Douleur au poignet

Douleur au poignet

Causes et Symptômes associés

Arthrite infectieuse Fièvre, frissons, gonflement, inflammation, mouvements limités.

Arthrose Articulations rigides, craquements (parfois), déformations, excroissances aux articulations (parfois), gonflement (parfois), inflammation, mouvements limités.

Entorse – Gonflement de l’articulation, mouvements.

Fracture de  Pouteau-Colles – Gonflement, mouvements limités.

Maladie de Dupuytren – Déformation des doigts, épaississement de
la peau de la main, index et/ou annulaire replié(s) vers l’intérieur, nodules sur la paume.

Mal de Port (tuberculose osseuse) – Amaigrissement, déviation de la colonne vertébrale (stade avancé), douleurs d’abord mineures puis de plus en plus vives, excroissances osseuses, fatigue, fièvre (surtout le soir), lumbago, mouvements limités, paralysie des membres inférieurs
(stade avancé), perte d’appétit, sciatique, torticolis.

Polyarthrite rhumatoïde – Articulations rigides, déformation des
doigts et des orteils, douleurs musculaires, douleurs nocturnes et matinales, engourdissement, extrémités froides, inflammation des articulations, gonflement, raideurs.

Syndrome du canal carpien (tendinite du poignet) –  Douleurs allant du bras jusqu’au poignet, engourdissement des doigts, faiblesse musculaire du pouce sensation de malaise général, fourmillements, picotements.

Ce que vous pouvez faire
Il faut d’abord connaître la cause de cette douleur qui vous taraude le poignet.
N’hésitez donc pas à consulter un médecin.
Mais rassurez-vous, une douleur au poignet n’annonce habituellement rien de sérieux. Comme nous venons de le dire, elle est souvent la résultante d’une gestuelle répétitive.
Avec quelques soins, normalement, et l’avis d’un médecin, tout
rentre assez vite dans l’ordre.
Mais attention: si vous tardez à consulter, si vous persévérez dans certaines de vos mauvaises habitudes, vous diminuerez vos chances de guérison.
Une simple tendinite du poignet, par exemple, peut rapidement se transformer en source de cauchemars si elle n’est pas traitée à
temps.

S’il s’agit d’arthrite infectieuse
Il existe plusieurs variétés d’arthrite infectieuse mais toutes sont
provoquées par un germe.
Habituellement, l’arthrite infectieuse ne s’attaque qu’à une seule
articulation. On la traite avec des antibiotiques.

S’il s’agit d’arthrose
Consultez la rubrique Articulations rigides dans la section Mus-
cles et squelette.

S’il s’agit d’une entorse
Consultez la rubrique Douleur au genou dans la section Muscles
et squelette.

S’il s’agit d’une fracture de Pouteau-Colies
L’os du radius s’est rompu à la hauteur du poignet.

S’il s’agit de la maladie de Dupuytren
Consultez la rubrique Déformation des doigts dans la section
Muscles et squelette.

S’il s’agit du mal de Pott (tuberculose osseuse)
Consultez la rubrique Boiterie dans la section Muscles et sque-
lette.

S’il s’agit de la polyarthrite rhumatoïde
Consultez la rubrique Inflammation des articulations dans la
section Muscles et squelette.

S’il s’agit du syndrome du canal carpien (tendinite du poignet)
De plus en plus de personnes, de nos jours, sont en proie au SCC.
Aux États-Unis, 15 % de la population salariée en souffre à divers
degrés.
Est surtout responsable de cet état de fait le travail mécanisé, qui
oblige à faire toujours les mêmes gestes dans des conditions qui, très
souvent, ne respectent pas les lois de l’ergonomie.
Le SCC est un problème très sérieux. D’autant plus sérieux que,
dans 3 cas sur 10, il peut laisser des séquelles graves, s’il n’est pas
traité promptement.

Mais aussi…
La meilleure façon de prévenir les douleurs au poignet, c’est encore l’exercice. En voici un très simple qui renforcera les muscles de votre poignet sans en avoir l’air: la balle. Prenez une balle (de tennis ou autre) et massez-la tout en faisant autre chose: en regardant la télévision, par exemple.
En cas de douleur et surtout s’il y a gonflement, essayez la glace  de préférence à la chaleur. Rien de tel que la glace pour désenfler et calmer un douleur lancinante. La douleur est vraiment très vive, au point qu’elle vous invalide complètement? Peut-être alors avez-vous besoin d’une injection de corticostéroïdes. Mais attention: les corticostéroïdes, à la longue, exercent une action corrodante sur la masse osseuse. N’y ayez recours qu’en tout dernier lieu. La chirurgie est une autre possibilité en cas de douleur récidivante et invalidante due au SCC. Elle consiste en une décompression du nerf médian. C’est une chirurgie dite d’un jour.

Attention!
Des douleurs au poignet nous en avons tous à un moment ou à un autre, pour diverses raisons. Mais si. dans votre cas, elles durent plus d’une journée et que, en outre, elles sont accompagnées de faiblesse et d’engourdissements musculaires, demandez un avis médical.
Faites de même si vous entendez des sons étranges (craquements,
grincements) émanant de vos poignets.

 

 

 

Commentaires