Écoulement d'oreille

Écoulement d’oreille

Causes et Symptômes associés

Cancer de l’oreille:  Bruits divers dans les oreilles (sonneries, bourdonnements, sifflements, etc.), écoulement constant de sang et de pus, étourdissements/vertiges, paralysie partielle d’un côté du visage, surdité croissante du côté affecté

Furoncle: Baisse d’audition, conduit auditif enflé ou obstrué, douleurs à l’oreille, sensation d’oreille bouchée

Mastoïdite: Douleurs à l’oreille allant en s’amplifiant, fièvre, gorge douloureuse, raideurs de la nuque

Otite externe (ou otite du baigneur):  Démangeaisons du conduit auditif, douleurs légères, parfois douleurs vives et fièvre

Otite moyenne chronique: Ceux de l’otite moyenne aiguë (baisse ou perte d’audition, bourdonnements, douleurs vives pouvant irradier sur le côté du crâne, fièvre parfois élevée, sensation d’oreille bouchée) + écoulements de pus et de sang

Ce que vous pouvez faire

S’il s’agit d’un furoncle
La présence d’un furoncle dans le canal de l’oreille, quoique sans
danger, peut être source de démangeaisons et de douleurs intenses. Cette infection bactérienne, généralement bénigne et sans complication, prend naissance à la racine des petits poils du canal auriculaire. Elle engendre un bouton rouge qui grossit rapidement.
Sous la pression, le furoncle finit par crever au bout de quelque jours, laissant s’écouler un mélange de pus et de sang. Généralement, le furoncle se résorbe alors de façon spontanée. Toutefois, il vous est possible d’en accélérer la guérison grâce à des traitements maison.

S’il s’agit d’une otite externe (ou otite du baigneur)
L’otite externe est une inflammation du conduit auditif, provoquée par des bactéries ou des champignons. La baignade est la principale cause de l’otite externe alors que des bactéries présentes dans l’eau peuvent se loger dans le canal de l’oreille pour s’y développer par la suite. C’est la fameuse « otite du baigneur ». Par ailleurs, les personnes dont les oreilles sécrètent naturellement beaucoup de cérumen ou, au contraire, sont trop sèches, risquent plus d’être frappées par ce type d’infection.
L’otite externe, sans complication, se traite très bien à la maison. La douleur et la fièvre sont généralement légères et un liquide clair peut s’écouler de façon persistante de l’oreille. Toutefois, vous devez voir votre médecin lorsque les écoulements s’épaississent et changent de couleur ou, encore, si votre fièvre devient relativement élevée. Tout cela peut être, en effet, le signe que l’infection s’est propagée à l’oreille moyenne.

Quelques trucs simples pour prévenir l’otite du baigneur
– Évitez, tout d’abord, de vous vous baigner dans des eaux troubles ou une eau dont la qualité vous est incertaine. Après votre baignade, essuyez-vous soigneusement les oreilles avec une serviette et secouez doucement votre tête de gauche à droite pour déloger l`eau du conduit auditif.
– Bien que sans bactéries, une eau trop fortement chlorée n’est pas plus sûre. Le chlore peut, en effet, assécher le canal auditif et le rendre plus vulnérable aux infections.
– Les fixateurs pour cheveux sous forme de vaporisateurs ou les teintures et autres produits chimiques semblables peuvent, eux aussi, irriter et assécher le conduit de l’oreille. Avant de vous vaporiser les cheveux, prenez donc bien soin d’introduire dans chaque oreille un petit morceau de coton ouaté.
– Ne vous grattez pas le conduit auditif avec les ongles ou tout objet dur qui pourrait l’égratigner. N’utilisez pas, non plus, de coton-tige pour nettoyer vos oreilles car ceux-ci ne feront qu’absorber tout le cérumen qui protège votre conduit auditif.
– Quelques gouttes de vinaigre chaud dans votre conduit auditif vous permettront de restaurer un pH adéquat. Les bactéries ne pourront, ainsi, proliférer aussi facilement puisqu’un milieu acide/alcalin bien équilibré ne leur est pas favorable.

L’ail : bon jusque dans votre oreille !
Les médecins prescrivent, généralement, des médicaments topiques pour traiter l’otite du baigneur. Cependant, de tels traitements sont reconnus comme étant caustiques et non sans danger si vous en abusez. Par ailleurs, les antibiotiques pris oralement ne sont pas toujours en mesure de vaincre les infections de l’oreille externe.
Fort heureusement, l’ail offre une solution de rechange non toxique qui est tout aussi efficace – et dans certains cas, plus – que les médicaments conventionnels. En effet, des chercheurs de l’Université du Nouveau Mexique, à Albuquerque, ont démontré que l’ail, même en très petites concentrations, est en mesure d’inhiber la
croissance des bactéries et des champignons responsables de l’otite
externe.
Il vous suffit de mélanger dans un peu d’eau un extrait d’ail frais et d’en déposer plusieurs gouttes dans le canal de l’oreille. Vous pouvez, également, y placer une petite gousse d’ail enveloppée dan de la gaze légère.

S`il s`agit d`une otite moyenne chronique
Une infection de l’oreille moyenne qui dure plus de 3 mois est considérée comme étant une otite moyenne chronique. Contrairement aux otites moyennes aiguës, les otites chroniques sont le signe d’une certaine faiblesse du système immunitaire. C`est la raison pour laquelle elles sont beaucoup plus difficile à traiter. En effet, les otites chroniques nécessitent d’une part un traitement de fond et, d’autre part, une intervention médicale énergique. Bien qu’une douleur à l’oreille puisse être présente, l’otite moyenne chronique se reconnaît, principalement, à des écoulements d’oreille purulents et parfois sanguinolents, ainsi qu’à un tympan presque toujours perforé.

Les antibiotiques : parfois inévitables
Selon le Dr John K. Niparko, professeur au département d’otorhino-laryngologie de l’Université Johns Hopkins, à Baltimore, États-Unis, des écoulements d’oreille sont le signe qu’il est temps de soigner votre infection. Ainsi, grâce à des antibiotiques appropriés et prescrits par votre médecin, la situation peut redevenir sous contrôle en moins de 48 heures. Le tout est de vous y prendre à temps pour éviter les complications.
Outre le traitement de base aux antibiotiques, vous pouvez suivre ces quelques recommandations.
– Lorsque vous vous baignez ou prenez un bain, évitez toute immersion des oreilles dans l’eau.
– Pour absorber les écoulements d’oreille, placez une boule de coton légère juste à l’entrée du conduit auditif. Le coton absorbera le pus sans toutefois l’empêcher de continuer à s’écouler du conduit.
Pour vous débarrasser du pus qui peut s’accumuler dans le lobe de l’oreille, contentez-vous de nettoyer l’extérieur de l’oreille
– sans pénétrer l’intérieur du conduit auditif – avec une lingette
légèrement imbibée d’alcool à friction.

Les enfants et les otites chroniques
Certains facteurs prédisposent les jeunes enfants aux otites à répétition. Tout d’abord, leur système immunitaire pas encore
mature n’est pas toujours apte à lutter efficacement contre les infections respiratoires. De plus, la trompe d’Eustache qui relie l’arrière de la gorge à l’oreille est, chez eux, très étroite et très courte. Tout cela favorise la migration de bactéries vers l’oreille moyenne.
L’augmentation du volume des végétations adénoïdes constitue aussi une cause fréquente des otites chroniques chez les enfants. Si, par exemple, votre enfant dort la bouche ouverte ou ronfle, il peut être important de faire vérifier la taille de ses végétations. Lorsque cela s’avère nécessaire, leur ablation peut être pratiquée dès l’âge de 18 mois. Malgré ces prédispositions chez l’enfant, l’otite moyenne chronique peut être facilement évitée. En effet, en apprenant à bien le soigner au moindre rhume ou lorsque toute infection des voies respiratoires supérieures se manifeste, il est possible d’éviter le pire.
De plus, les otites moyennes chroniques profiteront du même
traitement préventif recommandé dans le cas des otites aiguës en n’oubliant pas, toutefois, de surveiller avec vigilance l’évolution de
la maladie.

Attention ! 
L’écoulement constant de pus, lors d’une otite moyenne chronique, peut entraîner la formation d’une masse anormale de cellules qui traverse le tympan perforé pour atteindre les marges osseuses de l’oreille moyenne. C’est ce qu’on appelle le cholestéatome, une
dangereuse complication qui nécessite un traitement aux antibiotiques ciblé et un curage chirurgical.
Cet écoulement anormal peut aussi donner lieu à la mastoïdite, qui est une autre complication grave de l’otite moyenne (la principale, en fait). Tout écoulement d’oreille purulent à l’odeur fétide est, également, un signe d’urgence.

 

Commentaires