Douleur dans la bouche

Douleur dans la bouche

Un symptôme quasi universel
Un nombre incalculable de maladies ont comme signe avant-coureur ou concomitant des douleurs dans la bouche. Pensons à la varicelle, la rougeole, la syphilis, les allergies médicamenteuses, le sida, l’herpès, la cancer, la leucémie, etc. A cela rien d’étonnant, quand on y pense, car la bouche participe aux fonctions qui sont parmi les plus vitales pour le corps : digestion, respiration, phonation, gustation. En d’autres mots, elle est, par la force des choses, exposée aux infections les plus diverses. Mais disons-le : en général, les douleurs dans la bouche sont des signes de pathologies plutôt mineures. Le plus souvent, elles dénotent la présence de champignons ou de germes dont il est assez aisé de vous débarrasser.

Ce que vous pouvez faire
Sauf si vous suspectez une maladie sérieuse, il n’est pas vraiment nécessaire de consulter un médecin pour des douleurs dans la bouche.
Normalement, en suivant quelques recommandations (que vous retrouverez ci-dessous), le problème finit par disparaître assez rapidément.

Bien entendu, si vous n’avez aucune certitude quant à la cause , vos douleurs ou si vous croyez à la présence d’une autre maladit n’hésitez pas à demander un avis médical.

S ‘il s’agit d’aphtes buccaux
Ils durent peu : habituellement de 6 à 10 jours. Mais il y a toi jours risque de récidive s’ils ne sont pas soignés convenablement si vous ne prenez pas certaines précautions. Leur origine est inconnue, mais Ton suspecte une certaine prédisposition héréditaire. Une chose est certaine : avec l’âge, ils ont tendance à disparaître. Nombre d’aliments, à cause de leur caractère acide, sont connus
pour être des facteurs déclenchants.
Mentionnons les noix, les amandes, le gruyère, le miel, les agrumes, le vinaigre et les épices. Le tabac figure également parmi les substances à risque.

Que faire contre les aphtes buccaux ?
– Les solutions antiseptiques en vente libre constituent un boril point de départ. Prenez garde cependant à ne pas les utiliser plus d’une semaine. Au-delà, vous annuleriez leur effet et il y a risque  que l’émail de vos dents ne se décolore.
– Les bains de bouche à l’eau salée tiède sont également fort recommando. Ils détruisent efficacement les germes.
– Autre solution : l’aloe vera en gel ou liquide. Plusieurs recherches montrent bien que l’aloe vera est réputé pour son action bactéricide. Qui plus est, il accélère la phase de cicatrisation, ce dont votre bouche aura grandement besoin.
Les vitamines B2, C et E protègent la muqueuse buccale. Si vous en prenez régulièrement, vous diminuerez de beaucoup la frequence des aphtes. La vitamine C, quant à elle, hâtera la guérison de vos ulcères.

– En homéopathie, essayez le borax. La dose recommandée est de 4 granules en 5 CH, de 3 à 4 fois par jour.
– Surveillez votre consommation de noix, amandes, etc. Demandez-vous s’il n’y a pas corrélation entre certains de ces aliments et l’apparition de lésions ulcéreuses dans votre bouche.

S’il s’agit d’un cancer de la bouche
Il concerne 8 % de tous les cancers. Ses causes sont l’alcool, une hygiène buccale déficiente, une prothèse dentaire inadaptée et le tabagisme.
– Son traitement dépend de la taille de la tumeur et de l’endroit où elle siège.

S’il s’agit d’une candidose
Elle porte un nom plus commun : muguet. Sa cause directe est un champignon du genre Candida, lui-même favorisé par l’absence de
salive. La salive, ne l’oublions pas, ne sert pas qu’à hydrater la bouche.
Elle est également un agent antibactérien très actif. En son absence, ou lorsqu’elle n’est pas sécrétée en quantité suffisante, le risque d’infection buccale est multiplié.

Les personnes à risque
Ce sont celles dont le système immunitaire est déprimé ou faible. Pensons aux sidatiques, aux mourants et surtout aux nourrissons. Les gens porteurs d’une prothèse dentaire mal ajustée sont aussi des candidats pour ce genre d’infection. Il en va de même pour les femmes enceintes (à cause des changements hormonaux entraînés par leur état), les diabétiques et les femmes prenant des contraceptifs œstro-progestatifs.

Comment soigner une candidose
– Les antifongiques sont l’arme numéro un. Renseignez-vous auprès de votre pharmacien pour qu’il vous conseille un produit vendu sans prescription.
– Faites l’essai de l’aloe vera, une plante réputée pour ses propriétés fongicides. Vous en trouverez dans le commerce sous forme de gel ou liquide. Il suffit de le garder en bouche pendant quelques minutes pour pouvoir en retirer tous les bienfaits.
– Si la cause directe de votre candidose est l’asialie (absence plus ou moins prononcée de salive), il vous faudra stimuler la production de salive. Pour ce faire, il existe différents moyens. Reportez-vous à S’il s’agit du syndrome de Gougerot-Sjôgren, à la rubrique Bouche sèche dans la section Bouche.

S’il s’agit d’une carence en zinc
Consultez la rubrique Perte du goût dans la section Bouche.

S’il s’agit d’un chancre
Il est transmissible sexuellement. Son vecteur est le bacille Chlamydia trachomatis.
– On le traite – fort efficacement – aux antibiotiques.

S’il s’agit d’une leucokeratose
Les causes sont diverses : mordillements nerveux de la joue, aliments trop chauds, prothèse dentaire mal ajustée, lichen (maladie dermatologique), tabagisme, syphilis. Contre une leucokeratose, il n’y a pas grand-chose à faire en général, si ce n’est s’attaquer à la cause du problème lui-même.
– Si vous suspectez une origine sérieuse à votre problème (lichen, syphilis), voyez bien sûr votre médecin.
– Pour le reste, faites des bains de bouche à l’eau salée tiède et à l’aloe vera. (Si vous souhaitez en savoir plus sur cette plante exceptionnelle, voyez Un mot sur l’aloe vera à la rubrique Lésions de la muqueuse buccale dans la section Bouche).

S’il s’agit de la maladie de Behçet
En Europe, on la retrouve principalement dans le bassin méditeranéen. D’origine auto-immune, c’est-à-dire « fabriquée » par vos propres anticorps, elle est caractérisée par des aphtes buccaux. La maladie de Behçet, si elle n’est pas traitée, peut facilement dégénérer en méningite et même atteindre les yeux. Il faut donc agir.
– On la soigne avec des corticostéroïdes.

S`il s`agit d`un problème avec l’articulation temporo-mandibulaire
Neuf fois sur 10, la cause est la sur-utilisation des muscles de la mâchoire. Entendons par sur-utilisation le grincement des dents et le fait de trop mâcher. Mais il est possible aussi que vous souffriez d’une hernie dans l’articulation de la mâchoire elle-même, ou encore d’arthrite. En tout état de cause, demandez un avis médical.

S’il ne s’agit que d’un cas de sur-utilisation
– Pour soulager le malaise lui-même, les thérapies à froid et/ou à chaud vous seront d’un précieux secours : ni
• si vous ne constatez aucun gonflement, aucune rougeur, commencez par la thérapie à froid. En l’occurrence, appliquez de la glace sur l’articulation pendant 15 ou 20 minutes, de 2 à 3 fois par jour. Au bout de quelques temps, les choses devraient se normaliser ;
• pour le cas où vous ne ressentiriez aucun soulagement, essayez la thérapie à chaud : linge chaud, bouillotte, etc. Beaucoup de personnes préfèrent la chaleur lorsqu’il s’agit de traiter une douleur récurrente. Peut-être entrerez-vous dans cette catégorie.

Si vous grincez des dents, le mieux serait de savoir pourquoi. Êtes-vous plutôt stressé, ces temps-ci ? Votre travail est-il trop prenant ? Eprouvez-vous des difficultés personnelles qui finissent par se répercuter sur votre caractère ?  Si oui, il faudra apprendre à vous détendre.

Par ailleurs, il est tout à fait possible que la cause de vos grincements de dents soit d’ordre purement mécanique. En l’occurrence, les contacts entre vos dents sont peut-être défectueux. Consultez un dentiste pour avoir une vision exacte du problème. Notez que certains dentistes utilisent couramment l’hypnose pour les traitements dentaires, y compris pour traiter le bruxisme. Les résultats sont tout à fait satisfaisants.
– Avez-vous l’habitude de mâcher avec trop d’ardeur ? Si oui, faites-le plus doucement. Oubliez s’il le faut le chewing-gum qui, souvent, est l’élément déclencheur lors des douleurs à l’articulation temporo mandibulaire.

SII s’agit de la radiothérapie
Consultez la rubrique Bouche sèche dans la section Bouche.

L’aloe vera, un remède souverain contre les ulcères de la boucheL’aloe vera, une plante très populaire au Texas où elle est cultivée depuis longtemps, possède de nombreuses propriétés. Il agit efficacement contre les virus, les bactéries et les champignons. En outre, il est anti-inflammatoire, réduit les saignements, favorise la régénération des tissus, tout en étant sans toxicité.

Contre les ulcères de la bouche, il n’a pas son pareil. En 1939, le Dr Frederick Mandeville, professeur de radiologie au Médical Collège of Virginia, devait soigner un homme de 54 ans présentant un tel problème. Celui-ci avait d’abord été opéré pour une tumeur dans la bouche et soumis pendant 3 mois à des traitements impliquant l’utilisation du radium et des rayons X. Hélas, peut-être en raison d’une maladie des gencives qui entraîna l’extraction de toutes les dents, le traitement au radium et aux rayons X vira au cauchemar. Un immense ulcère de 1,5 cm sur 5 cm apparut sur le côté droit de la langue, de même que sur la partie inférieure de la bouche. Pire encore, l’os du maxillaire inférieur se mit de la partie en se dénudant complètement, causant ainsi d’horribles souffrances. Il fallait faire quelque chose.

Le Dr Mandeville demanda alors à son patient d’utiliser l’aloe vera en guise de bain de bouche. Pendant 2 mois, notre homme prit donc l’habitude de garder chaque jour dans sa bouche ce type de gel pendant 7 heures en moyenne. Dès les premiers jours, déjà, un soulagement se fit sentir. Et 10 semaines plus tard, il n’y avait plus aucune trace de l’ulcère.

 

 

Commentaires