Bouche sèche

Bouche sèche

Il y a bouche sèche et bouche sèche 

Le terme scientifique pour décrire ce symptôme somme toute
assez répandu, est xérostomie.
II existe 2 types de xérostomie : transitoire et chronique.
Tout le monde, un jour ou l’autre, a connu son petit accès de
xérosyomie transitoire. Une allocution à prononcer en publie, un
peut rôle dans une pièce de théâtre, voire un premier tête-à-tête
amoureux, et voilà que vous avez la bouche sèche comme du papier.
Une xérostomie chronique suscite davantage de problèmes. La
iusc en est une absence de salive. Vous avez la bouche à ce point desséchée que vous avez du mal à déglutir, à avaler et même à parler.
Buvez-vous un peu d’eau ? L’atroce sensation ne vous quitte pas
pour autant.

Ce que vous pouvez faire
Dans la plupart des cas, il est très facile de remédier à la bouche sèche. Il suffit d’appliquer quelques conseils de base et le tour, bien
uvent. est joué.  Cela dit, avoir la bouche sèche peut être source de problèmes très sérieux. Car ne l’oublions pas : la salive joue un rôle éminemment protecteur dans la bouche. Elle est en effet un agent antibacterien  indispensable.

En son absence, inutile de le dire, caries dentaires et infections buccales diverses auront tôt fait de s’installer. D’où la nécessité d’agir, et vite.

Le rôle capital de la salive dans la bouche 1. Grâce à ses propriétés antibactériennes, elle aide à prévenir la carie et les infections buccales.2. Elle pourvoit à la minéralisation des dents.

3. Elle lubrifie les muqueuses et fait en sorte que nous puissions parler, mâcher et avaler les aliments.

4. Elle fournit les enzymes nécessaires à la dissolution des aliments.

5. Elle débarrasse les dents et la bouche des particules alimentaires.

 

S ‘il s’agit d’anxiété 

Voilà un exemple typique de xérostomie transitoire.
Car l’anxiété (entendons ici le trac, la nervosité) en général du peu. Elle va et vient, avec la même fugacité que les occasions qui la suscitent. Mais il reste qu’une fois installée, elle n’a pas son pareil
pour assécher la gorge.
Que faire pour ty neutraliser ? 

Il n’existe, bien sûr, aucun remède miracle. Du reste, s’il en exi
tait un, Dieu sait si comédiens, chanteurs, conférenciers et autr
s’en seraient emparés ! D’un autre côté, l’anxiété n’est pas du tout cet ennemi du genre humain que l’on croit. L’anxiété, en effet, est productive. Penscz-y : malgré tous ses petits à-côtés désagréables, elle nous oblige à nous dépasser, nous force à donner le meilleur de nous-mêmes. Mais, demanderez-vous, peut-on faire en sorte que, lorsqu’elle frappe, elle le fasse avec un peu plus de douceur ? Oui. Et voici comment.

Les 4 façons de contrôler Vanxiété

Ces 4 façons reposent sur un a priori fort simple : plus on est en forme, mieux on résiste à l’anxiété et à ses œuvres.

Voici donc la démarche à suivre :
1. Faites de l’exercice régulièrement, si possible un peu tous les jours.
2. Consommez une nourriture équilibrée et variée.
3. Ayez des heures de sommeil régulières.
4. Appliquez des techniques de détente (consultez la rubrique Stress excessif dans la section Cerveau et système nerveux).

S`il s`agit d’une carence vitaminique (vitamines A et B2)

Une carence en vitamine A est extrêmement rare sous nos latitudes.
Il n’en va pas de même, hélas, pour la carence en vitamine B2, relativement fréquente. Une carence en vitamine B2 peut être due à Tune ou l’autre de ces 3 raisons :
1. Une maiabsorption de l’organisme.
2. Un excès d’alcool.
3. Une alimentation déficiente.

Comment suppléer à votre carence en vitamine B2
– Les suppléments vitaminiques sont tout indiqués pour vous. Vous
en trouverez plusieurs sortes sur le marché.
– Quant aux aliments contenant beaucoup de vitamines B2, ce sont : le lait et les produits laitiers en général, les œufs, les abats, les légumes verts, les poissons et la levure.
– Si l’alcool est votre point faible, pourquoi ne pas songer à en diminuer la dose ? L’alcool rappelez-vous, n’a jamais aidé qui que ce soi, ni sur le plan psychologique, ni, encore bien moins, sur le plan physique.

S ‘il s’agit d`une déshydratation

Quatre grandes causes expliquent la déshydratation :
1. L’hypersudation (le fait de trop transpirer à cause de la chale ou d’un exercice trop violent).
2. La diarrhée ou la gastro-entérite.
3. La prise de diurétiques.
4. La perte d’eau respiratoire (les poumons éliminent l’eau sou forme de vapeur suite à un trop grand effort).

Hypersudation

Une bonne hydratation est le premier remède à adopter. Ayez donc toujours une bonne réserve d’eau à portée de la main ou encore, si vous êtes sportif, une boisson à base de sels minéraux.

Diarrhée ou gastro-entérite

Un bon truc, paradoxal en apparence : buvez beaucoup d’ea mais additionnée de sel (1/2 cuillerée à café pour 1 litre) pour com penser la perte subie. L’eau de riz de même que la citronnade privée de son gaz carbonique sont aussi d’excellents remèdes. (Pour plus de détails sur la diarrhée, consultez les rubriques Diarrhée aiguë ou Diarrhée chronique dans la section Système gastro-intestinal).

Prise de diurétiques

Si vous êtes un habitué des diurétiques non prescrits, un bon conseil : cessez leur usage. Non seulement ils contribuent à vous déshydrater, mais en plus, ils peuvent être à l’origine de maladies rénales. Si vous êtes obligé d’en prendre (pour cause d’hypertension artérielle, par exemple), demandez à votre médecin si la dose prescrite ne serait pas à tout hasard trop forte. Le cas échéant, fini la bouche sèche, pour vous.

(Pour d’autres mesures, voyez une peu plus loin Que faire pour contrer leurs tristes effets ? dans S’il s’agit d’une réaction médicamenteuse).

Perte d’eau respiratoire

Avez-vous tendance à aller au-delà de vos possibilités physiques ? Vous arrive-t-il de trop forcer, partant, de perdre de l’eau sous forme de vapeur, même par temps chaud ? Si oui, vous feriez peut-être mieux de modérer vos ardeurs. La perte d’eau respiratoire, dans votre cas, peut être mauvais signe.
Consultez un médecin, ne serait-ce que pour vous rassurer. Il arrive parfois qu’une perte d’eau respiratoire soit un indice d’insuffisance pulmonaire ou cardiaque.

Que faire en présence d’un enfant ou d’un vieillard déshydraté ?Il s’agit d’une urgence médicale absolue. Rendez-vous tout de suite à l’hôpital. Une réhydratation sous forme de solutés est parfois nécessaire.

 

S’il s`agit du diabète insipide
Consultez la rubrique Soif intense dans la section Symptômes généraux.

S’il s’agit du diabète sucré
Consultez les rubriques:

– Miction fréquente et excessive (polyurie) dans la section Appareil urinaire ;
– Frigidité et Perte de la libido dans la section Organes sexuels et reproducteurs.

S`il  s’agit de la radiothérapie
En général, tous les symptômes faisant suite à une radiothérapie disparaissent à la fin des traitements. Bouche, cheveux, peau, etc., reprennent leur aspect normal.

S’il s’agit d’une réaction médicamenteuse
C’est là le premier motif de la bouche sèche, celui que les médecins entendent le plus souvent dans le secret de leur cabinet. Et pour cause : pas moins de 400 médicaments peuvent être à l’origine du dessèchement de la muqueuse buccale. Au premier rang, comptons les antihypertenseurs et les antidépresseurs. Mais beaucoup d’autres font également partie de la liste. Incluons les anticongestionnants, les antihistaminiques et les diurétiques.

Que faire pour lutter contre leurs tristes effets?

Dans le cas des anticongestionnants et des antihistaminiques, il s’agit tout simplement de diminuer leur usage, à la suite de quoi vous aurez beaucoup moins de problèmes. Quant aux antihypertenseurs, antidépresseurs et diurétiques, tous médicaments très souvent pris sur ordonnance, demandez d’abord un avis médical. Par la suite, s’il n’y a pas moyen d’en diminuer la dose, vous devrez, d’une certaine façon, ruser avec la nature. En Voccurrence, stimuler la production de salive.

Voici quelques bons trucs pour y arriver :
– buvez beaucoup d’eau, environ 8 verres par jour ;
– de temps à autre, sucez un cube de glace ;
– à l’occasion, croquez un bonbon dur ;
– mâchez du chewing-gum sans sucre.

S’il s’agit du syndrome de Gougerot-Sjogren 

C’est une maladie de type auto-immune, c’est-à-dire provoquée par vos propres défenses immunitaires. Elle s’attaque surtout aux femmes de plus de 40 ans et elle suit très souvent, pour ne pas dire toujours, une inflammation des tissus conjonctifs : polyarthrite rhumatoide, lupus érythémateux disséminé, sclérodermie, etc.

Contre le syndrome de Gougerot-Sjogren, les moyens d’action sont simples :
– employez un sialogue
– utilisez un collyre pour vos yeux secs ;
– ayez une hygiène dentaire rigoureuse ;
– prenez des bonbons durs ou du chcwing-gum pour stimuler la production de salive :
– de temps à autre, offrez-vous un mets épicé : malgré vous, votre taux de salive fera un bond gigantesque!

Mais aussi… 

  • Mangez des fibres mais sans abus : elles retiennent Peau et, qui plus est, elles régulariseront votre transit intestinal.
  • Gare aux diètes liquides : elles empêchent de mâcher ; en d’autres mots, elles font peu de chose pour stimuler les glandes salivaires.
  • S’il le faut, procurez-vous un petit flacon de salive artificielle. Il vous dépannera en temps opportun.
  • Faites l’essai du jus d’aloe vera. Il hydratera votre bouche et, en plus, il aide à combattre les maux de gorge.

Commentaires