Douleurs musculaires (en général)

Douleurs musculaires (en général)

Causes et Symptômes associés

Arthrite juvénile – Fatigue, fièvre, inflammation des articulations, irritations cutanées. Parfois : inflammation des ganglions lymphatiques, uvéite.

Blessure – Variables (en fonction de la gravité).

Courbatures d’effort – Mouvements limités, raideurs.

S’il s’agit d’arthrite juvénile

Consultez la rubrique inflammation des articulations dans la
Ketion Muscles et squelette.

S’il s’agit d’une blessure
Dans bien des cas, elle est le résultat d’un exercice physique ou d’un effort trop intense. Un ligament se déchire ou se distend et vous voilà immobilisé. Peut-être aussi ne vous êtes-vous fait qu’une entorse.
Si effectivement vous vous êtes fait mal à un muscle, il vous mettra tout probablement au repos et sous médication.l
Du moins, dans une large mesure.
Si vous faites beaucoup de sport, assurez-vous de toujours observer une période d’échauffement d’au moins 10 minutes avant chaque activité.
– Parallèlement, hydratez-vous fréquemment – soit toutes les 10 minutes environ. Si vous vous hydratez mal, vous encourez non seulement des risques de blessure mais aussi de crampes musculaires.

S’il s’agit de courbatures d’effort
Votre corps vient de vous lancer un signal avertisseur À si façon, il vous dit de le laisser tranquille un moment, de cesser de trop lui en demander. Il a besoin d’un répit. Les fibres de certains de ses muscles (cou, épaules, dos, hanches, mollets) sont beaucoup trop tendues.
Il faut remettre tout cela en place.

Comment prévenir les courbatures d’effort
Le meilleur rempart contres les courbatures reste et demeure l’exercice physique régulier: marche, vélo, natation, etc. L’exercice accroît l’endurance, mais en plus, il déclenche une poussée d’endorphine, une substance que produit naturellement votre système nerveux et qui possède d’indiscutables propriétés anti-douleurs.
Une bonne hygiène de vie – heures de sommeil régulières, alimentation saine et variée – préserve aussi des courbatures d’effort. Elle permet de récupérer plus facilement après une forte dépense physique.
Une bonne posture en général constituera toujours un atout. Beaucoup de gens se plaignent de douleurs musculaires, en particulier dans le dos, alors qu’ils ne font que mal se tenir. S’ils corrigeaient leur posture, le problème très souvent se résoudrait de lui-même.
Si vous avez souvent des courbatures après un exercice physique intense, c’est sans doute que vous négligez cette règle fondamentale, à savoir échauffer vos muscles avant de faire quoi que ce soit. N’oubliez pas: un muscle, cela s’étire, mais il faut d’abord qu’il y soit préparé; sinon il ne donnera jamais son plein rendement et vous aurez mal.

S’il s’agit de crampes musculaires
Consultez la rubrique Crampes musculaires dans la section Mus
des et squelette.

S’il s’agit d’une infection bactérienne ou virale
On n’y pense guère, mais une simple grippe ou un rhume peut être à l’origine de douleurs musculaires ou de courbatures parfois tenaces.
Ne vous inquiétez donc pas outre mesure. En soignant la cause, vous éliminerez l’effet.
Si vous souffrez d’une infection des voies respiratoires, reportez-vous à la rubrique Toux (en général) dans la section Cœur et système circulatoire/respiratoire.

S’il s’agit du lupus érythémateux disséminé
Consultez les rubriques:
Démangeaisons cutanées avec éruptions dans la section Peau, cheveux et ongles;
– Inflammation des articulations dans la section Muscles et squelette.

S’il s’agit de la maladie de Lyme
Consultez la rubrique Inflammation des articulations dans la section Muscles et squelette.

S’il s’agit d’une péritonite aiguë généralisée
Les symptômes de la péritonite ne laissent en général guère de
place au doute. En leur présence, réagissez promptement car c’est
une maladie très grave.

S’il s’agit de la polyarthrite rhumatoïde
Consultez la rubrique Inflammation des articulations dans la
non Muscles et squelette.

S’il s’agit du tétanos
Chaque année, le tétanos fait de nombreuses victimes en France.
Il est pourtant facile de le prévenir. Si vous vous blessez dans des éditions douteuses (clou rouillé, bout de métal, coquillage marin) et qu’il y a risque d’infection, faites-vous tout simplement vacciner. Un avertissement tout spécial aux jardiniers : la bactérie responsable du tétanos vit dans la terre (à proximité des écuries, très souvent). Aussi, si vous vous faites une entaille ou une simple coupure la main, prenez garde de bien isoler la blessure avant de toucher au toi de votre potager.
Pour plus de détails, voyez aussi la rubrique Convulsions dans la
section Symptômes généraux).

Mais aussi…
Si vos muscles vous font mal après un effort, mettez de la glace sur l’endroit douloureux pendant environ 20 minutes, 3 fois par jour. Continuez le traitement pendant quelques temps, si dès le lendemain la douleur est toujours au rendez-vous.
Le repos fait aussi partie de la stratégie à adopter lorsqu’il y a douleur musculaire. Et pour une raison très simple: votre organisme a besoin d’une pause.
Retenez ce simple axiome: des muscles habitués à l’effort vous laisseront très rarement tomber. Par conséquent, incluez, si possible, la pratique d’un sport ou d’une activité physique à votre hygiène de vie.

 

 

Commentaires