Chute des poils pubiens

Chute des poils pubiens

Causes et Symptômes associés

Alopécie – Calvitie chez l’homme ou la femme, perte de poils aux sourcils et aux aisselles.

Changement hormonal (chez l’homme) – Alcoolisme, anxiété, baisse marquée de la libido, bouffées de chaleurs et sueurs, dérèglement du sommeil, difficultés conjugales, diminution de la pilosité (en particulier dans la région génitale), fatigue inaccoutumée, gain de poids, hypocondrie, manque d’enthousiasme au travail et baisse de productivité, maux de tête, peau plus sèche ou sensible, perte de confiance en soi. pertes de mémoire, peur de la mort, tendance dépressive, troubles de concentration, troubles cardiaques mineurs ou sérieux (tachycardie, etc.), troubles urinaires.

Chimiothérapie – En plus de ceux liés à la maladie traitée: nausées et vomissements, perte de cheveux.

Cirrhose du foie – Alcoolisme, amaigrissement, apparition de petites veines dilatées sur la face ou la poitrine, atrophie testiculaire, chevilles et pieds enflés (œdème), confusion mentale, impuissance ou frigidité, indigestion, nausées, perte de l’appétit.

Hypopituitarisme – Absence de règles cl de sueurs, cheveux très fins, chute de la libido, décoloration des mamelons et des organes génitaux, fatigue, pâleur, peau fine et ridée, trous de mémoire, perte des poils (aisselles, visage), ralentissement des fonctions intellectuelles.

Insuffisance surrénalienne (maladie d’Addison) – Anémie, anomalies cutanées (peau anormalement foncée ou bronzée, taches noires, etc.), crampes stomacales, déshydratation, diarrhée ou constipation, douleurs abdominales, faiblesse et fatigue qui s’aggravent de plus en plus, hypotension artérielle, indigestion accompagnée de nausées et de vomissements, perte de poids et d’appétit, perte de conscience, sensation de froid, vertiges.

Vieillissement normal – Aucun si ce ne sont les manifestations habituelles du vieillissement.

Ce que vous pouvez faire
La chute de poils pubiens revêt toujours un caractère inquiétant, en particulier chez l’homme qui voit dans la pilosité en général un symbole de virilité . Et ce, d’autant plus que ce problème n’est pas
très répandu.

De fait, si ce n’est dans le cas du vieillissement normal, vous avez toujours lieu de vous interroger sur ce qui se passe.

S’il s’agit d’alopécie
En général, vous noterez que la région pubienne devient clairse-
mée plutôt que complètement « chauve ». Et bien souvent, le problème se corrige de lui-même.

Néanmoins, il existe des cas plus graves où la perte de pilosité est
causes – souvent mystérieuses – de l’alopécie ou la façon de la traiter, consultez la rubrique Calvitie dans la section Peau, cheveux et ongles)

S’il s’agit d’un changement hormonal (chez l’homme)
Consultez la rubrique Impuissance dans la section Organes sexuels et reproducteurs.

S’il s’agit d’une chimiothérapie
Il est bien connu que la chimiothérapie provoque une chute temporaire des cheveux et des sourcils. Faut-il donc s’étonner que la
perte de pilosité se manifeste sur d’autres parties du corps?
Le stress organique extrême que vous impose cette thérapie
entraîne un déséquilibre métabolique ainsi que d’importantes pertes
vitaminiques et minérales.
Des stratégies antistress (voyez la rubrique Stress excessif dans la section Cerveau et système nerveux) et des mégadoses de vitamines et de minéraux ne peuvent que vous aider dans ces circons-
tances.
Pour d’autres détails sur la chimiothérapie, consultez la rubrique
Nausées et/ou vomissements dans la section Système gastro-intestinal.

S’il s’agit d’une cirrhose du foie
Dans le cas d’une cirrhose du foie, la pilosité pubienne perd de sa
densité plutôt qu’elle ne disparaît à proprement parler.
Coïncidence non négligeable, chez l’homme, la cirrhose du foie
entraîne l’impuissance et une féminisation de l’organisme qui se
traduit, notamment, par le grossissement des seins.
À ce stade, la situation est critique et il ne faut évidemment pas
s’attendre à des miracles, à moins de prendre les grands moyens comme par exemple d’arrêter de boire de l’alcool s’il s’agit d’une
cirrhose causée par un penchant trop prononcé pour la dive bouteille.

(Pour plus de détails sur la cirrhose du foie, consulte/ la rubrique
Sang dans les selles dans la section Système gastro-intestinal)?
En ce qui concerne l’alcoolisme, voyez les rubriques:
– Nausées et/ou vomissements dans la section Système gastro-intestinal;
Convulsions dans la section Symptômes généraux;
– Perte de mémoire dans la section Cerveau et système nerveux;
– Impuissance dans la section Organes sexuels et reproducteurs.

S’il s’agit d’hypopituitarisme
Consultez la rubrique Sueur (absence de-) dans la section Symptômes généraux.

S’il s’agit du vieillissement normal
Il est tout à fait normal qu’avec l’âge vous remarquiez des pertes
de poils un peu partout sur votre corps. Il n’y a pas de lieu de vous
alarmer car, en principe, cette chute de poils n’atteindra jamais les
proportions d’une « avalanche ».
En revanche, toutes les stratégies habituelles contre le vieillissement sont les bienvenues pour réduire le phénomène à des proportions normales. Autrement dit:
soyez souvent à l’extérieur pour puiser dans les forces vives de la
nature; faites autant d’exercice que possible; consommez une alimentation riche en nutriments divers; prenez des suppléments de vitamines et de minéraux; ayez une vie créative et diversifiée.

 

 

 

 

 

 

Commentaires