Engourdissement

Engourdissement

Causes et Symptômes associés

Accident ischémique transitoire – Difficultés d’élocution. étourdissements, faiblesse dans les jambes, moitié du corps paralysée ou engourdie, perte d’équilibre, perte de la vision d’un œil, sensation de lourdeur aux extrémités.

Anémie – Amaigrissement. confusion mentale, démangeaisons cutanées sans éruptions, diarrhée, douleurs diffuses, engourdissement et fourmillements dans les extrémités, essoufflement, étourdissements, faiblesse, frigidité, impuissance, insuffisance cardiaque, langue rouge et sensible, lèvres violacées, manque d’appétit, manque de coordination, nausées, pâleur extrême, palpitations, saignements de nez, teint jaunâtre, vertiges, vomissements.

Arthrite rhumatoïde – Douleurs, inflammation des articulations, mouvements limités, parfois: fourmillements.

Avitaminose B1 – Amaigrissement, œdèmes, palpitations, perte d’appétit.

Diabète sucré – Bouche sèche, bourdonnements d’oreilles, crampes musculaires dans les jambes, faim excessive, fatigue générale, frigidité, gain de poids (dans le cas du diabète gras), impuissance, mauvaise haleine, perte de la libido, perte de poids (dans le cas du diabète maigre), soif excessive, urines abondantes et fréquentes, vision trouble (dans le cas du diabète gras), vulnérabilité aux affections cutanées et vaginales (dans le cas du diabète gras).

Gelure – Fourmillements (précèdent l’engourdissement), peau blanche et froide (stade initial), peau violacée et enflée (stade final).

Hyperaldostéronisme primaire (syndrome de Conn) – Bourdonnements d’oreille, crampes, faiblesse musculaire, fourmillements, hypertension artérielle, miction fréquente et excessive, rythme cardiaque perturbé, soif excessive.

Hyperventilation – Etourdi ssemcnt, évanouissements, fourmillements, respiration rapide.

Migraine – Cécile temporaire unilatérale, douleurs oculaires, engourdissement du visage ou fourmillements (parfois), étourdi ssements. faiblesse dans un bras ou une jambe (parfois), larmoiements, maux de tête violents, mictions fréquentes et excessives, nausées/ vomissements, perception de points lumineux, sensibilité à la lumière, sueurs froides.

Nerf coincé – Aucun.

Parfois un signe préoccupant
Un beau matin vous vous réveillez, le bras ou la jambe complètement engourdi. Vous vous demandez ce qui se passe.
En fait, ce n’est rien. Vous avez probablement passé la nuit la
jambe ou le bras dans une mauvaise position, ce qui a créé une compression au niveau du nerf. Pour vous débarrasser de cette sensation désagréable, il suffit tout simplement de bouger.
Parfois, cependant, ce n’est pas aussi simple. Parfois la sensation  perdure et elle est accompagnée d’autres symptômes. Le signe soit d’une mauvaise circulation sanguine, soit d’une lésion du système nerveux.

Ce que vous pouvez faire
S’il ne s’agit pas d’une simple compression mécanique du nerf, consultez un médecin. Un engourdissement, lorsqu’il persiste, doit toujours être pris au sérieux.
En règle générale, toutefois, ce type de symptôme ne s’annonce jamais seul. Il arrive entouré de signaux, certains plus préoccupants que d’autres. Notez ces signaux et faites-en part à votre médecin. Pour d’autres détails, lisez ce qui suit.

S’il s’agit d’un accident ischémique transitoire
Comme le terme l’indique, il dure peu: moins de 24 heures, parfois même quelques minutes seulement. Il est caractérisé par l’interruption de la circulation sanguine dans une artère du cerveau.
Un A.I.T est en général dû à la présence d’un caillot ou de plaques d’athérome. Il est très souvent le signe avant-coureur d’un accident vasculaire cérébral. C’est une urgence médicale.

S’il s’agit d’une anémie
Consultez la rubrique Anémie dans la section Symptômes généraux.

S’il s’agit de l’arthrite rhumatoïde
Consultez la rubrique Cou raide dans la section Muscles et squelette.

S’il s’agit de l’avitaminose B1
Elle est rare, mais on la rencontre tout de même encore trop souvent chez les alcooliques et les personnes qui se nourrissent mal en général. Elle se manifeste sous la forme d’une maladie qu’on
appelle le béribéri sec.

 

 

Commentaires