Anémie

Anémie

Causes et Symptômes associés

Alimentation insuffisante – Amaigrissement, confusion mentale, démangeaisons cutanées sans éruptions, diarrhée, douleurs diffuses, engourdissement et fourmillements dans les extrémités, essoufflement, étourdisscments, faiblesse, frigidité, impuissance, insuffisance cardiaque, langue rouge cl sensible, manque d’appétit, manque de coordination, nausées, pâleur extrême, palpitations, saignements de nez. teint jaunâtre, vertiges, vomissements.

Croissance rapide – Mêmes symptômes que ceux mentionnés ci-dessus dans Alimentation insuffisante ou carencée + douleurs articulaires.

Intoxication – Ecchymoses, infeelions multiples, peau cireuse, pigmentation brune, saignements de nez et de la bouche, tous les symptômes lies à une anémie grave.

Maladie mère (maladies rhumatismales, fïbrillation cardiaque,
hernie hiatale. néphrite chronique, néphrose, cancer, etc.) – Mêmes symptômes que ceux mentionnés ci-dessus dans Alimentation insuffisante ou carencée + ceux liés à la maladie qui vous concerne.

Mauvaise assimilation du fer – Mêmes symptômes que ceux mentionnes ci-dessus dans Alimentation insuffisante ou carencée.

Ce que vous pouvez faire
L’anémie se caractérise par un manque de sang ainsi que par un
luux de globules rouges trop bas. D’où la pâleur caractéristique des anémiques.
Il s’agit à la fois d’une maladie et d’un symptôme. En tant que symptôme, l’anémie peut augurer d’un grand nombre d’affections. Pour déterminer la maladie sous-jacente, vous devez donc tenir compte de l’ensemble des symptômes.
Quoi qu’il en soit, si vous redoutez un problème d’anémie, une consultation médicale s’impose.
D’abord pour déterminer si oui ou non vous souffrez d’anémie. Seule une analyse sanguine permet de mesurer précisément votre taux d’hémoglobine.
Et ensuite, parce que l’anémie cache souvent un trouble
majeur qui requiert l’intervention d’un spécialiste.

S’il s’agit d’une alimentation insuffisante ou carencée
I anémie peut tout simplement résulter d’un manque de fer.
C’est le plus souvent le cas chez les personnes âgées qui vivent
seules, les enfants que les parents négligent, les alcooliques et les  jeunes filles anorexiques. Pour les uns comme pour les autres, la sous-alimentation entraîne rapidement une carence en fer. L’anémie lice à l’alimentation se rencontre aussi à L’occasion chez les enfants ou les adolescents dont la croissance s’effectue trop rapidement.

Chez les adultes d’âge moyen, l’anémie touche davantage les femmes en raison des pertes menstruelles et des grossesses. La grossesse exige beaucoup de fer. À l’échelle mondiale, 1 femme sur 6 souffre d’anémie, rapporte Louise Lambert-Lagacé, une diététicienne québécoise réputée et auteur de plusieurs ouvrages sur l’alimentation.

Les ennemis du fer
L’abus de café mais surtout de thé nuit dangereusement à l’assi-
milation du fer. Si votre taux d’hémoglobine sanguin frôle ou est en
deçà de la limite souhaitable, réduisez votre consommation et ce,
surtout lors des repas. II y va de votre santé.

S’il s’agit d’une intoxication
L’absorption de différentes substances chimiques peut entraîner
un état anémique très grave : l’anémie aplastique. Parmi ces subs-
tances figurent le benzène, l’arsenic, les sels d’or, les fluorures, les
sulfamides, les quinacrines, les chloramphénicols et certains pesticides dont le fameux DDT. Les radiations aux rayons X peuvent aussi se retrouver au banc des accusés.
L’anémie aplastique se caractérise par une incapacité de la moelle osseuse à régénérer le sang, ce qui signifie un arrêt du développement.
II va sans dire que des mesures d’urgence doivent être adoptées.
On vous fera sans doute des transfusions sanguines tant et aussi
longtemps que l’agent toxique ne sera pas éliminé de votre organisme.

Mais aussi…
Si, pour une raison ou une autre, vous avez épuise vos réserves
en fer, votre médecin vous prescrira des suppléments. N’hésitez
pas à les prendre, car votre alimentation, aussi parfaite soit-elle,
ne peut corriger une carence en fer.
Les suppléments de fer synthétique vous constipent? Optez pour
des suppléments de fer organique. Vous en trouverez dans toutes
les bonnes boutiques de produits diététiques.
Les algues bleues, dont la spiruline, contiennent 1% de fer, un taux particulièrement élevé. Pour combler les besoins quotidiens d’une personne en bonne santé, il suffit de consommer 10 ml (2 cuillerées à café) de l’une de ces algues en poudre.

Attention!
L’anémie vous rend très vulnérable à toute contamination. Il vous
faut donc éviter les milieux où les risques de contamination sont
élevés (hôpitaux, crèches, avions, etc).

 

Commentaires