Crampes musculaires

Crampes musculaires

Causes et Symptômes associés

Artérite des membres inférieurs – Douleurs locales, vertiges.

Arthrite rhumatoïde – Cou raide, crampes musculaires (parfois), douleurs, mouvements limités, parfois: fourmillements, membres engourdis (bras).

Diabète sucré – Bouche sèche, bourdonnements d’oreilles, engourdissement, faim excessive, fatigue générale, frigidité, gain de poids (dans le cas du diabète gras), impuissance, mauvaise haleine, perte de la libido, perte de poids (dans le cas du diabète maigre), soif excessive, urines abondantes et fréquentes, vision trouble (dans le cas du diabète gras), vulnérabilité aux affections cutanées et vaginales (dans le cas du diabète gras).

Glycogénose – Insuffisance musculaire.

Hyperthyroïdie – Amaigrissement (sans perte d’appétit), battements de cœur accélérés et irréguliers, bouffées de chaleur, démangeaisons oculaires, dérèglement du cycle menstruel (chez la femme), faiblesse générale, goitre (parfois), hyperactivité. larmoiement, nervosité, protubérance oculaire unilatérale ou bilatérale (il peut même y avoir une difficulté à fermer l’œil protubérant – ou les 2 yeux), sensibilité à la lumière, transpiration excessive, tremblement des doigts, vision floue, yeux cernés et/ou secs.

Maladie de Charcot – Réflexes exagérés en alternance avec des raideurs musculaires ou atrophie musculaire suivie d’une paralysie des membres supérieurs, difficulté à avaler, langue déformée, voix anormale.

Mauvais équilibre Hydroéleetrolytique – Faiblesse muculaire, perte d’équilibre, rythme cardiaque irrégulier.

Simple crampe – Crise nocturne (mollet, pied), douleurs brutales.

Pourquoi ces spasmes brutaux?
Les fibres de vos muscles en sont les grands responsables. Pour
une raison ou pour une autre, elles se contractent violemment, vous
privant par le fait même de votre mobilité.
Les sportifs connaissent bien ce genre d’attaque. Mal hydratés ou
ayant négligé, parce trop pressés, de faire leurs exercices d’échauffe-
incnt, les voilà tout à coup qui souffrent le martyre, qui en vain mas-
sent leur épaule ou leur jambe endolorie.
En certaines circonstances, une crampe musculaire peut conduire
à une issue tragique. Pensons simplement à ces nageurs imprudents qui s’éloignent un peu trop de la berge après avoir mangé et qui soudain ne peuvent plus bouger leur jambe. Mais en général, le problème n’est pas aussi sérieux qu’il y paraît. En soignant la cause, on arrive vite à le résoudre.

Ce que vous pouvez faire
Il n’en va pas de même pour celles dont l’origine est plus ou
moins trouble. Notez d’abord les symptômes qui les accompagnent
et consultez par la suite un médecin.
S’il n’y a aucun symptôme mais que les crampes dont vous souffrez reviennent inopinément et de façon régulière, n’hésitez pas non
plus à consulter. Peut-être un trouble circulatoire ou une maladie
d’origine métabolique ou auto-immune est-il la cause de votre pro-
blème.

S’il s’agit d’une artérite des membres inférieurs
Les hypertendus et les diabétiques ont souvent des problèmes
artériels, cl notamment lorsqu’ils ne suivent pas les indications de
leur médecin.
Faute d’un régime approprié d’exercices et d’une alimentation
équilibrée, leurs artères rétrécissent, avec pour résultat que leurs
muscles ne sont plus aussi bien oxygénés et que des crampes d’in-
tensité variable surviennent.
Mais d’autres facteurs entrent en ligne de compte : la sédentarité,
le tabagisme, le stress et, non le moindre, une nourriture beaucoup
trop riche en graisses saturées, cause d’hypercholestérolémie.

S ‘il s’agit d’arthrite rhumatoïde
Consultez la rubrique Cou raidc dans la section Muscles et squelette.

S’il s’agit du diabète sucré
Consultez les rubriques:
Mictions fréquentes et excessives (polyurie) dans la section
Appareil urinaire;
Frigidité et Perte de la libido dans la section Organes sexuels et
reproducteurs.

S’il s’agit glycogénose
Maladie héréditaire, la glycogénose est caractérisée par un excès
de glycogène dans l’organisme (substance qui se transforme en
glucose, source d’énergie). Celui-ci, au lieu de se métaboliser normalement, c’est-à-dire de vous fournir l’énergie dont vous avez
besoin, s’accumule dans le cœur et le foie, d’où votre faiblesse musculaire.
Dans certains cas, la glycogénose provoque des crises d’hypoglycémie (voyez Convulsions dans la section Symptômes généraux).

S’il s’agit d’une hyperthyrôïdie
Consultez les rubriques:
– Goitre dans la section Peau, cheveux et ongles;
– Yeux protubérants dans la section Œil.

S’il s’agit de la maladie de Charcot
Elle est très rare dans les pays développés. On la retrouve plutôt
dans certaines régions du Pacifique occidental.
La maladie de Charcot est caractérisée par une atteinte du système nerveux central se traduisant par une paralysie qui, peu à peu, gagne tout le corps.
À l’heure actuelle, on ne peut que retarder l’évolution de cette
maladie.

S’il s’agit d’un mauvais équilibre hydroélectrolytique
Sous cette vaste appellation se cache un problème très simple: un
défaut d’hydratation.
Ce défaut d’hydratation est en général dû à 3 causes:
– l’hypersudation (courante chez les sportifs);
– les vomissements (très coutumiers chez les anorexiques);
– les diarrhées.
En évacuant beaucoup d’eau sous une forme ou sous une autre,
votre corps perd les sels minéraux dont il a un besoin pressant pour
fonctionner.
Ces sels minéraux sont: le calcium, le chlorure de sodium, le magnésium et le potassium.

Le rôle des sels minéraux dans votre organisme
Il est simple mais essentiel: assurer le lien entre le système nerveux et les muscles. En d’autres termes, ils servent de signaux déclenchants. Ils disent à vos muscles: « Vas-y, maintenant, la voie est libre. »
Mais que se passe-t-il s’ils ne répondent pas présents?
Vos muscles, désorientés, réagiront mal. Au moindre effort, ils se
contracteront.

Donc, prenez toujours soin de bien vous hydrater
Si vous êtes sportif, buvez beaucoup avant, pendant et après
l’exercice. Rappelez-vous qu’il existe sur le marché plusieurs
marques de boissons à forte teneur en sels minéraux s’adressant
tout spécialement à vous.
Si par malchance une crampe vient vous interrompre, hydratez-vous tout de suite. Dans les minutes qui suivent, la crampe disparaîtra.
Si possible, demandez à ce qu’on vous masse ou massez vous-même la partie endolorie.
Etes-vous sujet aux diarrhées, aux vomissements ? Si oui, voyez votre médecin et discutez-en avec lui. Dites-vous qu’un déficit prolongé en sels minéraux peut conduire à des problèmes multiples: mauvaise calcification des os, spasmes musculaires, troubles du rythme cardiaque, etc.
Mais si le problème n’est que passager (une gastro-entérite, par
exemple), faites tout simplement en sorte de vous réhydrater, une
fois le calme revenu.

S’il s’agit d’une simple crampe
Les crampes surviennent souvent la nuit et presque toujours aux
mêmes endroits: le mollet et le pied.
Mais rassurez-vous, elles ne sont le signe d’aucune pathologie
particulière. Tout au plus réussissent-elles à vous tirer du sommeil
ou à vous interrompre au cours d’une activité.
Le phénomène est fort désagréable, mais vous pouvez non seule-
ment empêcher qu’il se reproduise mais aussi soulager la douleur
dans une large mesure.
Comment prévenir les crampes chez les sportifs
Vos crampes résultent d’un trouble musculaire ? Voyez si votre
entraînement se déroule selon les règles. Bien souvent, les crampes
surviennent si vous reprenez l’exercice après une longue période
de sédentarité.
Même si vous n’avez jamais renoncé à vos bonnes habitudes en
matière de conditionnement physique, faites toujours précéder une période d’exercice par une période d’échautïcment d’environ 5 à 10 minutes. Souvent une crampe est le signe que le muscle utilisé a été insuffisamment chauffé. – Très important aussi : pratiquez des exercices d’étircment aussitôt l’entraînement fini. – Les crampes ont tendance à se manifester plus souvent à mesure que vous vieillissez. Vous pouvez éviter ce problème en vous entraînant régulièrement.

Comment prévenir les crampes chez les femmes enceintes
Chez ces dernières, en effet, elles sont plus fréquentes. Mais dans
ce cas précis, elles sont d’origine beaucoup moins trouble. Elles sont tout bonnement l’expression d’une déficience en calcium et en
magnésium.
Avec une nourriture appropriée (produits laitiers, poissons, légumes verts, eaux calcaires, noix et amandes), normalement elles s’estompent.
Comment arrêter ou soulager une crampe
– Pour arrêter une crampe, la solution est simple: étirez lentement
le muscle qui subit cette crampe.
Mais la méthode varie selon les circonstances:
• vous êtes debout? Appuyez à fond votre talon sur le sol. Et
si vous le pouvez, poussez votre genoux vers l’avant pour
bien étirer les muscles du mollet;
• si vous êtes couché, il s’agit tout simplement de pousser ou
tirer au maximum l’avant du pied vers le haut de la jambe.
Encore ici, l’objectif visé est d’étirer les muscles du mollet.
Sportifs du dimanche, essayez ce truc. Lors d’une crampe, le
muscle touché gonfle. En faisant une simple application de glace,
tout revient à la normale.

Mais aussi…
Une recommandation évidente : délaissez le port de chaussures à hauts talons. Mais si vous ne pouvez vous en passer, pratiquez
régulièrement des exercices d’étircment.
L’explication? Si vous portez souvent des chaussures à talons
hauts, les muscles du mollet raccourcissent. Lorsque vous enlevez vos souliers, vos pieds se posent à plat sur le sol et vos muscles se tendent trop.
Pendant un exercice physique, les autorités médicales recommandent de boire toutes les 10 minutes afin de diminuer le risque de spasmes musculaires et de faiblesse.
Calcium et magnésium sont non seulement essentiels à la santé
des os, mais ils jouent aussi un rôle appréciable dans la transmission de l’influx nerveux, lequel permet aux muscles de réagir.
Les principales sources de calcium sont, outre les produits
laitiers, la sardine, le saumon et les crustacés, les haricots verts
et le cresson, les noix et les amandes et enfin les eaux calcaires.

– Côté magnésium, vous en trouverez également dans les noix et les amandes, ainsi que dans le chocolat, le germe de blé et les haricots secs.
Certains médicaments peuvent déclencher des crampes. Entre autres: cloftbratc. cimétidinc, morphine, lithium, acide nicotinique et plusieurs tranquilisants bien connus.

Attention!
Des crampes qui ont tendance à se répéter plusieurs fois par jour
constituent un signal d’alarme a prendre au sérieux. Il en va de même si, pendant qu’elles se produisent, vous êtes dans l’incapacité
complète de bouger.
Vous arrive-l-il aussi d’avoir souvent des crampes, même au
repos? C’est là un autre motif d’inquiétude.

 

Commentaires