Douleur au genou

Douleur au genou

Causes et Symptômes associés

Arthrite microcristalline –Chaleur, fièvre (parfois), gonflement, hypersensibilité, inflammation, rougeur.

Arthrose du genou (gonarthrose) – Articulations rigides, craquements (parfois), déformations, excroissances osseuses aux articulations, gonflement (parfois), inflammation, mouvements limités.

Bursite – Gonflement, mouvements limités.

Cancer du genou – Douleurs très vives, risque de fracture accru, tuméfactions.

Déchirure du ménisque – Epanchement synovial, gonflement, mouvements limités.

Entorse – Gonflement de l’articulation, mouvements limités.

Fracture de la rotule- Gonflement, incapacité de bouger.

Ce que vous pouvez faire
Si vos genoux vous font souffrir, demandez-vous d’abord quelle
en est la cause. En mettant le doigt sur celle-ci, vous vous épargnerez fort probablement des démarches inutiles.
Car bien souvent, en effet, des genoux récalcitrants le sont pour une raison évidente : trop de sport, trop de travail à genoux, une mauvaise chute, etc.
Mais il arrive aussi que le mal ait une origine inconnue: une infection d’origine microbienne, par exemple, est toujours possible.
Dans ce cas, bien sûr, il faut consulter, mais ce que votre médecin
vous dira reposera tout probablement sur l’observance de règles de
base – que vous retrouverez d’ailleurs ici.

S’il s’agit d’une arthrite microcristalline
Consultez S’il s’agit de la goutte à la rubrique Inflammation des
articulations dans la section Muscles et squelette.

S’il s’agit d’une arthrose du genou
Consultez la rubrique Articulations rigides dans la section Mus-
clcs et squelette.

S’il s’agit d’une bursite prépatellaire
Autrefois, elle portait un nom qui voulait tout dire: « genou de
religieuse ». On entendait par là. bien sûr, non pas un genou genéû-
quement religieux mais un genou constamment en contact avec le
sol.

S’il s’agit d’un cancer du genou
Son origine est osseuse seulement. En d’autres termes, il n’est pas lié à un autre cancer, comme c’est souvent le cas lorsqu’une tumeur sur un os se déclare.
Son traitement combine chirurgie et chimiothérapie.

S’il s’agit d’une déchirure du ménisque
Vous avez sans doute fait un mauvaise chute dernièrement ou reçu un coup très violent au genou.
De fait, une déchirure du ménisque survient toujours après un traumatisme. Elle est la conséquence la plupart du temps d’une activité sportive très intense ou d’un travail fort exigeant sur le plan
physique.

S’il s’agit d’une entorse
Le ligament du genou est distendu suite à un mouvement de torsion forcé. Un mauvais saut peut en être la cause, de même qu’une chute en ski, ou encore un coup de pied un peu trop vigoureux sur un ballon de foot.
– La première chose à faire est simple : voyez votre médecin. Assurez-vous que le ligament n’est pas déchiré, auquel cas il faudra procéder à sa réparation soit par chirurgie, soit par immobilisation.
– S’il n’est pas déchiré, vous devrez observer une stricte période de
repos qui pourra aller jusqu’à 2 semaines.
– Entre-temps, si vous avez à vous déplacer, faites-le de préférence
avec des béquilles.

S’il s’agit d’une fracture de la rotule
Elle suit normalement une chute.
Si elle est mineure, le port d’un plâtre suffira pour assurer la guérison.
Dans le cas inverse, il faudra procéder au « réassemblage » des os
à l’aide d’agrafes, de vis, etc., non seulement pour obtenir la guérison mais aussi pour éviter que des fragments d’os ne lèsent les artères ou les nerfs.

Mais aussi…
Ne sollicitez pas trop les articulations de vos genoux. Lorsque vous sentez un début d’ankylose, faites-leur faire un peu d’exercice pour éviter qu’ils ne s’enraidissent.
Accusez-vous plusieurs kilos en trop? Si c’est le cas, le fait d’en perdre quelques-uns sera certainement accueilli comme une délivrance par vos genoux. Beaucoup de malaises aux articulations ont en fait leur origine dans une masse corporelle trop importante.
Souvenez-vous: vos genoux sont vos amortisseurs, mais il vient
un temps où. à force d’absorber des chocs, ils n’en peuvent plus.
Si. pour une raison ou pour une autre, vous devez vous accroupir
souvent, essayez de varier la position. Le fait de s’accroupir est
une source énorme de stress pour les genoux.

Attention!
Méfiez-vous de toute trace de tuméfaction apparaissant sur les genoux. Le cas échéant, précipitez-vous chez votre médecin. Il en va de même si vous êtes âgé et que vous avez fait une très mauvaise
chute récemment.
Même si vous pouvez marcher, restez sur vos gardes. Si vous apercevez un épanchement sanguin au niveau de votre rotule, c’est signe qu’il y a fracture.

 

 

Commentaires