des hydrates de carbone en sucre dans votre organisme et procure à celui-ci l’énergie dont il a besoin.
Les causes de l’hypoglycémie sont diverses
Vous pouvez souffrir d’hypoglycémie si vous avez l’un des problèmes suivants:

– une tumeur au pancréas entraînant une surproduction d’insuline;
– un foie en mauvais état;
– un surdosage d’hypoglycémiants dans le cas d’un diabétique;
– une glycogénose, une maladie héréditaire qui occasionne un déficit en glucose;
– une intolérance au fructose (sucre qui, une fois dans l’organisme, est transformé en glucose).

Les facteurs de risque
Ce sont: le diabète et l’alcoolisme. Il arrive aussi que des personnes ayant subi une gastrectomie (ablation totale ou partielle de l’estomac) fassent à l’occasion une réaction hypoglycémiante.
Comment réagir lors d’une réaction hypoglycémiante
L’hypoglycémie étant un manque soudain de sucre, la meilleure
connaissance?
N’essayez pas de le ranimer, ni quoi que ce soit d’autre. Amenez-le de toute urgence à l’hôpital, où on lui fera une injection intraveineuse de glucagon, seule façon de le ranimer. Ensuite, il sera traite pour sa maladie, si ce n’est déjà fait.

S’il s’agit d’hypotension orthostatique
Consultez la rubrique Vertiges dans la section Oreille.

S’il s’agit d’une lahyrinthite aiguë
Consultez la rubrique Vertiges dans la section Oreille.

S’il s’agit de la migraine
Consultez la rubrique Mal de tetc dans la section Symptômes généraux.

S’il s’agit de la syncope vasovagale
Consultez la rubrique Évanouissement dans la section Symptômes généraux.

S’il s’agit d’un traumatisme crânien
Consultez la rubrique Vertiges dans la section Symptômes généraux.

S’il s’agit d’une tumeur maligne au cerveau
Consultez la rubrique Convulsions dans la section Symptômes
généraux.

 

Commentaires