articulations

Douleurs articulaires (en général)

Causes et Symptômes associés

Arthrite gonococcique – Fièvre, inflammation le plus souvent localisée au genou, à la cheville ou au poignet; tissus environnants qui deviennent rouges, chauds et très douloureux au toucher et au mouvement (le mauvais temps aggrave les douleurs).

– Chez la femme: douleurs abdominales intenses, pertes blanches.

– Chez l’homme: douleurs aiguës dans la région de la prostate, fièvre, mictions nocturnes fréquentes et difficiles.

Ostéomalacie – Déformations osseuses (vertèbres et membres inférieurs), douleurs aux hanches et aux épaules, os qui se brisent.

Polyarthrite rhumatoïde – Articulations rigides, déformation des doigts et des orteils, douleurs à la hanche (parfois), douleurs au poignet (parfois), douleurs musculaires, douleurs nocturnes et matinales, engourdissement, extrémités froides, inflammation des articulations, gonflement, raideurs, os qui se brisent.

Tendinite – Fourmillements (parfois), grande sensibilité à la palpation, mouvements limités.

S’il s’agit d’une arthrite gonococcique
L’arthrite gonococcique résulte de la complication d’une blennoragic non diagnostiquée et non traitée.
Cette maladie vénérienne concerne aussi bien l’homme que la femme. Reste que les femmes sont les plus souvent touchées par cette maladie puisque – une autre injustice de la nature! – la blennoragie est plus difficile à détecter dans leur cas.

S’il s’agit d’une ostéomalacie
Consultez ta rubrique Os qui se brisent dans la section Muscles et
Squelette.

S’il s’agit de la polyarthrite rhumatoïde
Consultez la rubrique Inflammation des articulations dans la section Muscles et squelette.

S’il s’agit d’une tendinite
Le plus souvent, elle survient à l’épaule, au coude, au poignet on
l’appelle alors syndrome du canal carpien), à la hanche et au genou.
Elle peut être due à plusieurs causes : microtraumaiiMiie. sur-utilisation, gestes répétitifs prolongés, usure des tissus, peu arthrite
scapulo-humérale, spondylarthrite ankylosante, polyarthrite rhumatoïde, etc..
En d’autres termes, ce n’est pas toujours un problème simple, où l’importance de consulter d’abord un médecin, pour savoir do quoi il retourne très exactement.
Cela étant dit. le traitement d’une tendinite ne varie guère, quelqu’en soit la cause

Les étapes à suivre
A peu de chose de prés, elles sont les mêmes que dans le ci d’une bursite, que ce soit en période de crise ou en période de réision.
En période de crise
– Il faut un repos absolu du tendon douloureux.
– Appliquez de la glace 3 fois par jour pendant 20 minutes.
– Prenez des anti-inflammatoires si cela est nécessaire, en période de rémission.
– Prenez des bains et douches très chauds matin et soir.
– Appliquez des compresses chaudes.
– Faites des exercices légers pour réactiver les articulations (marche, vélo, natation, etc.).
Évitez les gestes répétitifs prolongés.

Attention!
Certaines douleurs articulaires sont suspectes. Ayez surtout à l’œil celles qui sont accompagnées de tuméfactions ou de déformations. En les repérant à temps sur vous ou sur vos proches, vous accroîtrez, il va sans dire, les chances de succès lors du traitement.
Par ailleurs, si la douleur persiste au-delà d’une semaine, après tous les traitements que nous avons suggérés plus haut, une visite médicale s’impose.

 

 

 

Commentaires