Déchaussement des dents

Déchaussement des dents

Avant 40 ans, la grande menace de l’appareil dentaire, ce sont les caries. Après 40 ans, vous l’avez peut-être appris à vos dépens, c’est le déchaussement.

Mais le déchaussement des dents n’est pas une fatalité pour autant. C’est un signe que vous prenez de l’âge, soit, mais vous pouvez l`éviter. L’une des causes principales du déchaussement des dents, c’est la plaque dentaire. A savoir, ce revêtement blanchâtre et collant qui apparaît parfois sur vos dents. Ce revêtement, par la suite, se transforme en tartre, lequel à son tour entraînera, en s’attaquant à vos gencives, le déchaussement de vos dents. C’est ainsi qu’en empêchant la plaque de s’incruster sur vos dents, vous combattez le déchaussement. Mais comme vous allez le voir, la plaque dentaire n’est pas le seul facteur responsable du déchaussement des dents.

Ce que vous pouvez faire

Dans 90 % des cas de déchaussement de dents, il est tout à fait possible, sinon de faire régresser le mécanisme, du moins de le stabiliser. Ne perdez donc pas espoir, vous pouvez sauver vos dents.
– Première étape : voyez un dentiste. Celui-ci vous fera d’abord subir un détartrage complet, puis il entamera le processus de réparation lui-même.
– Deuxième étape : lisez les quelques conseils qui suivent. Ce sont des outils de prévention qui vous permettront à coup sûr de prolonger la durée de vie de vos dents.

S’il s’agit du grincement dès dents (bruxtsme}

Bien des gens grincent des dents durant la nuit. Si tel est votre cas et que vos grincements nocturnes ont pris des proportions considérables, vous risquez de souffrir dé douleurs articulaires et musculaires au niveau du visage, mais aussi de voir naître divers
problèmes dentaires, dont la chute des dents.

S’il s’agit d’uneparodontopathie

C’est là Tune des causes majeures du déchaussement des dents et, en dernier ressort, de leur perte. On appelle parodontopathie toute maladie qui s’attaque au parodonte, c’est-à-dire à la structure de soutien de vos dents : cément, ligament, os, gencive.
Sa cause est bien connue : la plaque dentaire. On distingue 2 sortes de parodontopathie : superficielle et profonde.

La parodontopathie superficielle

Les dégâts ici sont localisés et donc tout à fait réversibles. Après un détartrage complet effectué par votre dentiste, il vous suffira de prendre de bonnes habitudes d’hygiène (brossage régulier, visite semestrielle chez le dentiste) et vous ne devriez plus normalement avoir d’autres problèmes.

La parodontopathie profonde

Si c’est votre cas, vous avez attendu trop longtemps. Vous avez laissé vos gencives s’enflammer à un point tel que certaines de vos dents sont très atteintes. Diverses solutions cependant existent, qui vous permettront de conserver votre sourire en dépit de tout : greffes d’os ou de gencives, utilisation de matériaux de comblement.

Les 4 signes d’une maladie parodontaleCe sont :

1. Des gencives rouges, enflées et qui saignent

2. Des abcès indolores aux gencives, qui disparaissent soudainement.

3. Des dents qui bougent.

4. Une mauvaise haleine tenace.

 

Comment prévenir la parodontopathie

Brossez-vous les dents, de préférence 3 fois par jour, pendant 3 minutes.

– Brossez par la môme occasion vos gencives, dans le sens horizontal, afin de les stimuler.
– Tous les jours, utilisez le fil dentaire.
– Deux fois par an, consultez votre dentiste pour faire détartrer vos dents.

S`il  s’agit de la pyorrhée alvéodentaire (parodontolyse)

La pyorrhée alvéodentaire se caractérise par un écoulement de pus autour de cette partie de la dent située entre la couronne et la racine (collet). C’est le résultat d’une complication de gingivite. Ses victimes ont en général 30 ans ou plus. C’est une maladie à évolution lente dont la cause, encore une fois, est la plaque dentaire et le tartre.
La plaque dentaire et le tartre sont de véritables réservoirs de germes. Ils commencent par s’attaquer aux gencives, puis graduellement s’en prennent au parodonte. La pyorrhée alvéodentaire est une urgence médicale. Elle requiert un détartrage complet en priorité, suivi, quelques mois plus tard, d’un examen complet de la bouche afin de connaître l’étendue des dégâts et les remèdes à apporter.
Entre-temps, vous devrez prendre de bonnes habitudes d’hygiène

Peut-on prévenir la pyorrhée alvéodentaire ?

Certes oui. Pour ce faire, suivez les quelques conseils prodigués ci-dessus dans le cas de la parodontopathie (Comment prévenir la parodontopathie).

S’il s’agit d’un traumatisme

Vous avez reçu un coup violent ayant déchaussé une de vos
dents.

Que faire ? 

  • Très important : n’enlevez surtout pas la dent si des ligaments la retiennent encore. Ces ligaments sont en principe sains et le fait qu’ils soient toujours en place permettra au dentiste de faire un meilleur travail de réparation.
  • Essayez, si possible, de remettre la dent dans son alvéole. Par la suite, immobilisez le tout à l’aide d’une gaze.
  • Si la dent est complètement détachée, essayez là aussi de la replacer dans son alvéole. Si le courage vous manque, gardez-la dans votre bouche pour qu’elle continue d’être en contact avec votrd salive ou mettez-la tout simplement dans un peu de lait.
  • Bloquez le saignement à l’aide d’une gaze et courez vite chez le dentiste.
Les 5 facteurs favorisant le déchaussement des dents1. La mauvaise hygiène buccale.

2. Les caries dentaires profondes non traitées.

3. La malposition des dents.

4. Les plombages irritants pour les dents et les gencives.

5. Le tabac.

 

Mais aussi…

  • Répétons ce conseil de base : consultez votre dentiste au moins une fois par an. N’oubliez pas que la plaque dentaire et le tartre s’installent très vite à demeure et qu’ils finissent invariablement par mettre vos dents en péril.
  • Seul un dentiste, grâce à ses instruments et à son savoir-faire, peut vous débarrasser de ces deux envahisseurs, une fois qu’ils sont bien place.
  • Si, pour une raison ou pour une autre, vous avez du mal à nettoyer vos dents (faiblesse musculaire, arthrite, etc.), procurez-vous une brosse à dents électrique. Elle fera de l’excellent travail, un travail même supérieur, dans bien des cas, à un bon brossage manuel dans les règles.
  • Prenez tous les jours votre dose de vitamine C (au moins 500 mg). Elle favorise la formation du collagène, une protéine qui accroît – et de beaucoup – la résistance de vos gencives.

Commentaires