Bouffées de chaleur

Bouffées de chaleur

Causes et Symptômes associés

Hyperthyroïdie – Amaigrissement (sans perle d’appétit), battements de cœur accélérés et irréguliers, crampes musculaires, démangeaisons oculaires, dérèglement du cycle menstruel (chez la femme), faiblesse générale, goitre (parfois), hyperactivité, larmoiement, nervosité, protubérance oculaire unilatérale ou bilatérale (il peut même y avoir une difficulté à fermer l’œil protubérant – ou les 2 yeux), sensibilité à la lumière, transpiration excessive, tremblement des doigts, vision floue, yeux cernés et/ou secs.

Maladie infectieuse – Symptômes des plus divers, dont notamment des poussées de fièvre plus ou moins importantes.

Ménopause – Augmentation ou au contraire, diminution des règles; confusion; état dépressif; étourdissements; frissons: gain de poids; insomnie; irritabilité; manque de concentration; maux de tête; miction fréquente et impérieuse; perte de cheveux; perte de mémoire; sécheresse vaginale ; transpiration excessive ; yeux secs.

Modifications hormonales suite à un accouchement – Mêmes symptômes que ceux liés à la ménopause (mentionnés ci-dessus).

S’il s’agit de la ménopause
La chute marquée d’œstrogènes qui se produit lors de la ménopause ne passe pas toujours inaperçue. Les bouffées de chaleurs qui en résultent sont un des symptômes majeurs des femmes en période
de ménopause. Ces bouffées de chaleur sont d’ailleurs assez caractéristiques.
Si vous n’avez pas encore amorcé le virage de la ménopause, parlez-en à votre mère et à quelques-unes de ses amies. Vous trouverez certainement quelqu’un pour vous « mettre au parfum ».
Une chaleur subite se développe au niveau de la poitrine et s’intensifie en progressant vers le cou et le visage, le tout parfois
accompagné de palpitations, d’une respiration courte, de démangeaisons cutanées et d’une sensation d’angoisse.

L’envers de l’hormonothêrapie
Le grand classique pour les femmes ménopausées, ce sont évidemment les hormones de remplacement. Cette approche médicale qui, il est vrai, enraie les différents symptômes de la ménopause, comporte cependant quelques effets secondaires non négligeables.
Comme plusieurs femmes « sur les hormones », vous risquez de faire face à l’un ou l’autre des problèmes suivants: rétention d’eau, gain de poids, irritabilité, migraines, hypertension.
Sans compter que l’hormonothérapie redémarre ou prolonge vos règles. Il n’est également pas exclu qu’elle puisse augmenter le
risque de cancer du sein et de l’utérus.

Pas trop de café
Si certaines planles vous aident à supprimer les bouffées de chaleur tel n’est pas le cas du café. Son effet est tout à fait inverse. Il en va de même du thé, des colas et du chocolat qui, tout comme le café, contiennent de la caféine.
Attention également aux mets épicés et aux sucres.
Pour en savoir plus sur la ménopause
Consultez aussi les rubriques:
Règles abondantes et Sécheresse vaginale dans la section Organes sexuels et reproducteurs;
Chute de cheveux (ou calvitie) dans la section Peau, cheveux et ongles;
Yeux secs dans la section Œil.

S’il s’agit de modifications hormonales suite à unaccouchement
L’état hormonal de la femme qui vient d’accoucher ressemble
beaucoup à celui de la femme ménopausée.
Ne soyez donc pas surprise d’éprouver des symptômes semblables dont notamment des bouffées de chaleur.

Mais aussi…
Pour être en mesure de vous rafraîchir rapidement lorsqu’une bouffée de chaleur vous assaille, portez deux gilets. Un léger, contre la peau et un deuxième que vous pouvez retirer au besoin. Souvenez-vous aussi que les vêtements de fibres synthétiques favorisent la transpiration. Préférez les lainages, le coton, le lin, le chanvre ou la soie.
Vous pouvez aussi vous procurer un éventail manuel ou à pile que vous gardez à portée de la main. Très élégant, ma chère!

Attention!
La consommation d’alcool aussi bien que les fortes émotions peuvent provoquer des bouffées de chaleur. Dans un cas comme dans l’autre, vous l’aurez deviné, il est inutile de courir chez votre médecin.
À moins qu’elles soient très embarrassantes, les bouffées de chaleur associées à la ménopause ne nécessitent pas non plus de consultations médicales.
Par contre, si, de toute évidence, vos bouffées de chaleur ne sont pas liées à la ménopause – ou à I’andropausc –, à l’alcool ou à la gène, consultez un médecin afin d’en déterminer la cause exacte.
Une hyperthyroïdie aussi bien que de fortes poussées de fièvre
nécessitent un recours médical.

 

Commentaires