Démangeaisons du cuir chevelu

Démangeaisons du cuir chevelu

Causes et Symptômes associés

Acné excoriée: Boutons rouges avec ou sans croûtes à la lisière des cheveux

Dermite séborrhéique: Pellicules, plaques rouges sur le crâne et parfois sur les ailes du nez et les sourcils

Intolérance à un produit capillaire: Démangeaisons et rougeurs à l’application d’un produit allergène

Poux de tête: Démangeaisons violentes surtout au niveau de la nuque et des oreilles (la piqûre laisse de petites taches rouges avec une minuscule tache de sang au centre)

Psoriasis: Apparition de taches rouges qui se transforment en plaques épaisses aux bordures bien délimitées, formation de squames blanches et détachables sous lesquelles une peau rouge et lisse laisse perler de fines gouttelettes de sang, ongles pâles et cassants qui ont tendance à se détacher, peu de démangeaisons (les zones les plus souvent atteintes sont le cuir chevelu, les coudes, les genoux et la région des reins mais toutes les parties du corps peuvent être affectées)

Teigne: Fortes démangeaisons sur la zone affectée, perte des cheveux situés sur les plaques lorsqu’il s’agit de la teigne tondante microsporique (qui est la forme la plus fréquente), plaques rouges

Ce que vous pouvez faire

S’il s’agit de l’acné excoriée
L’acné excoriée est une affection du cuir chevelu provoquant de fortes démangeaisons.
– Aux symptômes caractéristiques (petits boutons rouges à la lisière des cheveux), consultez votre dermatologue qui vous prescrira sans doute des antibiotiques.

S’il s’agit d’une dermite séborrhéique
Voilà une inflammation chronique des plus courantes mais bénigne. Une personne sur trois risque un jour ou l’autre d’en être affectée.
– Pour ralentir la formation de pellicules — un symptôme majeur de la dermite séborrhéique – les shampooings donnent généralement de bons résultats. À base de goudron ou de pyrithione-zinc, ces produits doivent cependant être utilisés en permanence sans quoi la « neige » se remet vite à tomber.
– Si vous avez besoin d’un traitement plus musclé, vous pouvez avoir recours à une préparation à base de sulfure de sélénium.
– Vous appliquez et laissez en place durant 5 minutes en évitant tout contact avec les yeux et la bouche. Faîtes ensuite votre shampooing habituel. Rincez généreusement toutes les parties du corps qui sont entrées en contact avec le produit.
– Par ailleurs, voyez s’il n’y a pas lieu d’apporter quelques changements à votre mode de vie. La fatigue et le stress ne sont pas sans répercutions sur la santé de votre cuir chevelu,
– Surveillez également votre alimentation. Au besoin, réduisez votre consommation de graisses, d’alcool et de sucre, autant d’aliments qui font la vie dure à votre foie. On sait que la santé du foie se reflète aisément sur la peau – celle du crâne y compris.

S’il s’agit d’une intolérance à un produit capillaire
Certains produits capillaires bien qu’ils embellissent votre chevelure, peuvent irriter le cuir chevelu. Tel est particulièrement le cas des teintures et des décolorants.
– Si votre cuir chevelu démange suite à une décoloration ou à une teinture, peut-être serait-il indiqué d’utiliser des produits moins agressifs.

S’il s’agit de poux de tête
Les poux dont il est ici question portent le joli nom de Pediculus humanus capitis. Cette espèce d’insectes compte 3 paires de pattes munies de griffes. Presqu’invisibles à l’œil nu, les poux se rencontrent souvent sur les têtes d’enfants, celles de leurs professeurs et de leurs parents.
Ils se transmettent par contacts directs ou indirects, par l’intermédiaire d’objets (chapeaux, peignes, serviettes, etc.).
– Pour éliminer ces bestioles, faites un ou plusieurs traitements à l’aide d’un pédiculicide, une préparation spécifique.
– Complétez en vous peignant soigneusement à l’aide d’un peigne fin pour déloger les œufs sur lesquels les traitements n’ont pas d’effet. Après avoir mouillé les cheveux, mouillez le peigne avec une solution vinaigrée et peignez à rebrousse-poil, c’est-à-dire de la nuque vers le sommet de la tête.
– Lavez à l’eau très chaude les vêtements, les draps de lit, les couvertures et tous autres objets qui auraient pu entrer en contact avec les têtes infestées.
– Avisez aussi les personnes responsables qui doivent être informées d’une éventuelle contamination (parents, directeurs d’école, responsables de jardins d’enfants, etc).

S`il s’agit du psoriasis
– Appliquez un traitement spécifique à base d’anti-inflammatoires et de goudron. Comme le psoriasis tend à revenir, vous devrez répéter ce traitement.
– Si malgré le shampooing les démangeaisons continuent, appliquez une crème à base de cortisone mais respectez scrupuleusement le mode d’emploi.
– Attention au stress et à la fatigue qui, on le sait, peuvent declencher des crises de psoriasis chez les personnes qui y sont sujettes.

Note : Pour en savoir davantage sur les effets secondaires de la cortisone, consultez Mais aussi… à la rubrique Démangeaisons cutanées, avec éruptions dans la section Peau, cheveux et ongles.

S’il s’agit de la teigne
La teigne résulte d’une « invasion » de dermatophytes sur le cuir chevelu. Elle touche presque toujours les enfants mais rarement les enfants de moins de 4 ou 5 ans. Le dermatophyte responsable est généralement transmis par un animal domestique ou par un autre enfant infesté. Comme la teigne se transmet facilement, l’enfant qui en est atteint doit être retiré de l’école jusqu’à ce qu’il soit guéri.
Le traitement requis est un médicament à base d’antibiotique qui sera utilisé localement et/ou par voie orale selon la gravité du cas.
– La teigne peut facilement être confondue avec une autre affection et ce, même par un dermatologue. L’analyse de prélèvements sur les zones suspectes s’avère souvent nécessaire pour établir un bon diagnostic. Un bon diagnostic et, éventuellement, un traitement approprié sont d’autant plus importants que la teigne, contrairement à d’autres infections, ne disparaît généralement pas d’elle-même. Au contraire, si vous n’intervenez pas, elle s’étend et amplifie. Elle peut éventuellement affecter les ongles, lesquels se déforment et finissent par tomber.

Mais aussi…
Essayez cette huile qui est aussi thérapeutique
L’huile d’olive ne possède pas que des qualités gastronomiques. Elle est aussi un excellent émolliant et, à ce titre, elle aide à apaiser les démangeaisons.
– Faites tiédir quelques millilitres d’huile, versez sur votre tête et massez délicatement pour faire pénétrer.
– Attendez une dizaine de minutes puis faites un shampooing.

Choisissez le bon shampooing
Choisissez toujours un shampooing au pH équilibré, c’est-à-dire au pH se situant entre 4,5 et 5,5. Si l’étiquette ne vous donne pas cette information, mesurez vous-même le pH de votre marque préférée à l’aide de bandelettes de papier conçues précisément à cet usage. Elles sont disponibles en pharmacie.

Le savon de Marseille, même pour vos cheveux !
Le savon de Marseille est un bon shampooing qui ne risque pas d’irriter votre cuir chevelu.
– Râpez tout simplement un peu de savon et diluez soigneusement avec un peu d’eau chaude ou avec une décoction d’ortie, de romarin, de sauge ou de camomille.

Attention ! 
Pour calmer les démangeaisons et empêcher la surinfection résultant d’un grattage intempestif – surtout chez les enfants -, vous pouvez avoir recours à l’homéopathie.

Commentaires